Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Jay Reatard
Matador Singles '08  (Matador Beggars)  octobre 2008

Merci Matador ! Vraiment, un grand merci au directeur artistique qui a découvert et signé Jay Reatard.

Ce garçon de Memphis est le chainon manquant au lien générationnel, celui qui réunira le quarantenaire, qui n'était pas là au bon moment, parce que suivant le mouvement punk, certes plongé dans l'époque, mais par radio ou magazine interposé, et le jeune proto punk, regrettant de n'avoir pas eu 18 ans en 1976, dans le marasme musical d'où perçaient des Richard Hell et consorts, juste avant que de mauvais garçons anglais ne cristallisent l'intérêt sur la forme, au détriment du fond.

Mais revenons à Jay qui, durant l'année 2008, a publié des singles, réunis ici dans l'ordre chronologique. L'écriture est ici percutante, pertinente et à propos, point de ringardise passéiste sur ce disque. En douze titres, Jay a écrit plus de bonnes chansons que certains groupes dans toute leur carrière. Cette citation d'un journaliste anglais résume à elle seule l'impression que donne l'écoute de cette compilation de singles.

Ce disque est la somme parfaite des productions des 30 dernières années, Jay Reatard emprunte à toutes les époques, au psychédélisme des années 60 sur "You Mean Nothing to Me", faisant penser aux productions de la compilation Nuggets. Aux mélodies punk-rock des années 70, comme avec "Hiding Hole". Ou encore au rock, dit Grunge, des années 90 avec, entre autres exemples, "Fluorescent Grey" ou "Always Wanted More" qui se rapproche du travail Low-Fi de Lou Barlow.

L'ensemble de ces singles a une caractéristique, la qualité d'écriture, un song writing (comme on dit) presque parfait. Jay a repris le concept de 45 tours de ses aînés avec un talent indéniable et serait en train de préparer un album pour l'année prochaine. Espérons qu'il n'a pas brûlé toutes ses cartouches dans ces singles (ça m'étonnerait) et qu'il nous proposera quelque chose d'aussi bien fait. On devrait entendre parler de ce jeune homme en cette fin d'année, croyez-moi.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Watch Me Fall de Jay Reatard
La chronique de l'album A French Tribute de Jay Reatard
Jay Reatard en concert au Festival Les Transmusicales 2008 (Jeudi)

En savoir plus :
Le site officiel de Jay Reatard
Le Myspace de Jay Reatard


Monsieur Var         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 20 mai 2018 : Un temps à sortir les palmes

Le Festival de Cannes se termine déjà, sans grandes envolées mais avec une belle palme d'or tout de même et surtout le soleil qui devrait vous donner envie de sortir les vôtres, palmes, histoire d'aller piquer une tête pour vous rafraichir les idées au milieu de tout ce marasme ambiant. Quoi qu'il en soit, pour vous changer les idées, voici comme chaque semaine notre sélection culturelle.

Du côté de la musique :

Glenn Branca, une vie dissonnante
"Quieter" de Carla Bozulich
Rencontre avec Romain Guerret autour de son projet solo Donald Pierre dont voici 3 titres live enregistrés au bar Le Planète Mars
"Free the prisoners" de Andrew Sweeny
"The sound like a tank even if they are a duo" de Archi Deep
"Liszt : Athanor" de Beatrice Berrut
"Lost and found" de En attendant Ana
"Les larmes d'or" de Frédéric Bobin
"Le courage des innoncents" de Olivier Savaresse
et toujours :
"Lion in bed" de Lion In Bed
"Take me away" de Andréane Le May
"JS Bach Inventions & Sinfonias" de Julien Lheuillier
"Lost memory theatre" de Jun Miyake
"Advertisement EP" de MNNQNS
"All inclusive" de Shaggy Dogs
"Bernstein : Mass" de Yannick Nézet Séguin & le Philadelphia Orchestra
"Ain't that mayhem ?" de Zëro

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Les Limbes" au Théâtre du Rond-Point
"4.48 Psychosis" au Théâtre-Studio d'Alfortville
"Strange Love" au Cirque Electrique
"17 fois Maximilien" au Studio Hébertot
"ABC D'airs" au Théâtre Le Lucernaire
"Les Soulmates" au Théâtre du Marais
"Le Cirque Alfonse - Tabarnak" à Bobino
"Scud" au Théâtre Clavel
"Cabaret chinois et autres farces" au Théâtre Clavel
les reprises avec :
"Les Patissières" au Théâtre Trévise
"King KongThéorie" à La Pépinière Théâtre
"Les Petites Reines" au Théâtre La Bruyère
"Eric Boschman - Ni Dieu, ni Maître mais du Rouge !" à la Scène Thélème
"Légendes d'une vie" au Théâtre Le Lucernaire
"Warren Zavatta - Ce soir dans votre ville" au Théâtre Michel
et les chroniques des autres spectacles de mai

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Le Ciel étoilé au-dessus de ma tête" de Ilan Klipper
"Bienvenue en Sicile" de PIF
et les chroniques des autres sorties de mai

Lecture avec :

"La symphonie du hasard, livre 3" de Douglas Kennedy
"Les diables de cardona" de Matthew Carr
"Les invisibles" de Antoine Albertini
"Transit" de Rachel Cusk
et toujours :
"L'écrivain public" de Dan Fesperman
"Le chien de Shrodinger" de Martin Dumont
"Les saltimbanques ordinaires" de Eimear McBride
"Passage des ombres" de Arnaldur Indrioason
"Prison house" de John King

Froggeek's Delight :

"A way out" sur PS4, Xbox One et Windows
"Rétro lazer" Tome 1, magazine trimestriel
Le Google Home, enceinte intelligente

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=