Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival Fargo All Stars 2008
Chris Garneau - Clare & The Reasons - My Brightest Diamond  (La Cigale)  mardi 7 octobre 2008

C'est dans une Cigale, dont la fosse a laissé la place à des rangées de sièges, que se déroulera le Fargo All Stars de ce soir.

L'affiche est alléchante, en grande partie à cause de My Brigthest Diamond, mais c'est aussi une occasion de voir, sur scène, Clare & the Reasons et de découvrir Chris Garneau.

Ce dernier occupe le centre avec son piano, et côté gauche de la scène, se trouve un trio de cordes composé de deux violoncelles et d'un violon.

Chris fait dans la chanson au sens le plus littéral du terme, le dépouillement de l'ensemble en fait un chanteur simple mais efficace.

Avec grand calme, le concert se déroulera sans accroc, la voix douce et claire du jeune américain égrènera les chansons.

Que dire, que si la précision est une qualité de ce chanteur de Brooklyn, je ne peux pas m'empêcher de penser au mot crooner, en voyant Chris Garneau ce soir.

Est-ce dû à son calme olympien, à son physique, à ses chansons ou à un savant mélange de tout ça ? En tout cas, le jeune homme remerciera son public, en français et sera chaudement applaudi.

Pendant le changement de plateau, je demande au photographe qui m'accompagne, si je peux tester son appareil photo que je voulais tester en concert. Ce dernier me répond que je n'ai qu'à faire les photos de Clare & The Reasons, ça m'entraînera : "banco !" Me voila donc, naviguant entre les spectateurs, au milieu des nombreux photographes présents, à faire mes cadrages. Autant vous dire que la concentration demandée par l'exercice ne me permet pas d'être complètement attentif au concert (surtout, Fabrice n'ayant pas voulu écrire la chronique à ma place !)

Néanmoins, je peux vous dire que je n'avais pas aimé Clare & The Reasons sur disque et pourtant, ce soir, c'est une totale et agréable surprise. Tout d'abord, Clare a un excellent contact avec le public. Olivier Manchon, multi instrumentiste (dont une scie musicale, si si !) est un personnage très drôle, en plus de ses talents de musicien, et participe à une bonne humeur communicative. Tous les membres du groupe sont habillés en rouge, mis à part le trio à corde, toujours présent.

Mais ce n'est pas tout, les chansons sur scène sont bien plus accrocheuses que sur disque. Nous aurons droit à de très bonnes chansons composées par le groupe, une reprise de Tears For Fears et une version débridée, à la flûte, du thème de Rocky par Olivier. Clare fera du prosélytisme politique et demandera à l'assistance de chanter sur une chanson : "Obama in the Sky", en précisant "Quand on répète une chose plusieurs fois, elle finit par arriver." Très bonne surprise de cette soirée, Clare et ses raisons ont enchanté l'assistance, ce groupe peu connu, a conquis le public et votre serviteur, par une prestation scénique de qualité.

Entrée en scène de Shara Worden, connue sous le nom de My Brightest Diamond, qui installe son matériel. Notez que le trio de cordes n'a pas bougé de place et qu'Olivier Manchon est revenu, toujours entouré de divers instruments.

Shara, entame le concert de sa magnifique voix, le set sera presque entièrement dédié au nouvel album, quelques titres du premier seront joués comme "Dragonfly" ou "Disappear" qui aura un franc succès.

Il est très intéressant d'entendre les titres de A Thousand Shark's Teeth, interprétés avec le trio de cordes. L'album ayant été enregistré et composé sous cette forme, les titres paraissent plus amples, pour ainsi dire. C'est une petite déception à mon avis, c'est sous forme de trio rock que My Brightest Diamond me semble le plus intéressant.

Néanmoins, malgré une tension et une distance de Shara palpable pendant le concert (salle trop grande, émotion peut-être), la soirée garde tout de la magie de la jeune chanteuse : "Black and Costaud", chanson à l'ambiance enfantine, ravira le public, "From the Top of The World" est magnifiquement interprétée.

"To Pluto's Moon" sera l'occasion de découvrir la raison pour laquelle, la droite du plateau, était un vide occupé par une table.

Les musiciens se dirigent vers l'endroit. Pendant que Shara chante, ils jouent un spectacle de marionnettes, illustration du texte, avec un décor en ombres chinoises. Autant vous dire que ce passage a été plus qu'applaudi, devant tant de simplicité et d'originalité.

