Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Deerhunter
Microcastle  (4AD / Beggars)  octobre 2008

Il faut parfois s’avoir s’armer de patience. Et attendre le mois de novembre pour découvrir un des chefs d’œuvre de cette année 2008. Laquelle aura définitivement été l’année Deerhunter. Tout en sachant que 2009 risque d’être plus incroyable encore pour le groupe d’Atlanta.

De cette année écoulée, on retiendra par ordre chronologique cette sensationnelle tournée printanière européenne. Avec une prestation époustouflante à Primavera fin mai : débridée, aérienne, portée par un Bradford Cox totalement chamanique. Plus perforante encore qu’à la Maroquinerie six mois auparavant. Inutile par contre de s’éterniser sur le set apocalyptique quelques jours plus tard dans le cadre du festival Villette Sonique. Lequel s’est véritablement achevé en jus de boudin pour les organisateurs.

Auparavant, il y avait également eu ce 4-titres insensé ("Fluorescent Grey EP") annonciateur d’un nouvel opus de grande qualité. Mais pas forcément là où l’on attendait. En effet, le très Liars "Wash Off" laissait plutôt augurer une suite en forme de prolongement logique de Cryptograms (2007). Raté ! Depuis des années, on avait décelé chez Deerhunter un potentiel incroyable. On les savait capable de pondre un jour un très grand disque. C’est désormais chose faite avec Microcastle. Lequel constitue, après sept ans d’existence, l’apogée de leur courte discographie. Enregistré en une semaine contre deux jours pour son prédécesseur, il démontre tout d’abord une volonté de soigner l’emballage sans pour autant perdre en spontanéité.

Pourtant, la véritable rupture provient des chansons via un remarquable travail sur l’écriture. En effet, Bradford Cox et ses sbires viennent de signer une galette pop fortement influencé par les années 60 et seulement teinté de ce noise expérimental psyché qui constituait jusqu’alors leur marque de fabrique. Un peu à la manière des premiers Brian Jonestown Massacre. Dès les premières mesures de "Cover Me (Slowly)", l’auditeur comprend que Deerhunter a franchi un cap. En envisageant pour la première fois une œuvre dans sa globalité. Désormais capable de pondre des tubes ahurissants ("Never Stops" ou ce "Nothing Ever Happened" très Modern Lovers), Deerhunter poursuit son exploration de mélodies raffinées ("Little Kids") ou intimistes ("Activa") sans pour autant négliger les orchestrations aussi complexes que stupéfiantes ("Saved By Old Times" notamment et son irrésistible glissando de guitare). Sans compter que la voix et le chant de Bradford Cox sublimerait même la plus faible des compositions.

Les écoutes répétées ne changent rien, Microcastle résiste à tout. Se bonifie même à la longue en exaltant des parfums tout aussi subtils qu’indispensables. Quand bien même son seul défaut demeure sa brièveté – quarante minutes au compteur –, 4AD semble avoir trouvé la parade en y adjoignant actuellement un chouette disque bonus (Weird Era Cont.). Prochaine date à retenir : le 22 février 2009 à la Maroquinerie, premier évènement d’une nouvelle année Deerhunter.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Rainwater Cassette Exchange EP de Deerhunter
La chronique de l'album Halcyon Digest de Deerhunter
La chronique de l'album Monomania de Deerhunter
La chronique de l'album Why hasn't everything already disappeared ? de Deerhunter
Deerhunter en concert au Festival La Route du Rock 2009 (vendredi)
Deerhunter en concert au Festival La Route du Rock 2009 (vendredi) - 2ème
Deerhunter en concert au Grand Mix (dimanche 10 avril 2011)
Deerhunter en concert au Trianon (mercredi 22 mai 2013)
Deerhunter en concert au Festival La Route du Rock #29 (édition 2019) - Samedi 17
Deerhunter en concert au Festival Check-In Party #1 (édition 2019) - Samedi 24 août


En savoir plus :
Le Myspace de Deerhunter


Barbel         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 16 février 2020 : Pour les amoureux de culture

La Saint Valentin est passée. Nous espérons que vous avez pioché des idées de cadeaux culturels dans notre sélection de la semaine dernière. Ceci dit il n'y a jamais assez d'occasions de faire plaisir, alors voici une nouvelle sélection qui saura vous séduire. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Monolithe" de Octave Noire
"Origenes" de Sotomayor
"Perdida" de Stone Temples Pilots
"Endless voyage" de Sunflowers
"Brothers in ideals" de The Inspector Clouzo
"Come on in" de Thorbjorn Risager & The Black Tornado
"Bury the moon" de Asgeir
"The wall single" de Fontiac
"M. I. A." la 10ème émission de Listen in Bed à écouter en ligne
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Ghosts" de Mokado
Frustration & The Jackson pollock au Fil de Saint Etienne
et toujours :
"I become a beast" de Caesaria
"Hopetown" de Claudial Solal et Benoit Delbecq
"L'îlot" de Cyril Adda, à retrouver aussi en session
"Granados Goyescas" de Jean Philippe Colard
"On both sides of the atlantic" de Jon Bouteiller
"Lovers" de Kid Francescoli
"Ooh Hah" le mix numéro 10 de Listen in Bed
"Show no mercy" de Loki Lonestar
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Simido" de Moonlight Benjamin

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"La Collection" au Théâtre L'Etoile du Nord
"Correspondance avec la mouette" au Théâtre Les Déchargeurs
"Ni couronne ni plaque" au Théâtre de Belleville
"Dans les forêts de Sibérie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Hedda" au Théâtre de Belleville
"Roi du silence" au Théâtre Les Déchargeurs
"Aime-moi" au Théâtre de Belleville
"Mon Olympe" au Théâtre de Belleville
"Ciel, mon Paris !" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Les Faucheuses" à la Comédie Nation
"Le petit résistant illustré" au Théâtre Essaion
des reprises :
"Huis Clos" au Théâtre Dejazet
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"What is love" à la Divine Comédie
"Ah ! Félix (n'est pas le bon titre)" au Trois Baudets
et la chronique des spectacles à l'affiche en février

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour :
"Picasso - Tableaux magiques" au Musée national Picasso
"Luca Giordano - Le triomphe de la peinture napolitaine" au Petit Palais
"Le Rêveur de la forêt" au Musée Zadline
"Du Douanier Rousseau à Séraphine - Les grands maîtres naïfs" au Musée Maillol
"Le Marché de Art sous l'Occupation 1940-1944" au Mémorial de la Shoah

Cinéma avec :

"Sortilège" de Ala Eddine Slim
Oldies but Goodies avec "Les Vertes Années" de Paulo Rocha
et la chronique des films sortis en février

Lecture avec :

"Apaiser hitler" de Tim Bouverie
"L'odysée du plastique" de Eric Loizeau
"La résurrection de Joan Ashby" de Cherise Wolas
"Les lumières de Niteroi" de Marcello Quintanilha
"Préférer l'hiver" de Aurélie Jeannin
"Ted" de Pierre Rehov et "Grand froid" de Cyril Carrère
"Undercover" de Amaryllis Fox
et toujours :
"Alt life" de Joseph Falzon & Thomas Cadène
"Ce qui est nommé reste en vie" de Claire Fercak
"Dévorer les ténèbres" de Richard Lloyd Parry
"Il est juste que les forts soient frappés" de Thibault Bérard
"L'homme qui n'est jamais mort" de Olivier Margot
"La chute" de Jacques Ravenne
"Le livre de Sarah" de Scoot McClanahan

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=