Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Les contes de la petite fille moche
Théâtre Daniel Sorano  (Paris)  octobre 2008

Pièce écrite et interprétée par Julien Daillère, mise en scène de Patricia Koseleff avec la participation de Rémi Cortési.

L’univers enfantin plus que grandeur nature ! Des objets liés à l’enfance : toboggan, peluche, et modules, voici l’étonnante découverte de la mise en scène après l’ouverture du rideau. Quant à l’ambiance sonore, quel bonheur d’entendre des rires d’enfants et diverses paroles émanant certainement d’une cour d’école.

Pour le public dont la tranche d’âge dépasse largement les 18 ans et plus, c’est comme si l’on était de nouveau projeté dans cette atmosphère où chacun d’entre nous a vécu des expériences et des découvertes inoubliables. Un retour en arrière agréable ou pas mais peu importe c’est une étape de nos vies dont on apprécie à la fois le goût et l’odeur !

Un seul comédien sur scène mais pas des moindres, Julien Daillière nous livre là un travail de longue haleine en terme d’investigations avec des professionnels de l’enfance et également de prouesse théâtrale dont lui seul à le secret.

Tantôt il est Océane, la petite fille moche qui le sait, qui vit avec ce poids à longueur de journée. Pas évident pour une petite fille d’être montré du doigt non seulement par ses amis mais aussi par les plus grands. Comment vivre avec moqueries et ces regards si pesants qui se posent sur elle ?

Puis tantôt, Julien Daillère devient Thimothée, le garçon qui ressemble à une fille : "La petite fille manquée", quand il explique ce que disent les garçons de l’école sur lui. Il y a Géraldine aussi, la petite fille aux lunettes "disproportionnées", qui lui mange tout son visage.

Sans oublier Kévin, le garçon qui a son papa au chômage et Kelly, la dernière de la classe ou encore Aina, la petite fille noire adoptée et bien sur Lucas, le turbulent. En somme, tous ont une personnalité bien ancrée, un véritable panel de bambins que l’on peut sans problème rencontrer au fil des générations dans les cours de récré.

Comme indiqué précédemment tous les personnages sont interprétés par un seul comédien. L’important est de rentrer plus en détail dans cette démarche… Ainsi, le comédien est vêtu tout du long d’un costume d’écolier sobre sans fioritures. Il décline juste le bas du costume en fonction du sexe du personnage.

Cependant, le plus intriguant, ce sont ces masques accompagnés de perruques dont il se pare. La personnalité de chaque enfant se trouve à la fois sur ces masques et avant tout dans l’écriture des textes. Une façon originale et fascinante de découvrir chacun de ces écoliers. Son allure de pantin permet également au comédien de garder une certaine distance avec chacune des personnalités de ces chérubins qu’il met en scène. Le plus troublant lorsque l’on assiste à l’une de ces représentations c’est la réaction du jeune public qui au début de la pièce s’identifie, se marre…

Puis au fur et à mesure où les textes passent de l’humour à la dureté des propos si réalistes d’un enfant, on ne les attend plus ou presque, auraient-ils la gorge un peu serré ? Un phénomène qui se produit aussi chez les parents où adultes présents. Eux sont confrontés d’un côté, à ce que vit, ressent l’enfant au quotidien et d’un autre côté à leur statut de parents.

En clair, comme le décrit simplement Rémi Cortesi, le psychologue clinicien qui a accompagné Julien Daillière dans son travail, "Le spectateur, enfant ou adulte, est confronté au "parler vrai" propre aux enfants, à l’humilité de leur réflexion ainsi qu’à la lucidité sans concession de leur regard sur le monde, sur les adultes et sur leurs propres failles". Il y dans cette démarche de Julien Daillière deux objectifs : que les enfants qui assistent au spectacle se reconnaissent et que les adultes eux prennent plaisir et intérêt à se replonger dans cette période de l’enfance.

"Les contes de la petite fille moche" ou le véritable voyage dans le monde de l’enfant où rires, joies, bonheurs, malaises, complexes, souffrances et malheurs, des émotions qui ont font et feront toujours partie de chaque génération ! Une réalité qu’il est essentiel et fort intéressant de (re)visiter à tous âges…

 

TB         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 26 novembre 2023 : On prépare les cadeaux

C'est bientôt Noël, il est temps de penser aux cadeaux, que ce soit de la musique, de la littérature, des places de théâtres ou au musée, il y a de quoi faire dans notre sélection de la semaine.

Du côté de la musique :

"Gaijin" de YGGL
"Another perfect day" de Motorhead
"Theatre of the absurd presents C'est la vie" de Madness
"Soleils noirs" de Les Marquises
petit coup d'oeil sur Frank Carter & the Rattlesnakes - Heeka - Johnnie Carwash - Venus Worship
"Ivresse de l'aube" de Benda Poupard & Jean-Michel Kim
"25 ans de live" de Babylon Circus
Le podcast de la semaine du Morceau Caché est ici
et toujours :
"Rock warrior" de Babylon Pression
"A nos étés" de Chambre 317
Brasca, Pop Crimes, Caesaria et Daniel Jea dans notre sélection de clips
"Je ne sais que marcher dans la montagne" de Fabien Martin
Un coup d'oeil sur la programmation des 45eme Transmusicales de Rennes
"Step by step" de Gami
"Poulenc: La Voix Humaine, Fiançailles Pour Rire" de Julie Cherrier-Hoffmann, Orchestra Del Teatro La Fenice Di Venezia & Frédéric Chaslin
"Création" de Jultrane Sextet Duplex
"Up, down, aside" de Lame
"Présence lointaine" de Sofya Melikyan
"Do Brasil" de Wilhem Latchoumia

Au théâtre

les nouveautés de la semaine:
"Ruy Blas" au Théâtre de l'Epée de Bois

"L'Islande, entre ciel et texte" au Théâtre d l'Epée de Bois
"Sans faire de bruit" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet

"Iliade - Odyssée" au Théâtre de la Croix Rousse à Lyon
et les spectacles déjà à l'affiche de décembre

Expositions :

la grande exposition "Naples à Paris" déclinée en trois visites vidéos commentées dans différents espaces du Musée du Louvre :
les chefs d'oeuvre du Musée Capodimonte
une sélection des oeuvres graphiques du Cabinet des Dessins et des Estampes de Capodimonte
un diaporama in situ de l'expositio parisienne
et les chefs-d’œuvre de la collection De Vito au Musée Granet à Aix--Provence

Lecture avec :

"Hope" de Andrew Ridker
"L'armée rouge" de Jean Lopez
"10 août 1792, la défaite de la monarchie" de Clément Weiss
"Philippe VI, le premier des Valois" de Christelle Balouzat-Loubet
et toujours :
"L'enfant, le peintre et la mer" de François Place (qui fait écho au film de Barbet Schroeder)
"Jour J, bataille de Normandie" de Beoit Rondeau
"Choses dites" de Nancy Huston
"L'une ou l'autre" de Oyinkan Braithwaite
"La maison de la faim" de Dambudzo Marechera
"Les dernières pages" de Robert Goddard
"Métisse, et alors ?" de Patricia Houéfa-Grange
"Yoko Ono" de Julia Kerninon

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=