Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Islands - Alphabeat - Uniform Motion Pictures
Inrocks Indie Club  (La Maroquinerie, Paris)  16 octobre 2008

Aussi incroyable que cela puisse paraître, en quelques mois, Islands a fini par devenir persona non grata sur la platine du salon. La faute à un Arm’s Way tout à fait décevant et à une prestation sympathique mais sans plus au Point Ephémère en début d’année.

Pour beaucoup, Islands représente avant tout le prolongement de feu les Unicorns. Et il faut bien se l’avouer, la voie suivie actuellement par le seul Nick Diamond s’éloigne passablement des élucubrations des jeunes licornes. Pourtant cette soirée sera celle de la réconciliation avec les canadiens. En réaction aux effroyables Alphabeat ? Oui … mais pas uniquement. Car autant le disque donne dans le lourdingue (ces violons épuisants), autant sur scène, le côté rentre dedans – un peu vulgaire quand même ? oui c’est vrai vulgaire – des nouveaux titres fonctionne à plein tube ; les premiers rangs s’enchevêtrant gaiement dans un pogo jubilatoire.

"The Arm", "Pieces of You"… la majorité de Arm’s Way se voit passée à la moulinette. Avant un final en apothéose sur "Swans", l’épique ouverture de Return To The Sea. Difficile d’imaginer meilleure conclusion à cette drôle de soirée. Sans réelle cohérence.

MAMAN, VIENT ME CHERCHER !!! En effet, il avait auparavant fallu survivre à Alphabeat. Impensable voici encore cinq ans, les années 80 subissent depuis quelques temps un retour en grâce assez inespéré. Et paradoxalement souvent justifié. Toujours plus loin, toujours plus haut, toujours plus fort. Malheureusement il semble qu’un palier supplémentaire ait été franchi depuis peu. Dans cette réhabilitation systématique à outrance. Quitte à flirter avec le mauvais goût caractérisé.

Composé de six musiciens originaires du Danemark, Alphabeat donne dans le revival pop eighties. Comprendre : over kitsch. Et bien trop premier degré pour être crédible. Inutile de chercher midi à quatorze heures, la chanteuse est Madonna et son acolyte Jimmy Sommerville (physiquement et vocalement). Les accoutrements et les coupes de garçons coiffeurs des autres membres complètent une panoplie déjà lourde. Mention spéciale à la paire d’oreillettes mise à disposition de chacun. L’enfer rien de moins. Il est cependant hautement probable que cette bande se rappelle sans tarder à notre bon souvenir étant donné les émules au sein du public. Terrifiant.

La soirée avait pourtant élégamment débuté avec Uniform Motion Pictures. Collectif d’artistes alliant musique et art visuel. Sympathique musicalement – sans pour autant être franchement inspirée –, la performance du trio valait surtout pour les illustrations live projetées à l’arrière de la scène. Sans parler des désopilants messages d’entre morceaux. Une sympathique curiosité.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Islands parmi une sélection de singles (été 2006)
La chronique de l'album Arm's way de Islands
La chronique de l'album Islands de Keegan DeWitt
La chronique de l'album Singles de Future Islands
La chronique de l'album Far Islands & Near Places de Quentin Sirjacq
Islands en concert au Festival La Route du Rock 2006 (vendredi)
La conférence de presse de Islands (12 août 2006)

En savoir plus :
Le Myspace de Islands
Le Myspace de Alphabeat
Le Myspace de Uniform Motion Pictures


Barbel         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 2 août 2020 : Une petite pause s'impose

Le mois d'août arrive. Sans les festivals, l'actualité culturelle sera plus calme mais nous serons toujours là pour vous tenir compagnie chaque semaine notamment sur Twitch. Commençons par le replay de la Mare Aux Grenouilles #8 (la prochaine sera le 29 août) et bien entendu le sommaire habituel.

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

chez soi avec des comédies blockbusters at home :
"Lady Oscar" de Guillaume Mélanie
"La vie de chantier" de Dany Boon
"Post-it" de Carole Greep
"Mon meilleur copain" de Eric Assous
"L'ex-femme de ma vie" de Josiane Balasko
"Un point c'est tout" de Laurent Baffie
et de l'eclectisme lyrique avec :
"L'Ange de feu" de Serge Prokofiev revisité par Mariusz Trelinski
les antipodes stylistiques avec "L'Enfant et les Sortilèges" de Maurice Ravel par James Bonas et "Dracula, l'amour plus fort que la mort" de Kamel Ouali
et le concert Hip-Hop Symphonique avec des figures du rap et l'Orchestre Philharmonique de Radio France

Expositions :

en virtuel :
"Warhol" à la Tate Modern de Londres Exhibition Tour avec l'exhibition tour par les commissaires et et 12 focus
"Plein air - De Corot à Monet" au Musée des impressionnismes de Giverny
avec l'audioguide illustré ainsi qu'une approche en douze focus
en real life :
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
les Collections permanentes du Musée Cernushi
"Helena Rubinstein - La collection de Madame" et "Frapper le fer" au Musée du Quai Branly
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
du vintage avec la version restaurée de "Quelle joie de vivre" de René Clément
un documentaire "Dawson City : le temps suspendu" de Bill Morrison
des films récents dans son salon :
"Hauts les coeurs !" de Solveig Anspach
"La Famille Wolberg" de Axelle Ropert
"Pieds nus sur des limaces" de Fabienne Berthaud
"Le Voyage aux Pyrénées" de Jean-Marie Larrieu et Arnaud Larrieu
"Dans Paris" de Christophe Honoré
"La promesse" de Luc et Jean-Pierre Dardenne

Lecture avec :

"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=