Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Jeffrey Lewis
biographie 

Jeffrey "Lightning" Lewis est né à New York en 1975. Ses parents, de sympathiques beatniks, n'ont pas la télévision et Jeff se passionne pour les comics avant même de savoir lire. Son frère Jack nait en 1980.

Après des études à New York (dont un mémoire sur la BD "Watchmen"), Jeff passe l'hiver 1997-98 dans des conditions précaires; il vit dans une sous-location illégale à 150$ par mois et passe son temps à écouter de vieux disques de Pearls Before Swine et de Donovan. Il écrit ses premières chansons minimalistes sur la vieille guitare de son papa.

Au printemps 1998, il joue à l'open-mic de Lach's et, l'été, enregistre sur un quatre-pistes onze de ses chansons, auxquelles il ajoute deux chansons de son frère qui vient de se mettre à la basse. Cette première cassette s'appellera "Indie-Rock Fortune Cookie"; elle était vendue 3$ avec un comic-book miniature à ses concerts au Sidewalk Cafe. Jeffrey devient vite une figure du nouveau mouvement Anti-Folk new yorkais.

En 2001, Adam Green et Kimya Dawson des Moldy Peaches envoyent à Geoff Travis de Rough Trade Records un CD de huits titres tirés des deux premières cassettes de Jeff. Ainsi voit le jour "The Last Time I Did Acid I Went Insane and other favorites", compilation de deux années d'enregistrements-maison de Jeff et Jack.

Jeffrey continue son œuvre de dessinateur. Il a ainsi passé des mois enfermé dans une cabane du Maine pour travailler sur plusieurs projets, de fiction ou autobiographique.

Son deuxième album "It’s The One Who’ve Cracked That The Light Shines Through", sorti en 2003 chez Rough Trade, a reçu une excelente critique. La chanson ethérée "Sea Song" y cotoie le psycho-billy histérique "If you shoot the head you kill the ghoul" ou le talking-blues délirant "Back When I Was 4" où Jeff raconte sa vie de 4 à… 103 ans !

Jeff s'est fait remarquer à Paris lors de chacun de ses passages : au Festival MoFo à Mains d'œuvres, où il a joué en solo et avec Kimia Dawson ou à la Guingette Pirate en 2003.

Non content de mélanger le folk-blues autobiographique au punk-rock minimaliste, Jeff sait aussi mettre en scène son talent de dessinateur ; ses "low budget video" font la joie du public : Jeff chante certaines de ses chansons a-capella en montrant au public ses dessins qui illustrent les textes…

Jeff Lewis a découvert la musique de Kevin Coyne il y a quelques mois seulement et a été immédiatement conquis. Il se déclare "honoré" de jouer avec lui. Leur rencontre le 9 février au Nouveau Casino devrait apporter son lot de surprises…


"Un peu le Daniel Johnston new-yorkais. Ou un p’tit Lou Reed. Ou Jonathan Richman en 1970. Ou Jad Fair avec une guitare acoustique" (Les Inrockuptibles)

"Des chansons qui évoquent des maquettes approximatives d'un Velvet Underground débutant à qui on aurait coupé l'électricité" (Libération)

"Dans 20 ans, les ados ouvriront des grands yeux quand vous leur direz : "Jeff Lewis ? Je l’ai vu en 2003 à Paris ; on était à peine 50 dans la salle…" (Froggy's Delight)

"Le new-yorkais le plus hype (aucun des membres des Rapture) et le plus excitant du moment (ni encore moins Julian Casablancas)" (Froggy's Delight)

"Jeffrey Lewis écrit des chansons comme si elles étaient des livres, le tout dans un mélange de candeur et de maturité" (lecargo.org)

 

 
Lien:
http://www.thejeffreylewissite.com

PascalR         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 12 juillet 2020 : Un air d'été

On entre dans la saison des vacances, pour vous comme pour nos chroniqueurs. Vous nous retrouverez tout l'été quand même avec des éditions web plus légères et toujours notre Froggy's TV bien sûr avec La Mare Aux Grenouilles et plein d'autres émissions. c'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

La Mare Aux Grenouilles #6, sommaire et replay
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet
"INTENTA experimental & electronic music from Switzerland 1981-93" par divers artistes
"Jimmy Cobb" mix #19 de Listen In Bed
"Chausson le littéraire" de Musica Nigella & Takenori Nemoto
"Alessandro Scarlatti, il Martirio di Santa Teodosia" de Thibault Noally & l'Ensemble Les Accents"
et donc La Mare Aux Grenouilles numéro #5 avec la liste de ce qui a été abordé et le replay.

Au théâtre :

en salle :
"Littoral" au Théâtre de la Colline
"Karine Dubernet - Souris pas" au Point Virgule
et dans un fauteuil de salon :
des créations :
"Yvonne princesse de Bourgogne" par Jacques Vincey
"Lucrèce Borgia" par Lucie Berelowitsch
"La Dernière neige" de et par Didider Bezace
"Pinocchio" de Joël Pommerat
"Soulever la politique" de Denis Guénoun
"Je marche dans la nuit par un chemin mauvais" de et par Ahmed Madani
Au théâtre ce soir :
"Darling chérie" de Marc Camoletti
"Le Tombeur" de Robert Lamoureux
"Une cloche en or" de Sim
du boulevard :
"Si c'était à refaire" de Laurent Ruquier
"Face à face" de Francis Joffo
du côté des humoristes :
"Bernard Mabille sur mesure"
"Christophe Alévêque est est Super Rebelle... et candidat libre !"
et finir l'Opéra :
avec du lyrique :
"Le Balcon" de Peter Eotvos par Damien Bigourdan
"Orlando furioso" de Antonio Vivaldi par Diego Fasolis
"La Flûte enchantée" de Mozart par Romeo Castellucci
et du ballet avec deux créations étonnantes : "Raymonda" de Marius Petipa et "Allegria" de Kader Atto

Expositions :

les expositions en "real life" à ne pas manquer :
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
"Les Contes étranges de N.H. Jacobsen" au Musée Bourdelle
les Collections permanentes du Musée Cernushi
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Helena Rubinstein - La collection de Madame" et "Frapper le fer" au Musée du Quai Branly
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma at home avec :
le cinéma contemporain
"A woman at war " de Benedikt Erlingsson
"Lulu" de Uwe Janson 
"L'Apotre" de Cheyenne Carron
"La tendresse" de Marion Hänsel
"Crawl" de Herve Lasgouttes
"Nesma" de Homeïda Behi
le cinéma culte des années 1920 :
"Le cuirassé Potemkine" de Sergueï Eisenstein
"Nosferatu le vampire" de Friedrich Wilhelm Murnau
"Le Cabinet du docteur Caligari" de Robert Wiene
"Les Deux Orphelines" de D.W. Griffith
et l'entre deux avec les années 1970 :
"Mado"de Claude Sautet
"La Traque" de Serge Leroy
"La femme du dimanche" de Luigi Comencini
et retour au 2ème millénaire avec de l'action :
"Lara Croft : Tomb Raider, le berceau de la vie" de Jan De Bont
"Blade Trinty" de David S. Goyer
avant de conclure en romance avec : "Un havre de paix  de Lasse Hallström

Lecture avec :

"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=