Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival des Inrocks iDTGV 2008
Coming Soon - Josh Tillman - Fleet Foxes - Alela Diane - MGMT  (Olympia, Paris)  12 novembre 2008

Mercredi 12 novembre, soirée d’ouverture du festival des Inrocks 2008. Pour ce premier soir, la programmation est presque cohérente.

En effet, trois des quatre groupes qui doivent se produire devant un Olympia archi comble font partie de la grande famille folk. Le quatrième, MGMT, fera office de trublion électro-rock.

Assez clairement, deux camps se partagent ce soir la salle mythique du boulevard des Capucines, les folkeux et les MGMTeux.

Les premiers à se jeter sur scène ce soir sont les Coming Soon. Peut-être avez-vous entendu parler d’eux ces derniers temps, et ce serait bien normal.

Originaires de Haute-Savoie, les 6 (4 garçons, 2 filles) n’ont pas attendu d’avoir des rides pour se mettre à la (bonne) musique. Le plus jeune a aujourd’hui 15 ans et l’ancêtre du groupe, lui a… 26 ans.

Talentueux, ils n’ont pas non plus tardé à se faire remarquer par la scène internationale antifolk… Stanley Brinks aka André Herman Dune, Jeff Lewis, Kimya Dawson, Angelo Spencer ont déjà partagé la scène avec les anneciens.

Ce soir, c’est une découverte (en tout cas scénique) pour la quasi totalité de la salle. Chapeau de cowboy vissé sur la tête, le chanteur fait office de chef de famille (c’est lui l’ancêtre).

Leur folk joyeux et familial (le groupe est constitué de fratries) fait recette. La salle découvre avec le sourire leurs compositions rafraîchissantes qui ne sont pas sans rappeler cette même fraîcheur qui se dégageait des Moldy Peaches. Une vraie réjouissance qui fait l’unanimité.

Petit interlude devant les rideaux de l’Olympia. C’est Josh Tillman me dit-on à l’oreille. En fait, le jeune homme qui fait courageusement face à une foule déconcentrée, n’est autre que le batteur des Fleet Foxes.

Dans un brouhaha tout à fait gênant, Tillman se lance, seul avec sa guitare dans ses quelques compositions folks. Une voix superbe, des compositions simples. Un charme qui aurait tout à fait pu prendre s’il s’était plutôt produit dans une petite salle plus intime.

Enchaînement logique, les garçons de Seattle, Fleet Foxes prennent la suite. Leur dernière prestation parisienne remonte à mai dernier à la Flèche d’Or. C’est vous dire le pas franchi en quelques mois. Leur show est donc très attendu. Curiosité de les voir dans une salle aussi grande. Que donnera ici leur pop folk médiéval ?

Les garçons ne sourient pas franchement, voire tirent la tronche. Mettons ça sur le compte de la fatigue, le groupe ne s’arrêtant plus de tourner depuis des mois. Leurs hymnes et surtout le chant de Robin Pecknold foutent comme prévu les frissons habituels. Celui-ci se fendra même d’un morceau totalement acoustique. Micro et guitare débranché.

Malgré tout, j’ai le sentiment d’une prestation fatiguée et d’un public pas entièrement réceptif. Légère déception donc pour Fleet Foxes même si c’est toujours un immense plaisir d’entendre en live des titres aussi magnifiques que "White Winter Hymnal", "Mykonos" ou encore "English House".

L’autre grande révélation folk de cette année, Alela Diane arrive sur scène.

La cheyenne est accompagnée ce soir de son papa à la guitare, d’un joueur de banjo, d’une choriste et d’un batteur. Sa prestation ne sera donc pas en solo ce soir, choix judicieux pour un Olympia.

Mariée Sioux, sa fidèle amie viendra également pousser la chansonnette sur quelques titres. La voix suave de la californienne et ses compositions envoûtantes captivent la salle.

La jeune femme nous fera découvrir quelques nouveaux morceaux et nous jettera un ultime sort avec son "Pirate Gospel".

Après un dernier entracte, les très attendus MGMT se font accueillir par les hurlements des jeunes groupies du premier rang.

Pour leur performance scénique, le duo se fait accompagner par 3 autres musiciens. Le quintet se lance alors dans une intro très électrique. Surprenant, sur scène l’électro, contrairement à l’album, n’occupe plus la première place. Surprenant aussi, leur attitude. Ayant la fabuleuse opportunité d’être au plus près des gaillards pour prendre quelques clichés, je remarque aisément leur mine blasée. Comme Fleet Foxes, en auraient-ils plein les bottes de tourner autant ?

Les petits génies new-yorkais enchaînent les titres sans grande conviction et la salle à l’air de le ressentir. On dirait bien qu’MGMT a un mal fou à reproduire pleinement sur scène, le complexe et génial, Oracular Spectacular. Certains grands tubes fonctionnent effectivement plus ou moins bien en live. Alors que "Electric Feel" s’épanouit complètement dans cette configuration, le tubesque "Time To Pretend" perd de sa majesté.

