Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Ali Harter - B R OAD WAY et Quatuor Pli
Le Fil  (Saint Etienne)  14 novembre 2008

En première partie de cette soirée, une jeune chanteuse, Ali Harter, nous emmène au grès de ses balades tendances country, dans un univers très intimiste. Sa voix, mélange de KT Tunstall et Colbie Caillat, pousse la note aussi bien dans les aigües que dans les graves.

Ses performances à la guitare sont parfois victimes de petites pertes de tempo mais son assurance et l'aisance qu'elle semble afficher en jouant permettent de rester en accord avec ses mélodies.

Une impression de lassitude ne se fait pas ressentir car chaque chanson est précédée d'une petite mise en condition, pointée de note d'humour. Une petite gorgée d'un verre, à première vue de coca, (la distance entre la scène et le public ne permettant pas de sentir si ce dernier est aromatisé avec un quelconque alcool frelaté), une petite explication et hop, en avant la musique.

Pour exemple, cette chanson dédiée à sa meilleure amie alcoolique dont le mari musicien n'a jamais rien écrit pour elle. Une autre gorgée et hop, elle explique pourquoi elle joue du country (bien que son style est bien plus recherché que le country classique) plutôt que du jazz ou du rock.

Ce petit bout de femme, aux allures de rebelle a su convaincre par son charisme et sa bonne humeur. Seule avec sa guitare, un spot l'éclairant simplement, son verre dont le contenu restera à jamais secret, elle occupe l'espace et l'on se laisse aller au grès de

L'entrée dans la grande salle du Fil se fait dans un brouhaha commun à toutes les entrées pour un concert. Les mélomanes s'installent doucement avec pour seul éclairage, les lumières des sorties de secours et la scène éclairant les instruments.
Jusque là, rien de bien extraordinaire.

Puis entrent en scène les musiciens du Quatuor Pli qui s'emparent des différents violons et violoncelle présents sur l'estrade. On pourrait s'attendre pour les néophytes ne connaissant pas le principe de ce groupe, à une douce symphonie de philharmonique, mais il n'en est rien. Des sons torturés commencent à raisonner dans les lieux.

Grincements, couinement et autres bruits de craquement, pouvant parfois faire penser à des cris d'animaux envahissent l'espace... Au même moment sur l'écran géant, on peut observer une vidéo se mariant parfaitement avec les sons stridents émis par les cordes frottées. Le spectateur ne sait plus qui jouent, les images ou les personnes sur scènes?

Il ne manquerait plus que la voix de Guy Chapelier pour se croire tout droit plonger dans un épisode de la quatrième dimension. C'est alors que Broadway fait son entrée.

Un air propre au groupe vient s'additionner aux sons régnants et ce n'est pas la voix de Guy qui raisonne mais celle de Fabb, chanteur des Broadway. Il commence à déverser son phrasé rapé et la chaleur de sa voix contraste avec les effets sonores produits par les cordes.

Les accords déchirés du Quatuor Pli se joignant aux musiques de Broadway pourraient être comparés au titre du roman de Tolstoï, Guerre et Paix.

La vidéo en arrière plan entre dans le même optique. Une juxtaposition de différentes images vient confirmer l'adage "quelques grammes de finesse dans un monde de brut".On voit entre autre, des danseuses étoiles, symboles de grâce et de beauté projetées sur fond rouge sang; des foules révoltées se mêlent aux visages passionnés des musiciens sur scène dans un désordre pourtant bien calculé.

Pour certains morceaux, l'addition des trois donne une impression de transe. Images, sons et musiques joués tels des écorchés vifs, donnent envie de sauter de se prendre la tête entre les mains et se révolter, contre quoi? Là est la question, on ne sait pas trop au juste mais l'impression est là.

Il ne s'agit pas d'un concert mais d'un spectacle, d'un concept. Il est clair que si l'on vient voir ce duo sans être averti, on peut se laisser surprendre et rester coi. La rencontre entre Broadway et Quatuor Pli sans oublier l'ajout de la vidéo a un avantage certain, elle ne peut laisser indifférente. Il ne faut pas oublier non plus qu'ils jouaient dans le cadre du vernissage de l'installation végétalisée de Tristan Sebe et par conséquent, la musique se devait d'être expérimentale et futuriste afin de coïncider parfaitement avec le contexte.

