Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival Fargo All Stars 2008
Chris Garneau - Clare & The Reasons - My Brightest Diamond  (La Cigale)  mardi 7 octobre 2008

C'est dans une Cigale, dont la fosse a laissé la place à des rangées de sièges, que se déroulera le Fargo All Stars de ce soir.

L'affiche est alléchante, en grande partie à cause de My Brigthest Diamond, mais c'est aussi une occasion de voir, sur scène, Clare & the Reasons et de découvrir Chris Garneau.

Ce dernier occupe le centre avec son piano, et côté gauche de la scène, se trouve un trio de cordes composé de deux violoncelles et d'un violon.

Chris fait dans la chanson au sens le plus littéral du terme, le dépouillement de l'ensemble en fait un chanteur simple mais efficace.

Avec grand calme, le concert se déroulera sans accroc, la voix douce et claire du jeune américain égrènera les chansons.

Que dire, que si la précision est une qualité de ce chanteur de Brooklyn, je ne peux pas m'empêcher de penser au mot crooner, en voyant Chris Garneau ce soir.

Est-ce dû à son calme olympien, à son physique, à ses chansons ou à un savant mélange de tout ça ? En tout cas, le jeune homme remerciera son public, en français et sera chaudement applaudi.

Pendant le changement de plateau, je demande au photographe qui m'accompagne, si je peux tester son appareil photo que je voulais tester en concert. Ce dernier me répond que je n'ai qu'à faire les photos de Clare & The Reasons, ça m'entraînera : "banco !" Me voila donc, naviguant entre les spectateurs, au milieu des nombreux photographes présents, à faire mes cadrages. Autant vous dire que la concentration demandée par l'exercice ne me permet pas d'être complètement attentif au concert (surtout, Fabrice n'ayant pas voulu écrire la chronique à ma place !)

Néanmoins, je peux vous dire que je n'avais pas aimé Clare & The Reasons sur disque et pourtant, ce soir, c'est une totale et agréable surprise. Tout d'abord, Clare a un excellent contact avec le public. Olivier Manchon, multi instrumentiste (dont une scie musicale, si si !) est un personnage très drôle, en plus de ses talents de musicien, et participe à une bonne humeur communicative. Tous les membres du groupe sont habillés en rouge, mis à part le trio à corde, toujours présent.

Mais ce n'est pas tout, les chansons sur scène sont bien plus accrocheuses que sur disque. Nous aurons droit à de très bonnes chansons composées par le groupe, une reprise de Tears For Fears et une version débridée, à la flûte, du thème de Rocky par Olivier. Clare fera du prosélytisme politique et demandera à l'assistance de chanter sur une chanson : "Obama in the Sky", en précisant "Quand on répète une chose plusieurs fois, elle finit par arriver." Très bonne surprise de cette soirée, Clare et ses raisons ont enchanté l'assistance, ce groupe peu connu, a conquis le public et votre serviteur, par une prestation scénique de qualité.

Entrée en scène de Shara Worden, connue sous le nom de My Brightest Diamond, qui installe son matériel. Notez que le trio de cordes n'a pas bougé de place et qu'Olivier Manchon est revenu, toujours entouré de divers instruments.

Shara, entame le concert de sa magnifique voix, le set sera presque entièrement dédié au nouvel album, quelques titres du premier seront joués comme "Dragonfly" ou "Disappear" qui aura un franc succès.

Il est très intéressant d'entendre les titres de A Thousand Shark's Teeth, interprétés avec le trio de cordes. L'album ayant été enregistré et composé sous cette forme, les titres paraissent plus amples, pour ainsi dire. C'est une petite déception à mon avis, c'est sous forme de trio rock que My Brightest Diamond me semble le plus intéressant.

Néanmoins, malgré une tension et une distance de Shara palpable pendant le concert (salle trop grande, émotion peut-être), la soirée garde tout de la magie de la jeune chanteuse : "Black and Costaud", chanson à l'ambiance enfantine, ravira le public, "From the Top of The World" est magnifiquement interprétée.

