Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival des Inrocks iDTGV 2008
Coming Soon - Josh Tillman - Fleet Foxes - Alela Diane - MGMT  (Olympia, Paris)  12 novembre 2008

Mercredi 12 novembre, soirée d’ouverture du festival des Inrocks 2008. Pour ce premier soir, la programmation est presque cohérente.

En effet, trois des quatre groupes qui doivent se produire devant un Olympia archi comble font partie de la grande famille folk. Le quatrième, MGMT, fera office de trublion électro-rock.

Assez clairement, deux camps se partagent ce soir la salle mythique du boulevard des Capucines, les folkeux et les MGMTeux.

Les premiers à se jeter sur scène ce soir sont les Coming Soon. Peut-être avez-vous entendu parler d’eux ces derniers temps, et ce serait bien normal.

Originaires de Haute-Savoie, les 6 (4 garçons, 2 filles) n’ont pas attendu d’avoir des rides pour se mettre à la (bonne) musique. Le plus jeune a aujourd’hui 15 ans et l’ancêtre du groupe, lui a… 26 ans.

Talentueux, ils n’ont pas non plus tardé à se faire remarquer par la scène internationale antifolk… Stanley Brinks aka André Herman Dune, Jeff Lewis, Kimya Dawson, Angelo Spencer ont déjà partagé la scène avec les anneciens.

Ce soir, c’est une découverte (en tout cas scénique) pour la quasi totalité de la salle. Chapeau de cowboy vissé sur la tête, le chanteur fait office de chef de famille (c’est lui l’ancêtre).

Leur folk joyeux et familial (le groupe est constitué de fratries) fait recette. La salle découvre avec le sourire leurs compositions rafraîchissantes qui ne sont pas sans rappeler cette même fraîcheur qui se dégageait des Moldy Peaches. Une vraie réjouissance qui fait l’unanimité.

Petit interlude devant les rideaux de l’Olympia. C’est Josh Tillman me dit-on à l’oreille. En fait, le jeune homme qui fait courageusement face à une foule déconcentrée, n’est autre que le batteur des Fleet Foxes.

Dans un brouhaha tout à fait gênant, Tillman se lance, seul avec sa guitare dans ses quelques compositions folks. Une voix superbe, des compositions simples. Un charme qui aurait tout à fait pu prendre s’il s’était plutôt produit dans une petite salle plus intime.

Enchaînement logique, les garçons de Seattle, Fleet Foxes prennent la suite. Leur dernière prestation parisienne remonte à mai dernier à la Flèche d’Or. C’est vous dire le pas franchi en quelques mois. Leur show est donc très attendu. Curiosité de les voir dans une salle aussi grande. Que donnera ici leur pop folk médiéval ?

Les garçons ne sourient pas franchement, voire tirent la tronche. Mettons ça sur le compte de la fatigue, le groupe ne s’arrêtant plus de tourner depuis des mois. Leurs hymnes et surtout le chant de Robin Pecknold foutent comme prévu les frissons habituels. Celui-ci se fendra même d’un morceau totalement acoustique. Micro et guitare débranché.

Malgré tout, j’ai le sentiment d’une prestation fatiguée et d’un public pas entièrement réceptif. Légère déception donc pour Fleet Foxes même si c’est toujours un immense plaisir d’entendre en live des titres aussi magnifiques que "White Winter Hymnal", "Mykonos" ou encore "English House".

L’autre grande révélation folk de cette année, Alela Diane arrive sur scène.

La cheyenne est accompagnée ce soir de son papa à la guitare, d’un joueur de banjo, d’une choriste et d’un batteur. Sa prestation ne sera donc pas en solo ce soir, choix judicieux pour un Olympia.

Mariée Sioux, sa fidèle amie viendra également pousser la chansonnette sur quelques titres. La voix suave de la californienne et ses compositions envoûtantes captivent la salle.

La jeune femme nous fera découvrir quelques nouveaux morceaux et nous jettera un ultime sort avec son "Pirate Gospel".

Après un dernier entracte, les très attendus MGMT se font accueillir par les hurlements des jeunes groupies du premier rang.