Les sentiments se soir là étaient diverses et variés. Soit dénie totale, pour les adeptes de musique aimant une certaine fluidité harmonique, ou à contrario, adhérence soumise pour ce concept musical torturé et transcendant.

Bien que n'étant pas spécialement emballée, soit par manque d'ouverture d'esprit ou un certain radicalisme artistique, je dois reconnaître cependant qu'il faut aller les voir pour comprendre et se faire son propre avis. Une chose est sûre, le travail de mise en scène est assez spectaculaire, la présence des artistes est indéniable sur scène et les deux groupes ont des fans bien avertis qui se sont laissés embarquer dans leur monde. L'ambiance générale dans cette salle ce soir là était bien contagieuse et permettait de rallier même les plus incrédules.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

B R OAD WAY parmi une sélection de singles (octobre 2006)
La chronique de l'album Enter the Automaton de B R OAD WAY
La chronique de l'album Gang Plank de B R OAD WAY & Quatuor Pli
La chronique de l'album Solo System Revolution de B R OAD WAY
Articles : B R OAD WAY - Jerri - Pocket Bastard - Projet SI - Matru - Les Sainté Sessions (partie 1)
Articles : Projet SI - Jerri - Pocket Bastard - B R OAD WAY - Matru - Les Sainté Sessions (partie 2)
Articles : Pocket Bastard - Projet SI - Jerri - B R OAD WAY - Matru - Les Sainté Sessions (partie 3)
B R OAD WAY en concert au Festival FNAC Indétendances 2008
B R OAD WAY en concert à B R OAD WAY - Quatuor Pli - Gagadilo - Jerri - L'Armée des Ombres - Mick est tout seul (29 octobre 2008)
B R OAD WAY en concert au Point Ephémère (mardi 17 novembre 2009)
B R OAD WAY en concert au Fil (samedi 24 novembre 2011)
L'interview de B r oad way (3 octobre 2008)
La chronique de l'album American Utopia on Broadway de David Byrne

En savoir plus :
Le Myspace de B R OAD WAY
Le Myspace de Quatuor Pli
Le Myspace de Ali Harter

Crédits photos : Eric Ségelle (Retrouvez toute la série sur Taste of Indie)


Bloast         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

B R OAD WAY (6 janvier 2009)


# 2 août 2020 : Une petite pause s'impose

Le mois d'août arrive. Sans les festivals, l'actualité culturelle sera plus calme mais nous serons toujours là pour vous tenir compagnie chaque semaine notamment sur Twitch. Commençons par le replay de la Mare Aux Grenouilles #8 (la prochaine sera le 29 août) et bien entendu le sommaire habituel.

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

chez soi avec des comédies blockbusters at home :
"Lady Oscar" de Guillaume Mélanie
"La vie de chantier" de Dany Boon
"Post-it" de Carole Greep
"Mon meilleur copain" de Eric Assous
"L'ex-femme de ma vie" de Josiane Balasko
"Un point c'est tout" de Laurent Baffie
et de l'eclectisme lyrique avec :
"L'Ange de feu" de Serge Prokofiev revisité par Mariusz Trelinski
les antipodes stylistiques avec "L'Enfant et les Sortilèges" de Maurice Ravel par James Bonas et "Dracula, l'amour plus fort que la mort" de Kamel Ouali
et le concert Hip-Hop Symphonique avec des figures du rap et l'Orchestre Philharmonique de Radio France

Expositions :

en virtuel :
"Warhol" à la Tate Modern de Londres Exhibition Tour avec l'exhibition tour par les commissaires et et 12 focus
"Plein air - De Corot à Monet" au Musée des impressionnismes de Giverny
avec l'audioguide illustré ainsi qu'une approche en douze focus
en real life :
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
les Collections permanentes du Musée Cernushi
"Helena Rubinstein - La collection de Madame" et "Frapper le fer" au Musée du Quai Branly
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
du vintage avec la version restaurée de "Quelle joie de vivre" de René Clément
un documentaire "Dawson City : le temps suspendu" de Bill Morrison
des films récents dans son salon :
"Hauts les coeurs !" de Solveig Anspach
"La Famille Wolberg" de Axelle Ropert
"Pieds nus sur des limaces" de Fabienne Berthaud
"Le Voyage aux Pyrénées" de Jean-Marie Larrieu et Arnaud Larrieu
"Dans Paris" de Christophe Honoré
"La promesse" de Luc et Jean-Pierre Dardenne

Lecture avec :

"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=