Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Belone Quartet
1802  (Kythibong Records)  février 2009

Dément, grandiloquent, on l'imagine un peu gauche, en plein délire, engoncé dans un costume étriqué, désarticulé, messianique et dérisoire – immanquablement accrocheur, avec ses vrais-faux airs de Joy Division et Einsturzende Neubauten, "Even if the fields, the rivers and the places" est une merveille de titre d'ouverture pour un album.

On avait laissé Belone Quartet il y a près de deux ans sur leur premier opus, Les prémices de la béatitude naissent de l’amertume (Kythibong Records, janvier 2007), premier pas aussi discret que prometteur, qui puisait une part importante de son inspiration dans le répertoire des années 80. Avec 1802, son successeur au titre d'une concision heureuse, le duo remet sur la table cette musique aux saveurs d'autrefois cuisinées à la sauce du jour, pop synthétique et rock en noir, volontiers minimaliste, qui a le bon goût de ne jamais sentir le réchauffé.

Et si c'est certainement dans les vieux pots qu'on fait les meilleures soupes, Antoine Bellanger et Benjamin Nerot n'ont pas hésité à enrichir encore leur répertoire. Mélodies néo-kraftwerkiennes (le minimaliste Tidal Wave), bruitisme électro-indus ("The Cure") et gospel synthétique (l'excellent et hypnotique "O'Anna", certainement l'un des points culminant de l'album) se bousculent ainsi pour créer une ambiance originale, toute de retenue derrière son apparente indifférence glaciale.

Noir sans complaisance, l'univers de Belone Quartet garde toujours quelque chose d'intime, une certaine pudeur tranquille, quoique la colère et la folie ne semblent jamais loin. Jouant des contrastes (la nonchalance obsédée, métronomique, de ces manières de percussions électroniques contre la fièvre des guitares sur "Time" en sont un exemple saisissant) et des répétitions ("I'm dying, dying, dying dying dying" scande à l'envi "Bad winter nights"), le duo sait à merveille créer une atmosphère et une tension.

Intime et entêtant, mélancolique, ce 1802 a, en bref, toutes les qualités qui font un album favori – l'un de ces albums qui, sans être objectivement les plus recommandables, les plus raffinés, élaborés, irréprochables d'une discothèque, sans virtuosité ni affectation, sans autre génie que celui de savoir répondre aux sentiments de l'auditeur, se laissent écouter avec boulimie. L'un de ces albums évocateurs que l'on écoutera jusqu'au dégoût pour finalement les abandonner un jour, rassasié de ces idées-là, en sachant qu'ils nous attendront toujours là, prêts à nous faire retrouver instantanément à leur écoute toute une vie passée, presque oubliée. Et qui se soucie des qualités objectives de la musique ? N'est-il pas plus important d'être heureux d'être malheureux ? C'est, en tout cas, l'une des voies musicales qui s'est ouverte dans ces années 80 où Belone Quartet trouve une si talentueuse inspiration.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Les prémices de la béatitude naissent de l'amertume de Belone Quartet

En savoir plus :
Le site officiel de Belone Quartet
Le Myspace de Belone Quartet


Cédric Chort         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 20 septembre 2020 : Orages ...ô des...espoirs !

Ce bel été indien se termine sur des orages, du tonnerre et des inondations terribles. Décidément 2020 ne nous épargne rien. Dans l'espoir de jours meilleurs et se faire plaisir au milieu de tout cela, voici notre sélection culturelle de la semaine.

Du côté de la musique :

"In and out of the light" de The Apartments
"Chrone EP" de Atrisma
"State of emergency" de Babylon Circus
"Nomadic spirit" de La Caravane Passe
"Règle d'or" de Marie Gold
"Berg, Webern, Schreker" de Orchestre National d'Auvergne & Roberto Forès Veses
et toujours :
"Transience of life" de Elysian Fields
"Cerna vez" de Thomas Bel
"Bandit bandit" de Bandit Bandit
"Twins" de Collectif La Boutique
"Run run run (hommage à Lou Reed" de Emily Loizeau
Emily Loizeau en concert au CentQuatre
"Papillon blanc" de Gabriel Tur
"Dix chansons naturelles et sauvages" de Hugo Chastanet
"Both sides" le spectacle de Jeanne Added au CentQuatre

Au théâtre :

les nouveautés :
"Aux éclats..." au Théâtre de la Bastille
"Onéguine" au Théâtre Gérard Philippe à Saint-Denis
"Surprise parti" au Théâtre de la Reine Blanche
"Mademoiselle Else" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Killing Robots" au Théâtre Paris-Villette
les reprises :
"Marie des Poules" au Théâtre du Petit Montparnasse
"Hector Obalk - Toute l'Histoire de la peinture en moins de deux heures" au Théâtre de l'Atelier
"Trinidad - Pour que tu t'aimes encore" au Studio Hébertot
"Carla Bianchi - Migrando" à la Nouvelle Seine
"Jos Jouben - L'Art du rire" à La Scala
"Mudith Monroevitz" à la Nouvelle Seine
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec "Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris
la dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - La collection de Madame" au Musée du Quai Branly
et toujours :
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Ailleurs" de Gints Zilbalodis
at home :
"Caramel" de Nadine Labaki
"Tomboy" de Céline Sciamma
"Peur" de Danielle Arbid
"La Cour de Babel" de Julie Bertucelli
"La Bataille de Solférino" de Justine Triet

Lecture avec :

clickez ici pour Notre sélection des livres de la rentrée mais aussi

"De soleil et de sang" de Jérôme Loubry
"Fin de combat" de Karl Ove Knausgaard"
"KGB" de Bernard Lecomte et "Napoléon, dictionnaire historique" de Thierry Lentz
"La danse du vilain" de Fiston Mwanza Mujila
"Louis XIV, roi du monde" de Philip Mansel
et toujours :
"Apeirogon" de Colum McCann
"Ce lien entre nous" de David Joy
"Dans la vallée du soleil" de Andy Davidson et "Les dynamiteurs" de Benjamin Whitmer
"Ensemble, on aboie en silence" de Gringe
"Hourra l'Oural encore" de Bernard Chambaz
"Mes fous" de Jean-Pierre Martin et "Et si on arrêtait de faire semblant" de Jonathan Franzen

Froggeek's Delight :

"A short hike" sur Windows, Mac, Linux, Switch

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=