Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La musica deuxième
Studio 77  (Paris)  septembre 2008

Texte de Marguerite Duras,mise en scène de Laetitia Letrrier, avec Emmanuelle Grivelet-Sonier et Yannick Barnole.

Cette pièce à l’écriture très cinétique de Marguerite Duras, créée par elle-même avec Miou-Miou et Sami Frey au Théâtre Renaud-Barrault en 1985, dit la déchirure encore intacte d’un amour défunt.

Une musique dont on connait tous au moins quelques notes. Par son écriture caractéristique faite de phrases simples mais chargées de non-dits et de sous-entendus, l’auteure décrit entre braises et cendres, une passion qui a vécue et revient hanter les lieux.

Le décor des retrouvailles, bar d’hôtel à l’origine, symbolise ici le lieu de la mémoire, à l’aide de draps inondant le plateau (scénographie audacieuse d’Esthel Eghnart), faisant penser à un appartement en travaux ou à un lit défait, peut-être aussi au paradis… En tout cas, un espace propre à faire revivre le souvenir, dire l’attachement et recréer la fusion passée entre ces deux amants.

Laetitia Leterrier, la metteuse en scène sait créer une ambiance. Elle sait aussi tirer le maximum de ses comédiens qui le lui rendent bien. Sa direction d’acteurs précise et délicate est une vraie réussite, donnant à ce texte pas évident à jouer une réelle profondeur et une tension de tous les instants. On ne saura jamais avant la fin ce qu’il va advenir de ce couple qui semble autant vouloir avancer que revenir en arrière et retrouve des traces, couleurs et fragments d’une histoire qui revit de façon onirique.

Yannick Barnole avec une sincérité confondante joue l’homme. Vêtu de noir et d’un chapeau melon, il exploite avec talent tous les registres, conférant à sa prestation une dimension émotionnelle rare. Emmanuelle Grivelet-Sonier fait passer également une multitude de sentiments et son jeu à fleur de peau, intense tout du long, est bouleversant.

Ce duo formidable nous offre un vrai cadeau d’émotion brute dans un spectacle sublime et déchirant où il joue sans aucune fausse note la musique d’un amour fantôme, planant pour quelques instants avant de disparaitre tout à fait.

 

Nicolas Arnstam         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 19 mai 2019 : Préparez vos cadeaux

On ne va pas couper à la Fête des mères, alors autant offrir des chouettes cadeaux. Voici une sélection de disques, spectacles, livres et même jeux vidéo pour vos mamans. C'est parti !

Du côté de la musique :

Interview de Romain Humeau de Eiffel autour de "Stupor Machine" accompagnée d'une session acoustique avec le groupe au complet
"Chostakovitch" de Artemis Quartet
"Marilou" de Equipe de Foot
"Le fil d'ariane" de Marianne Piketty & Le Concert idéal
"Trois frères de l'orage : Quatuors de Schulhoff, Haas, Thèmes et variations de Krasa" de Quatuor Béla
"Saisons" de Quintette Aquilon
Jean Pierre Kalfon et Jad Wio aux Rendez vous d'ailleurs
et toujours :
"Beatnik or not to be" de Elias Dris
"Dogrel" de Fontaines D.C.
"Dans le lieu du non-où" de L'Etrangleuse
"Leopold Mozart : Missa Solemnis" de Bayerische Kammerphilarmonie & Alessandro de Marchi
"Traversée" de Chrystelle Alour
"L'odysée remix" de Fred Pallem & Le Sacre du Tympan
présentation du Hellfest Open Air Festival #14
"Les cuivres sur le toit" de Paris Brass Quintet
Hublot EP" de Solal Roubine
"Home is everywhere EP" de Nara

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Happy Child" au Théâtre de la Bastille
"True Copy" au Centquatre
"Cataract Valley" aux Ateliers Berthier
"Folie" au Théâtre du Rond-Point
"Dans la solitude des champs de coton" à la Grande Halle de La Villette
"Logiquim-pertubable-dufou" au Théâtre du Rond-Point
"The importance of being earnest" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Amours, mode d'emploi" au Théâtre des Mathurins
"Déshonorée" au Théâtre de l'Opprimé
"Jacob, Jacob" au Théâtre-Sénart
"Qui croire " à la Comédie de Reims
les reprises :
"Roses" au Théâtre de la Bastille
"Fin de partie" au Théâtre Essaion
"La Mate" au Théâtre du Rond-Point
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en mai

Cinéma :

Oldies but Goodies avec "Divorce à l'italienne" de Pietro Germi
et la chronique des autres sorties de mai

Lecture avec :

"A la droite d'Hitler" de Nicolaus Von Below
"Des hommes en noir" de Santiago Gamboa
"Honorer la fureur" de Rodolphe Barry
"Les anges de Babylone" de Ghislain Gilberti
"Sa majesté des ombres" de Ghislain Gilberti
"Travelling" de Christian Garcin & Tanguy Viel
et toujours :
"A jeter sans ouvrir" de Viv Albertine
"Carnets clandestins" de Nicolas Giacobone
"Le sauvage" de Guillermo Arriaga
"Les carnets de guerre de Louis Barthas 1914-1918" de Fredman
"Toute une vie et un soir" de Anne Griffin
"War is boring" de David Axe & Matt Bors

Froggeek's Delight :

"A plage tale : Innocence" de Asobo / Focus sur PS4, XBOX et PC

"Day's Gone" sur PS4

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=