Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Moriarty - Son of Dave
Olympia  (Paris)  lundi 13 octobre 2008

Pour commencer, chapeau bas à Benjamin Darvill, alias Son of Dave, ex Crash Test Dummies. Alors que le public acquis de l'Olympia attend les déjà cultes Moriarty, l'énergumène, tout de gris vêtu, chauffe la salle comme seul un illuminé peut le faire.

Caché sous un chapeau, le regard dissimulé derrière de petites lunettes noires, muni d'un harmonica, d'un sampler et d'une chaise, l'homme-orchestre parvient à créer une atmosphère digne d'une tête d'affiche. Seul sur sa chaise, qu'il semble parfois chevaucher comme un destrier, il parle, joue, rit, se sample, éructe, le tout avec des airs de texan échappé de son Canada natal. Tel un bluesman, il distille un son funky et rustique à la fois, hors du temps. Le show dure une demi-heure, juste le temps d'apprécier sans se lasser.

Et quand arrivent les franco-américains de Moriarty, c'est de la grâce à l'état pur. Le quintet s'impose une fois encore comme une nouvelle référence de notre panhéon musical. Incontestablement. Petite présentation pour ceux qui n'auraient pas encore eu la chance de les connaître.Les Moriarty, c'est comme une famille. La matronne, qui mène le show sans pour autant faire de l'ombre à la fratrie, c'est Rose-Mary. Belle, imposante, charnelle, tout comme sa voix, suave et langoureuse, au son de laquelle on se prend à frissonner. Ensuite il y a le chevelu, à la guitare sèche. Puis le cadet, au sourire communicatif, armé de sa guitare électrique. A la contrebasse, encore un jeunot. Battant le rythme avec une belle énergie. Puis le petit chauve, qui donne à son instrument, l'harmonica, une place de choix. Enfin, le batteur, dissimulé derrière son instrument, et que l'on découvrira au moment ds remerciements.

Chacun se démarque par une personnalité propre, bienvenue, qui ne nuit ni à la cohérence ni à la complicité du groupe. Quant au son, il tient à la folk, au blues, au jazz parfois, mise sur l'acoustique pour encore plus de sincérité. Le tout est authentique, intense. Ils nous offrent rien moins que deux heures d'un spectacle captivant, envoûtant même. Car il s'agit bien là d'un spectacle, avec décor et lumière tamisée, d'où se dégage un vrai amour de la scène, de la musique et du public. Quand ils reviennent pour le rappel, c'est pour laisser la place au quartet à cordes d'Adeo. Une parenthèse là aussi magique. Un show hors des modes, comme échappé d'une autre époque. A voir et à revoir.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Shake a Bone de Son Of Dave
La chronique de l'album Explosive Hits de Son of Dave
Son of Dave en concert au Festival Les Trans 2006 (Vendredi)
Son of Dave en concert au Festival Les Nuits de l'alligator 2007 (mardi)
Son of Dave en concert au Fil (3 octobre 2008)
La chronique de l'album Gee whiz but this is a lonesome town de Moriarty
Moriarty parmi une sélection de singles (octobre 2011)
Moriarty en concert à La Maroquinerie (15 octobre 2007)
Moriarty en concert au Festival GéNéRiQ 2008 (6 mars 2008)
Moriarty en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2008 (Jeudi)
Moriarty en concert à Hey Hey My My - Moriarty - Deportivo - Beat Assailant (21 juin 2008)
Moriarty en concert au Festival International Benicàssim 2008
Moriarty en concert à Théâtre Sébastopol (lundi 8 novembre 2010)
Moriarty en concert au Festival Solidays #13 (édition 2011) - samedi
Moriarty en concert au Fil (samedi 24 novembre 2011)
L'interview de Moriarty (16 octobre 2007)

En savoir plus :
Le Myspace de Son of Dave
Le Myspace de Moriarty

Crédits photos : Nicolas Rakotopare (Toute la série sur Taste of Indie)


MarieG         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 10 novembre 2019 : Non à la morosité

Faites une pause avec l'actualité, faites une pause avec les réseaux sociaux et profitez plutôt de notre sélection culturelle hebdomadaire avec des tas de belles raisons de se réjouir un peu. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"We were young when you left home" de Tim Linghaus
"Glam shots" de Rich Deluxe
"Imago" de Manuel Etienne
"Women" la 4ème émission de notre podcast radiophonique Listen In Bed
"Silent scream" de Holy Bones
"Stregata / stregato" de Gilia Girasole & Ray Borneo
"Révolution" de David Kadouch
"Jusqu'ici tout va bien" de Bazar Bellamy
Lysysrata, It It anita et The Eternal Youth au Normandy
et toujours :
"A l'oblique" de Phôs (Catherine Watine & Intratextures)
"So cold streams" de Frustration
"Liszt : O Lieb !" de Cyrille Dubois & Tristan Raes
"Au revoir chagrin" de Da Silva
"Ca" de Pulcinella
"Roseaux II" de Roseaux
"Symphonic tales" de Samy Thiébault
"Ca s'arrête jamais" de The Hyènes
"Ils se mélangent" de Djen Ka
Rencontre avec Joséphine Blanc accompagnée d'une session 3 titres acoustiques
"Funkhauser" de My Favorite Horses
Oiseaux Tempête et Jessica Moss au Grand Mix de Tourcoing

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Une des dernières soirées de Carnaval" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Les Mille et Une Nuits" au Théâtre national de l'Odéon
"21 Rue des Sources" au Théâtre du Rond-Point
"La dernière bande" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Mademoiselle Julie" au Théâtre de la Tempête
"Que Crèvent tous les protagonistes" au Théâtre 13/Seine
"Léonard de Vinci, l'enfance d'un génié" au Studio Hébertot
"L'Effort d'être spectateur" au Théâtre du Rond-Point
"Le Nouveau Cirque du Vietnam - Teh Dar" à l'Espace Chapiteaux de La Villette
"Olympicorama - Epreuve n°4 : le 100 mètres" à la Grande Halle de La Villette
"La Diva divague" au Théâtre de Dix Heures
des reprises :
"Les Membres fantômes" au Théâtre La Flèche
"Change me" au Théâtre Paris Villette
"Corneille Molière - L'Arrangement" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Qui croire" à la Comédie de Béthune
et la chronique des spectacles à l'affiche en novembre

Expositions avec:

"Greco" au Grand Palais

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Noura rêve" de Hinde Boujemaa
"Countdown" de Justin Dec
la chronique des films à l'affiche en octobre
et la chronique des films à l'affiche en novembre

Lecture avec :

"Profession romancier" de Haruki Murakami
"Feel good" de Thomas Gunzig
"Histoire mondiale de la guerre froide (1890-1991)" de Odd Arne Westad
"L'avenir de la planète commence dans notre assiette" de Jonathan Safran Foer
"L'écho du temps" de Kevin Powers
"Psychotique" de Jacques Mathis & Sylvain Dorange
"Une famille presque normale" de M T Edvardsson
et toujours :
"A comme Eiffel" de Xavier Coste & Martin Trystam
"Demain est une autre nuit" de Yann Queffélec
"L'extase du selfie et autres gestes qui nous disent" de Philippe Delerm
"La frontière" de Don Winslow
"Les quatre coins du coeur" de Françoise Sagan
"Miracle" de Solène Bakowski
"N'habite plus à l'adresse indiquée" de Nicolas Delesalle
"Une vie violente" de Pier Paolo Pasolini

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=