Il faut dire que le chant d’Andrew VanWyngarden est plutôt approximatif. Mais la salle, acquise à leur cause, ne les laissera pas tomber pour autant. Les applaudissements et les hurlements restent fournis jusqu’au rappel, avec un "Kids" qui finira de ravir la foule.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Coming Soon parmi une sélection de singles (juin 2007)
La chronique de l'album New Grids de Coming Soon
La chronique de l'album Ghost Train Tragedy de Coming Soon
Coming Soon en concert au Festival Musiques en Stock 2008
Coming Soon en concert au Fil ( 15 mai 2009)
Coming Soon en concert au Festival Art Rock 2009 (Samedi)
Coming Soon en concert au Festival FNAC Indétendances 2010 (vendredi 6 août 2010)
La chronique de l'album Sun Giant EP de Fleet Foxes
La chronique de l'album Crack-Up de Fleet Foxes
Fleet Foxes en concert au Festival La Route du Rock #21 (dimanche 14 août 2011)
La chronique de l'album The pirate's gospel de Alela Diane
La chronique de l'album To Be Still de Alela Diane
La chronique de l'album eponyme de Alela Diane & Wild Divine
La chronique de l'album About farewell de Alela Diane
La chronique de l'album Cold Moon de Alela Diane & Ryan Francesconi
Alela Diane en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2008 (Samedi)
Alela Diane en concert à L'Aéronef (1 avril 2009)
Alela Diane en concert au Festival Les Vieilles Charrues (vendredi)
Alela Diane en concert au Festival Les Femmes S'en Mêlent #16 (jeudi 21 mars 2013)
L'interview de Alela Diane (5 mars 2011)
L'interview de Alela Diane (samedi 17 juin 2014)
La chronique de l'album Oracular Spectacular de MGMT
La chronique de l'album Congratulations de MGMT
Une 2ème chronique de l'album Congratulations de MGMT
La chronique de l'album eponyme de MGMT
MGMT en concert au Festival La Route du Rock 2008 Collection Hiver
MGMT en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort 2008
MGMT en concert au Festival Rock en Seine 2009 (dimanche 30 août 2009)
MGMT en concert au Festival Beauregard #10 (édition 2018) - Vendredi 6 juillet

En savoir plus :
Le site officiel du Festival des Inrocks iDTGV 2008

Crédits photos : Stéphanie Rophille


Syx         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 13 octobre 2019 : On Manque de Mains D'oeuvres

Alors que la mairie de Saint Ouen a décidé de la fermeture de la salle mythique Mains d'Oeuvres, il est plus que jamais nécessaire de se mobiliser pour la culture. Alors on continue de notre côté avec beaucoup de musique, la fin de la session de Orouni, des tas de livres, du théâtre pour tous les goûts, des expos et plein d'autres choses (mais rien sur Dupont de Ligonnès). C'est parti.

Du côté de la musique :

"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Rencontre avec Orouni dans les rayons d'une librairie
et bien entendu, Orouni en session live, toujours dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos
et toujours :
"Pas plus le jour que la nuit" de Alex Beaupain
"Matriochka : Romantic fantasies & Transcriptions from Russia" de Alexandra Luiceanu
"La nuit devant" de Baden Baden
"aMour(s)" de Fabien Martin
"L'arbre rouge" de Hugues Mayot
"Why me ? why not" de Liam Gallagher
"Les disques dans notre vide poche" le podcast #1 de Listen in Bed
"Drive" le premier mix de Listen in Bed
"Mademoiselle in New York" de Lucienne Renaudin Vary
"Still life : A tribute to Philip Glass" de Maud Geffray
"The flood and the fate of the fish" de Rabih Abou Khalil
Rencontre avec The Great Old Ones
"Sprayed love" de Xavier

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Fausse note" au Théâtre de la Contrescarpe
"Sabordage" au Théâtre 71 à Malakoff
"Rêves d'Occident" au Théâtre de la Cité internationale
"Donnant Donnant !" au Théâtre Athénée
"Piège pour Cendrillon" au Théâtre Michel
"La Famille Ortiz" au Théâtre Rive Gauche
"La Promesse de l'aube" au Théâtre de l'Atelier
"Yannick Jaulin - Causer d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Yannick Jaulin - Ma langue maternelle va mourir et j'ai du mal à pas parler d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Ciel, ma belle mère !" au Théâtre d'Edgar
"De quoi je me mêle !" au Théâtre Athénée
"On est mal Macron, on est mal" au Théâtre des Deux Anes
"Looking for Beethoven" au Théâtre Le Ranelagh
des reprises :
"Adieu Monsieur Haffmann" au Théâtre Rive-GAuche
"Anna Karénine" au Théâtre de la Contrescarpe
"Les Crapauds fous" au Théâtre de la Renaissance
"La Convivialité" au Théâtre Tristan Bernard
"Il y aura la jeunesse d'aimer" au Théâtre Le Lucernaire
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"Une leçon d'Histoire de France : de l'An mil à Jeanne d'arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France : de 1515 au Roi Soleil" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Vipère au poing" au Théâtre du Gymnase
et la chronique des spectacles à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Moderne Maharajh, un mévène des années 1930" au Musée des Arnts décoratifs
"Balzac & Granville, une fantaisie mordante" à la Maison de Balzac

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Martin Eden" de Pietro Marcello
"Little Monsters" de Nicolas
"Les Chemins de la haute ville" de Nicolas
la chronique des films de septembre
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann
et toujours :
"Archives des enfants perdus" de Valeria Luiselli
"De pierre et d'os" de Bérengère Cournut
"L'accident de l'A35" de Graeme Macrae Burnet
"Le mystère Sammy Went" de Christian White
"Les furtifs" de Alain Damasio
"Lost man" de Jane Harper
"Vers une nouvelle guerre scolaire" de Philippe Champy

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=