"To Pluto's Moon" sera l'occasion de découvrir la raison pour laquelle, la droite du plateau, était un vide occupé par une table.

Les musiciens se dirigent vers l'endroit. Pendant que Shara chante, ils jouent un spectacle de marionnettes, illustration du texte, avec un décor en ombres chinoises. Autant vous dire que ce passage a été plus qu'applaudi, devant tant de simplicité et d'originalité.

Petite déception, le concert me parait un peu court, mais peut-être est-ce à cause d'une distorsion temporelle, due au voyage féérique que nous réserve My Brightest Diamond à chacune de ses représentations. Toujours est-il qu'après un rappel où elle interprète une chanson au ukulélé, demandant une participation de l'assistance qui restera timide, la lumière se rallume et un disque est lancé pour nous faire comprendre que Shara ne reviendra pas. Il est à peine 23h00 ! Difficile retour sur terre, d'autant que dehors, il fait froid et il pleut.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Chris Garneau dans la rubrique Ni Vus Ni Connus
La chronique de l'album El Radio de Chris Garneau
Chris Garneau en concert à La Maroquinerie (11 septembre 2007)
Chris Garneau en concert au Festival Les Nuits Secrètes 2008
L'interview de Chris Garneau (29 juillet 2009)
La chronique de l'album The Movie de Clare & the Reasons
La chronique de l'album A Thousand Shark's Teeth de My Brightest Diamond
My Brightest Diamond en concert au Point Ephémère (22 avril 2008)
My Brightest Diamond en concert au Festival Le Rock Dans Tous ses Etats 2008
My Brightest Diamond en concert au Grand Mix (mardi 27 mars 2012)
L'interview de My Brightest Diamond (juin 2008)

En savoir plus :
Le site officiel du festival Fargo All Stars
Le Myspace du Festival Fargo All Stars
Le site officiel de Chris Garneau
Le Myspace de Chris Garneau
Le Myspace de Clare & The Reasons
Le site officiel de My Brightest Diamond
Le Myspace de My Brightest Diamond

Crédits photos : Olivier Var et Fabrice Delanoue (Toute la série sur Taste of Indie)


Monsieur Var         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Chris Garneau (29 juillet 2009)
Clare & the Reasons (2 mai 2008)


# 1er juin 2020 : Retour à la réalité

Le monde d'après ne sera sans doute pas mieux que celui d'avant. Ces 2 mois de répit n'auront sans doute servi qu'à amplifier les frustrations en tout genre. Sans prétendre y remédier voic de quoi vous détendre un peu avec notre sélection culturelle de la semaine.

vous pouvez également revoir notre première émission "La mare aux grenouilles" sur la Froggy's TV. Suivez la chaine pour ne pas rater émissions et concerts en direct.

Du côté de la musique :

"Nunataq" de Alexandre Herer
"Vodou Alé" de Chouk Bwa & The Angstromers
"Wallsdown" de Enzo Carniel
Interview de Jo Wedin et Jean Felzine à l'occasion de leur concert sur la Froggy's TV
"Pictures of century" de Lane
"Lullaby (mix #15)" nouvelle émission de Listen In Bed à écouter
"Introssessions" de Minhsai
"Guinea music all stars" de Moh! Kouyaté
"Parcelle brillante" de Orwell
"Evocacion" de Quatuor Eclisses
"Is this natural" de Tazieff
"EP 2" de The Reed Conservation Society
et toujours :
Interview de Roman Rappak autour de son nouveau projet Miro Shot
"Par défaut" de Antoine Hénaut
"Three old words" de Eldad Zitrin
"Night dreamer direct to disc sessions" de Gary Bartz & Maisha
"Mareld" de Isabel Sörling
"Miroir" de Jean Daufresne & Mathilde NGuyen
"Self made man" de Larkin Poe
"Notre dame, cathédrale d'émotions" de Maitrise Notre Dame de Paris
"Enchantée" de Marie Oppert
"Miroirs" de Quintet Bumbac