Pour leur performance scénique, le duo se fait accompagner par 3 autres musiciens. Le quintet se lance alors dans une intro très électrique. Surprenant, sur scène l’électro, contrairement à l’album, n’occupe plus la première place. Surprenant aussi, leur attitude. Ayant la fabuleuse opportunité d’être au plus près des gaillards pour prendre quelques clichés, je remarque aisément leur mine blasée. Comme Fleet Foxes, en auraient-ils plein les bottes de tourner autant ?

Les petits génies new-yorkais enchaînent les titres sans grande conviction et la salle à l’air de le ressentir. On dirait bien qu’MGMT a un mal fou à reproduire pleinement sur scène, le complexe et génial, Oracular Spectacular. Certains grands tubes fonctionnent effectivement plus ou moins bien en live. Alors que "Electric Feel" s’épanouit complètement dans cette configuration, le tubesque "Time To Pretend" perd de sa majesté.

Il faut dire que le chant d’Andrew VanWyngarden est plutôt approximatif. Mais la salle, acquise à leur cause, ne les laissera pas tomber pour autant. Les applaudissements et les hurlements restent fournis jusqu’au rappel, avec un "Kids" qui finira de ravir la foule.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Coming Soon parmi une sélection de singles (juin 2007)
La chronique de l'album New Grids de Coming Soon
La chronique de l'album Ghost Train Tragedy de Coming Soon
Coming Soon en concert au Festival Musiques en Stock 2008
Coming Soon en concert au Fil ( 15 mai 2009)
Coming Soon en concert au Festival Art Rock 2009 (Samedi)
Coming Soon en concert au Festival FNAC Indétendances 2010 (vendredi 6 août 2010)
La chronique de l'album Sun Giant EP de Fleet Foxes
La chronique de l'album Crack-Up de Fleet Foxes
Fleet Foxes en concert au Festival La Route du Rock #21 (dimanche 14 août 2011)
La chronique de l'album The pirate's gospel de Alela Diane
La chronique de l'album To Be Still de Alela Diane
La chronique de l'album eponyme de Alela Diane & Wild Divine
La chronique de l'album About farewell de Alela Diane
La chronique de l'album Cold Moon de Alela Diane & Ryan Francesconi
Alela Diane en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2008 (Samedi)
Alela Diane en concert à L'Aéronef (1 avril 2009)
Alela Diane en concert au Festival Les Vieilles Charrues (vendredi)
Alela Diane en concert au Festival Les Femmes S'en Mêlent #16 (jeudi 21 mars 2013)
L'interview de Alela Diane (5 mars 2011)
L'interview de Alela Diane (samedi 17 juin 2014)
La chronique de l'album Oracular Spectacular de MGMT
La chronique de l'album Congratulations de MGMT
Une 2ème chronique de l'album Congratulations de MGMT
La chronique de l'album eponyme de MGMT
MGMT en concert au Festival La Route du Rock 2008 Collection Hiver
MGMT en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort 2008
MGMT en concert au Festival Rock en Seine 2009 (dimanche 30 août 2009)
MGMT en concert au Festival Beauregard #10 (édition 2018) - Vendredi 6 juillet

En savoir plus :
Le site officiel du Festival des Inrocks iDTGV 2008

Crédits photos : Stéphanie Rophille


Syx         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 28 juin 2020 : Nouvelle Vague ?

Le premier tour des élections municipales fut le signe du début du confinement. Espérons que ce second tour ne sera pas l'appel à un second confinement. Quoi qu'il en soit : Soyez prudents, soyez heureux et cultivez vous ! c'est parti pour le sommaire en commençant par le replay de la Mare Aux Grenouilles #4 (eh oui déjà !)