Petite déception, le concert me parait un peu court, mais peut-être est-ce à cause d'une distorsion temporelle, due au voyage féérique que nous réserve My Brightest Diamond à chacune de ses représentations. Toujours est-il qu'après un rappel où elle interprète une chanson au ukulélé, demandant une participation de l'assistance qui restera timide, la lumière se rallume et un disque est lancé pour nous faire comprendre que Shara ne reviendra pas. Il est à peine 23h00 ! Difficile retour sur terre, d'autant que dehors, il fait froid et il pleut.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Chris Garneau dans la rubrique Ni Vus Ni Connus
La chronique de l'album El Radio de Chris Garneau
Chris Garneau en concert à La Maroquinerie (11 septembre 2007)
Chris Garneau en concert au Festival Les Nuits Secrètes 2008
L'interview de Chris Garneau (29 juillet 2009)
La chronique de l'album The Movie de Clare & the Reasons
La chronique de l'album A Thousand Shark's Teeth de My Brightest Diamond
My Brightest Diamond en concert au Point Ephémère (22 avril 2008)
My Brightest Diamond en concert au Festival Le Rock Dans Tous ses Etats 2008
My Brightest Diamond en concert au Grand Mix (mardi 27 mars 2012)
L'interview de My Brightest Diamond (juin 2008)

En savoir plus :
Le site officiel du festival Fargo All Stars
Le Myspace du Festival Fargo All Stars
Le site officiel de Chris Garneau
Le Myspace de Chris Garneau
Le Myspace de Clare & The Reasons
Le site officiel de My Brightest Diamond
Le Myspace de My Brightest Diamond

Crédits photos : Olivier Var et Fabrice Delanoue (Toute la série sur Taste of Indie)


Monsieur Var         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Chris Garneau (29 juillet 2009)
Clare & the Reasons (2 mai 2008)


# 13 octobre 2019 : On Manque de Mains D'oeuvres

Alors que la mairie de Saint Ouen a décidé de la fermeture de la salle mythique Mains d'Oeuvres, il est plus que jamais nécessaire de se mobiliser pour la culture. Alors on continue de notre côté avec beaucoup de musique, la fin de la session de Orouni, des tas de livres, du théâtre pour tous les goûts, des expos et plein d'autres choses (mais rien sur Dupont de Ligonnès). C'est parti.

Du côté de la musique :

"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Rencontre avec Orouni dans les rayons d'une librairie
et bien entendu, Orouni en session live, toujours dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos
et toujours :
"Pas plus le jour que la nuit" de Alex Beaupain
"Matriochka : Romantic fantasies & Transcriptions from Russia" de Alexandra Luiceanu
"La nuit devant" de Baden Baden
"aMour(s)" de Fabien Martin
"L'arbre rouge" de Hugues Mayot
"Why me ? why not" de Liam Gallagher
"Les disques dans notre vide poche" le podcast #1 de Listen in Bed
"Drive" le premier mix de Listen in Bed
"Mademoiselle in New York" de Lucienne Renaudin Vary
"Still life : A tribute to Philip Glass" de Maud Geffray
"The flood and the fate of the fish" de Rabih Abou Khalil
Rencontre avec The Great Old Ones
"Sprayed love" de Xavier

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Fausse note" au Théâtre de la Contrescarpe
"Sabordage" au Théâtre 71 à Malakoff
"Rêves d'Occident" au Théâtre de la Cité internationale
"Donnant Donnant !" au Théâtre Athénée
"Piège pour Cendrillon" au Théâtre Michel
"La Famille Ortiz" au Théâtre Rive Gauche
"La Promesse de l'aube" au Théâtre de l'Atelier
"Yannick Jaulin - Causer d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Yannick Jaulin - Ma langue maternelle va mourir et j'ai du mal à pas parler d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Ciel, ma belle mère !" au Théâtre d'Edgar
"De quoi je me mêle !" au Théâtre Athénée
"On est mal Macron, on est mal" au Théâtre des Deux Anes
"Looking for Beethoven" au Théâtre Le Ranelagh
des reprises :
"Adieu Monsieur Haffmann" au Théâtre Rive-GAuche
"Anna Karénine" au Théâtre de la Contrescarpe
"Les Crapauds fous" au Théâtre de la Renaissance
"La Convivialité" au Théâtre Tristan Bernard
"Il y aura la jeunesse d'aimer" au Théâtre Le Lucernaire
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"Une leçon d'Histoire de France : de l'An mil à Jeanne d'arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France : de 1515 au Roi Soleil" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Vipère au poing" au Théâtre du Gymnase
et la chronique des spectacles à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Moderne Maharajh, un mévène des années 1930" au Musée des Arnts décoratifs
"Balzac & Granville, une fantaisie mordante" à la Maison de Balzac

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Martin Eden" de Pietro Marcello
"Little Monsters" de Nicolas
"Les Chemins de la haute ville" de Nicolas
la chronique des films de septembre
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann
et toujours :
"Archives des enfants perdus" de Valeria Luiselli
"De pierre et d'os" de Bérengère Cournut
"L'accident de l'A35" de Graeme Macrae Burnet
"Le mystère Sammy Went" de Christian White
"Les furtifs" de Alain Damasio
"Lost man" de Jane Harper
"Vers une nouvelle guerre scolaire" de Philippe Champy

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=