Au théâtre dans un fauteuil de salon avec :

les créations contemporaines :
"Le Mardi à Monoprix" de Emmanuel Darley
"Lucide" de Rafael Spregelburd
"Le Royaume des animaux" de Roland Schimmelpfennig
"Délivre-toi de mes désirs" de María Velasco
"L'étudiante et Monsieur Henri" de Yvan Calbérac
de la comédie signée Pierre Palmade:
"Ma soeur est un chic type" de Pierre Palmade
"Pièce montée" de Pierre Palmade
"10 ans de mariage" de Alil Vardar
Au Théâtre ce soir :
"On dînera au lit" de Marc Camoletti
"Le canard à l'orange" de William Douglas Home
"L'Or et la Paille" de Barillet et Grédy
les classiques par la Comédie française :
"L'Avare" de Molière
"Les Rustres" de Goldoni
du côté des humoristes :
un spécial Christophe Alévêque à l'occasion de son inédit 2020 "Le trou noir"
avec
"Christophe Alévêque - Super rebelle... et candidat libre"
"Christophe Alévêque revient bien sûr"

"Christophe Alévêque - Debout"
et du théâtre lyrique revisité:
"Le Postillon de Lonjumeau" d'Adolphe Adam par Michel Fau
"Turandot" de Puccini par Robert Wilson
et de la caricature joyeuse avec "The Opera Locos"

Expositions :

découvrir la visite en ligne d'expositions virtuelles annulées :
"Giorgio de Chirico. La peinture métaphysique" au Musée de l'Orangerie
"Pompéi" au Grand Palais
et "Plein air, de Corot à Monet" au Musée des Impressionnismes de Giverny
s'évader en un clic en direction de la province :
à Nice pour une visite virtuelle du Musée Magnin et celle de l'exposition "Soulages, la puissance créatrice" à la Galerie Lympia
de l'Europe :
en Espagne vers le Musée Carmen Thyssen à Málaga
et en Allemagne avec la visite des 3 niveaux de la Kunsthalle de Brême
et plus loin encore aux Etats-Unis vers le Musée Isabella Stewart Gardner à Boston
et le Musée d'Art de Caroline du Nord à Raleigh
avant le retour sur Paris pour découvrir les éléments décoratifs de L’Opéra national de Paris

Cinéma at home avec :

de l'action :
"Code 211" de York Alec Shackleton
"Duels" de Keith Parmer
de la comédie : "Le boulet" de Alain Berbérian et Frédéric Forestier
du drame :
"Marion, 13 ans pour toujours" de Bourlem Guerdjou
"Happy Sweden" de Ruben Östlund
de la romance :
"Coup de foudre à Jaïpur" de Arnauld Mercadier
"Marions-nous !" de Mary Agnes Donoghue
du thriller :
"The Watcher" de Joe Charbanic
"Résurrection" de Russell Mulcahy
du fantastique : "Godzilla" de Masao Tamai
les années 40 au Ciné-Club :
"Boule de suif" de Christian Jaque
"Le carrefour des enfants perdus" de Léo Joannon
et un clin d'oeil au début du cinéma avec "Le Voyage dans la Lune" de Georges Méliès

Lecture avec :

"BeatleStones" de Yves Demas & Charles Gancel
"L'obscur" de Phlippe Testa
"La géographie, reine des batailles" de Philippe Boulanger
"Trouver l'enfant / La fille aux papillons" de René Denfeld
et toujours :
"J'aurais pu devenir millionnaire, j'ai choisi d'être vagabond" de Alexis Jenni
"Les Beatles" de Frédéric Granier
"Washington Black" de Esi Edugyan

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=