Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Jay Reatard
Matador Singles '08  (Matador Beggars)  octobre 2008

Merci Matador ! Vraiment, un grand merci au directeur artistique qui a découvert et signé Jay Reatard.

Ce garçon de Memphis est le chainon manquant au lien générationnel, celui qui réunira le quarantenaire, qui n'était pas là au bon moment, parce que suivant le mouvement punk, certes plongé dans l'époque, mais par radio ou magazine interposé, et le jeune proto punk, regrettant de n'avoir pas eu 18 ans en 1976, dans le marasme musical d'où perçaient des Richard Hell et consorts, juste avant que de mauvais garçons anglais ne cristallisent l'intérêt sur la forme, au détriment du fond.

Mais revenons à Jay qui, durant l'année 2008, a publié des singles, réunis ici dans l'ordre chronologique. L'écriture est ici percutante, pertinente et à propos, point de ringardise passéiste sur ce disque. En douze titres, Jay a écrit plus de bonnes chansons que certains groupes dans toute leur carrière. Cette citation d'un journaliste anglais résume à elle seule l'impression que donne l'écoute de cette compilation de singles.

Ce disque est la somme parfaite des productions des 30 dernières années, Jay Reatard emprunte à toutes les époques, au psychédélisme des années 60 sur "You Mean Nothing to Me", faisant penser aux productions de la compilation Nuggets. Aux mélodies punk-rock des années 70, comme avec "Hiding Hole". Ou encore au rock, dit Grunge, des années 90 avec, entre autres exemples, "Fluorescent Grey" ou "Always Wanted More" qui se rapproche du travail Low-Fi de Lou Barlow.

L'ensemble de ces singles a une caractéristique, la qualité d'écriture, un song writing (comme on dit) presque parfait. Jay a repris le concept de 45 tours de ses aînés avec un talent indéniable et serait en train de préparer un album pour l'année prochaine. Espérons qu'il n'a pas brûlé toutes ses cartouches dans ces singles (ça m'étonnerait) et qu'il nous proposera quelque chose d'aussi bien fait. On devrait entendre parler de ce jeune homme en cette fin d'année, croyez-moi.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Watch Me Fall de Jay Reatard
La chronique de l'album A French Tribute de Jay Reatard
Jay Reatard en concert au Festival Les Transmusicales 2008 (Jeudi)

En savoir plus :
Le site officiel de Jay Reatard
Le Myspace de Jay Reatard


Monsieur Var         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 16 juillet 2017 : comme un air de vacances

C'est l'été, nombre d'entre vous sont en vacances, tandis que les autres attendent leur retour pour partir à leur tour. Chez Froggy's Delight on se balade de festival en festival, d'Avignon à Belfort. On vous raconte tout cela tout de suite.

Du côté de la musique :

"La mer, la pierre, la terre, l'oiseau" de Srdjan Ivanovic Blazin' Quartet
"Tribute to Lucienne Boyer" de Grand Orchestre du Tricot
Interview de Madame Robert à l'occasion de leur passage au festival La croisée des Chap's
Guns and Roses au Stade de France
Festival des Eurockéennes :
Jeudi avec The Lemon Twigs, Shame, Iggy Pop...
Vendredi avec Tash Sultana, Idles, Psykup, Parcels , Editors...
Samedi avec Fischbach, HTMLD, Explosions In The Sky...
Festival de Beauregard :
Vendedi avec Warhaus, Her, Benjamin Biolay, Midnight Oil...
Samedi avec Editors, Airbourne, Phoenix, Echo & the Bunnymen...
Dimanche avec Fai Baba, Tinariwen, Michael Kiwanuka, The Foals...

Au théâtre :

les spectacles parisiens de l'été
en direct d'Avignon :
"Fratelli au Ninon Théâtre
"L'autre fille" à l'Artéphile Théâtre
"Intégral dans ma peau ou Le monde selon Josh" au Ninon Théâtre
"Jaz" à la Chapelle du Verbe incarné
"La Tour de Pise" à la Petite Caserne
"Du bouc à l'espace vide" au Ninon Théâtre
"Carmen flamenco" au Théâtre du Chêne noir
dans le cadre du Festival On n'arrête pas le Théâtre au Théâtre de l'Etoile du Nord : "Les soliloques du pauvre"
et les spectacles à l'affiche du Festival Off d'Avignon

Exposition avec :

"Christian Dior - Le couturier du rêve" au Musée des Arts décoratifs
et dernière ligne droite pour :
"Picasso Primitif" au Musée du Quai Branly
"21 rue de La Boétie - Picasso, Matisse, Braque, Léger..." au Musée Maillol
"Jardins" au Grand Palais

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Tom of Finland" de Dome Karukoski
"Rembrandt fecit 1669" de Jos Stelling
"Afrika Corse" de Gérard Guerrieri
Oldies but goodies avec "The New centurions" de Richard Fleischer présenté en ouverture de la Rétrospectibe Good Cop, Bad Cop à la Cinémathèque française
les chroniques des autres sorties de juillet
et les chroniques des sorties de juin

Froggeek's Delight :

"Super Castlevania 4 vs Akumajo Dracula X : la période de transition" sur Super Nintendo et PC Engine

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=