Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Vincent Delerm
Quinze chansons  (Tôt ou Tard / Warner)  octobre 2008

En cette période automnale propice au cocooning, Vincent Delerm sort son nouvel album studio au titre sobre Quinze chansons. Cette nouvelle livraison derlermienne, six ans après le premier, est un disque enivrant, un plaisir simple et direct.

Quatre albums au compteur, proches au niveau du ton mais si singuliers au niveau de l'approche. L'orchestration prend de plus en plus le pas sur le concept initial piano/voix, les influences musicales, notamment anglo-saxonnes, s'affirmant au fil des saisons. Le phénomène générationnel amplifié par les divers médias cède définitivement la place à l'artiste et à son oeuvre musicale.

Quinze chansons et un peu plus d'une demi-heure. Cela peut sembler bancal voire bâclé. Le résultat est à l'opposé, à savoir un disque en tout point excellent, réalisé avec envie et décontraction. Loin de l'image de solitaire qui lui colle trop souvent à la peau, Vincent Delerm est magnifiquement épaulé par des musiciens de haute-volée. Des amis croisés ça et là sur scène et sur disque (Peter von Poehl, Albin de la Simone et le trompettiste Ibrahim Maalouf) auxquels se joint l'ingénieuse doublette Jean-Philippe Verdi / Remi Galichet.

Véritables courts-métrages musicaux, les chansons s'enchaînent avec une fluidité incroyable. En alternant les formats courts et des durées plus classiques, Vincent Delerm joue sur les ambiances et la modulation musicale. Dandy lunaire, avec ce petit quelque chose d'Edouard Baer, il jongle avec les références littéraires, musicales, cinématographies et artistiques.

Ainsi, après une pause (volontaire ?) sur les Piqûres d'araignée, le name dropping fait son grand retour. Agaçant pour certains et joussifs pour d'autres, cette pratique est utilisée avec justesse par le sieur Delerm. Au fil du disque, ceci nous conduit à des rencontres inattendues, les footeux Patrick Vieira et Wayne Rooney croisant les artistes Martin Parr, François de Roubaix et Marcel Duchamp. J'en passe et des meilleurs...

Vincent Delerm nous offre des chansons irrésistibles aux titres improbables comme "Le coeur des volleyeuses bat plus fort pour les volleyeurs" ou "Un tacle de Patrick Vieira n'est pas une truite en chocolat". Maniant avec délicatesse et justesse l'humour ("Dans tes bras"), il excelle également dans le domaine de la beauté mélancolique ("Monterey" et "La vie est la même"). On retiendra également le cinématographique "Tous les acteurs s'appellent Terence"  et le littéraire "From a room" évoquant Léonard Cohen sans oublier "Il y a un temps pour tout" et  "Je pense à toi" qui ont tout pour devenir des classiques.

Alors que son premier album évoquait Paris et que le second lorgnait du côté de Londres, le petit dernier semble trouver son inspiration du côté de New-York. Vincent Delerm, nous invite à retrouver les Beatles au "Shea stadium", à flâner vers "North avenue" et évoque avec subtilité le 11 septembre à travers l'histoire d' "Allan et Louise".

N'en déplaise à certains, Vincent Delerm s'impose définitivement comme un artiste incontournable dela chanson française (ancienne et nouvelle). 15 chansons est un disque qui ravira autant les trentenaire que les retraités, les Parisiens que les provinciaux, les bobos que les prolos, les intellos que les sportifs... Un album excellent et un véritable artiste populaire.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Favourite Songs de Vincent Delerm
La chronique de l'album A Présent de Vincent Delerm
Vincent Delerm en concert au Festival Art Rock 2006 (Dimanche)
Vincent Delerm en concert au Festival Fnac Live #6 (édition 2016) - mercredi 20 juillet
Vincent Delerm en concert à Théâtre Anne de Bretagne (11 mars 2017)
La conférence de presse de Vincent Delerm (10 juillet 2005)

En savoir plus :
Le site officiel de Vincent Delerm
Le Tumblr de Vincent Delerm
Le Facebook de Vincent Delerm


Groggy         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 20 octobre 2019 : De tout, pour Tous

Encore un programme bien chargé et très éclectique au travers de notre sélection culturelle hebdomadaire. Beaucoup à lire, à voir, à écouter... alors ne perdons pas de temps. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Engine of paradise" de Adam Green
"Phantom solids" de Lunt
"Fear of an acoustic planet" de Tahiti 80
"A wonder plante to" de Nilok 4tet & Daniel Zimmermann
"Six strings under" de Eric Legnini
Sarah McCoy et Dom La Nena au Nancy Jazz Pulsation
"Nothin' but" de Flyin' Saucers Gumbo Special
"Comfort zone" de Hugo Lippi
"Hors l'amour" de Jean Felzine
"A ciel ouvert" de Kaori
Rencontre avec Lady Arlette, accompagnée d'une session live et acoustique
"Vinyles, suite" c'est le titre de l'émission #3 de Listen in Bed
"Déluge" c'est le troisième volume des Mix de Listen in Bed
"Hybrid" de Yosta
et toujours :
"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Orouni en session live dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Cirque Leroux - La Nuit du Cerf" au Théâtre Libre
"Un jardin de silence" à La Scala
"Frida jambe de bois" au Théâtre de l'Union à Limoges
"Fleur de peau" au Théâtre Essaion
"Habiter le temps" au Lavoir Moderne Parisien
"Wilde - Chopin" au Théâtre Le Ranelagh
"En ce temps là l'amour..." au Théâtre des Mathurins
"Imposture posthume" au Centre Culturel Suisse
"Fred Tousch - Fée" au Théâtre de Belleville
"Corinne Zarzavatdjian - Un nom à coucher dehors !" au Mélo d'Amélie
des reprises :
"L'Ingénu" au Théâtre Le Lucernaire
"Le Crépuscule" au Théâtre de l'Epée de Bois
"J'aime Brassens" au Théâtre d'Edgar
et la chronique des spectacles déjà à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Vampires - De Dracula à Buffy" à la Cinémathèque française

Cinéma avec :

le film de la semaine :
"Au bout du monde" de Kiyoshi Kurosawa
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"Cléopâtre" de Alberto Angela
"Histoire du Canada" de Daniel de Montplaisir
"Je te suivrai en Sibérie" de Irène Frain
"La source de l'amour propre" de Toni Morrison
"Ordinary people" de Diana Evans
"Vik" de Ragnar Jonasson
et toujours :
"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Guerilla, le temps des barbares" de Laurent Obertone
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=