Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Tex La Homa
If just today were to be my entire life  (Talitres / Chronowax)  janvier 2004

Dur de situer ce second album de Tex La Homa. Bien sûr le fait qu’il soit sorti sur Talitres nous fournit quelques indications mais il faut avouer que Martin Shaw qui a composé, joué et produit tous les titres de cet album brouille bien les pistes.

Outre l’influence reconnue et complètement assumée de Sophia (TLH reprend en live "So slow"), il faut bien dire qu’il est plutôt difficile de mettre un nom sur ce qui a pu influencé M. Shaw et ce ne sont pas les notes de pochette qui vont nous aider…

Pour résumer, TLH joue un folk rock lo-fi plutôt bon sur lequel se greffent des nappes électroniques qui forment une sorte de texture et ce sur presque tous les titres. Mais c’est parfois l’inverse. Là-dessus, Shaw susurre, parle, plus qu’il ne chante ce qui est un peu dommage quand on entend le titre 2 (voir ci-dessous).

Tout l’art de Shaw consiste à harmoniser le tout pour finalement produire un ensemble homogène qui dégage une atmosphère aérienne plutôt chaude, cotonneuse et en tous cas rassurante. Et ça marche.

Cela marche tellement bien qu’on a l’impression que la musique de Shaw ne s’interprète pas seulement au niveau conscient. Une sorte de thérapie neurale.

Prêtez attention à :

"Closer to you" premier titre de l’album, construit en deux parties, qui démarre tout doucement pour ensuite légèrement s’accélérer sur un rythme quasi militaire.

"Of electronic originic" dans lequel l’électronique prend le dessus, le morceau partant dans les nuages. Tentative à la Eno / Fripp (qui ont arrêté depuis longtemps). Alors volontaire ou simple coïncidence ?

"In the clouds" le meilleur titre de l’album où le dosage acoustique / électro est parfait et laisse, ce qui n’est pas coutume, la place à la voix, ici somptueuse, de Shaw.

"Never boring" très aérien avec une voix féminine (d’ailleurs non créditée sur la pochette).

"Paper car" derrière une guitare fantomatique (Fripp), la voix de Shaw est quasi imperceptible.

"Wrote to say" titre bizarre pour un instrumental dont la mélodie éthérée, répétitive et hypnotique rompt quelque peu avec le reste de l’album.

"When you close your eyes"
dans lequel, une fois encore, la voix de Shaw se fait plus discrète.

Les titres suivants sont tous dans la même veine champêtre et aérienne.

Maintenant il ne reste plus qu’à voir ce que TLH donne sur scène. Les paris sont ouverts : seul avec ses samplers ou accompagné d’un groupe ? Dans les deux cas il sera très intéressant de voir la mutation des morceaux.

En concert le 28 janvier 2003 à La Guinguette Pirate avec South San Gabriel.

 

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

L'interview en VO de Tex La Homa(Fevrier 2004)
L'interview de Tex La Homa (Fevrier 2004)


Olivier K         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 14 juillet 2019 : Les pieds dans l'eau

C'est l'été, les vacances pour certains, mais cela n'empêche pas de découvrir quelques petites perles musicales, littéraires, théâtrales, cinématographiques... Alors ne perdons pas de temps et découvrons le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Reward" de Cate Le Bon
"Walk on a mirror" de Beautiful Badness
"You're here now what ?" de Matmatah
"Verdée" de Verdée
"Circo circo" de Who's the Cuban
Tom Mascaro et The Daggys au M'art in the street de St Symphorien s/ Coise
Beauregard #11 :
Jeudi avec MNNQNS, Gossip, Fatboy Slim entre autres
Vendredi avec Balthazar, Lavilliers, NTM, Etienne de Crécy...
Les Eurockéennes de Belfort #31 : Interpol, Fontaines DC, Idles, Mass Hysteria...
et toujours :
"Lung bread for daddy" de Du Blonde
"Orgue" de Guero
Hellfest #14 avec No one is innocent, Gojira, Kiss, Cannibal Corpse, Sister of Mercy et pas mal d'autres
"L'envoutante" de L'Envoûtante
"Uncovered Queens of the Stone Age, The lost EP" de Olivier Libaux
"Praeludio" de Patrick Langot
"Carnet de voyage, livre 1 : Beethoven Cras" de Quatuor Midi Minuit
"The twin souls" de The Twins Souls

Au théâtre :

"Glissement de terrain" au Théâtre de la Reine Blanche
"Philippe Chevallier et Bernard Mabille - Chacun son tour" au Théâtre L'Archipel
"De Judas à Manuel Valls" à la Comédie Saint-Michel
"Philippe Fertray - En mode projet" au Théâtre de la Contrescarpe
"Florian Lex - Pas de pitié !" au Théâtre du Marais
des reprises :
"Nature morte dans un fossé" au Petit Gymnase
"Muriel Lemarquand - Trop forte !" au Théo Théâtre
la chronique des spectacles à l'affiche parisienne en juillet
et la chronique des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon

Expositions avec :

"Back Side/Dos à la mode" au Musée Bourdelle
et dernière ligne droite pour :
"L'Orient des peintres, du rêve à la lumière" au Musée Marmottan-Monet
"Hammershoi - Le Maître de la peinture danoise" au Musée Jacquemart-André
"La Lune - Du voyage réel aux voyages imaginaires" au Grand Palais
"La Collection Emil Bürhle" au Musée Maillol

Cinéma :

"Le Voyage de Marta" de Neus Ballus
et la chronique des sorties de juillet

Lecture avec :

"L'enfer du commissaire Ricciardi" de Maurizio de Giovanni
"Hitler et la mer" de François-Emmanuel Brézet
"La villa de verre" de Cynthia Swanson
"Le fossé" de Herman Koch
"Les apprentis de l'Elysée" de Jérémy Marot & Pauline Théveniaud
et toujours :
"Entrer dans l'arène en même temps que l'orage" de Danny Denton
"Et tout sera silence" de Michel Moatti
"Je te donne" de Baptiste Beaulieu, Agnèes Ledig, Laurent Seksik, Martin Winckler
"Le dernier thriller norvégien" de Luc Chomarat
"Néron" de Catherine Salles

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=