Du côté de la musique :

"Grand prix" de Benjamin Biolay
"The Beethoven collection Vol1 : Sonatas by Clementi, Hummel, Dussek and Wolfl" de Jean-Efflam Bavouzet
"Eivind Groven Symphonies N°1 & 2" de Kristiansand Symphony Orchestra sous la direction de Peter Szilvay
"L'heure bleue" de Marianne Piketty, Le Concert Idéal
"Tu rabo Par'abanico" de Marion Cousin & Kaumwald
"Veines" de Merakhaazan
"Silas" de Silas Bassa
et toujours :
"As found" de Fugu
"Désordres" de Austyn
"Anda Lutz" de Cie Guillaume Lopez
"A l'instinct A l'instant" de Daniel Jea
"Cérébro dancing" de Epilexique
"Cobra" de François Club
"Coquette" de Hailey Tuck
"Springtime with no harm" épisode 18 des mixes de Listen In Bed
"Fanfare XP, volume 2" de Magic Malik
"Avec son frère" de Volo
"Safeplace" de Yadam

Au théâtre dans un fauteuil de salon avec :

des créations :
"Démons" par Lorraine de Sagazan
"Misery" de William Goldman
"L'obéissance de la femme du berger "de Sergio Martínez Vila
"Migraaaants" de Matéi Visniec
"Le Remplaçant" d'Agnès Desarthe
"Portrait d'Amakoé de Souza - Salade Tomate Oignon" de et par Jean-Christophe Folly

"La Chose Commune" de David Lescot et Emmanuel Bex
de la comédie de boulevard :
"Hier est un autre jour "de Sylvain Meyniac et Jean-François Cros
"Madame Doubtfire" de Jaja Fiastri
"Le Clan des divorcées" de Alil Vardar
"A gauche en sortant de l'ascenseur" de Gérard Lauzier
du côté des humoristes :
"Mimie Mathy - J'adore papoter avec vous"
"Denis Maréchal - J'dis franchement"
dans le répertoire classique :
"Le Jeu de l'amour et du hasard" par Catherine Hiegel
"Roméo et Juliette" par Eric Ruf
Shakeaspeare :
à l'anglaise au Globe Teater : "Macbeth"
et en comédie musicale "Roméo et Juliette, de la haine à l'amour" de Gérard Presgurvic
et de l'Opéra revisité :
"La Traviata" de Verdi par Simon Stone
"Cendrillon" de Jules Massenet par David Hermann

Expositions :

en "real life" avec la réouverture progressive des musées :
"Pompéi" au Grand Palais
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
"Les Contes étranges de N.H. Jacobsen" au Musée Bourdelle
les Collections permanentes du Musée Cernushi
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Helena Rubinstein - La collection de Madame" et "Frapper le fer" au Musée du Quai Branly
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières
"La Force du dessin - Chefs-d'oeuvre de la Collection Prat" au Petit Palais
"Esprit es-tu là ? Les peintres et les voix de l'au-delà" au Musée Maillol
"Le dessin sans réserve. Collections du Musée des Arts Décoratifs" au Musée des Arts Décoratifs
et en passant par la Lorraine, découvrir la Villa Majorelle œuvre de style Art nouveau.

Cinéma at home avec :

"Riens du tout" de Cédric Klapisch
"Noïse" de Henry Bean
"Sous surveillance" de Robert Redford
"La romancière" de John McKay
au Ciné-Club les années 50 :
"Un drôle de Dimanche" de Marc Allégret
"La vie à deux" de Clément Duhour
"L'homme au million ("The Million Pound Note") de Ronald Neame
des incontournables japonais :
des figures tutélaires :
"Tokyo drifter" de Seijun Suzuki
"A blind woman" de Teruo Ishii
et des plus jeunes :
"Mr Long" de Sabu
"Ichi, la femme samouraï" de Fumihiko Sori
et des raretés avec une sélection "Court metrage" :
"Le Chant du styrène" de Alain Resnais
"La chambre" de Chantal Akerman
"Pauline" de Céline Sciamma
"La traversée de l'Atlantique à la rame" de Jean-François Laguionie

Lecture avec :

"Be my guest" de Priya Basil
"De Gaulle sous le casque" de Henri de Wailly
"La faiblesse du maillon" de Eric Halphen
"Les jours brûlants" de Laurence Peyrin
et toujours :
"Le jour où Kennedy n'est pas mort" de R.J. Ellory
"Mauvaise graine" de Nicolas Jaillet
"Une immense sensation de calme" de Laurine Roux

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=