Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Sébastien Tellier
Politics  (Emi)  janvier 2004

Le nouvel album de Sébastien Tellier se conçoit comme son premier (l’Incroyable Vérité, 2000) : un album total, conceptuel, au service d’une idée maîtresse de laquelle découlent musiques et paroles.

En 2002 apparaissait aux côtés de Air, lors de leur tournée consécutive à la sortie de 10000hz Legend, un barbu doué, qui mettait en scène une musique minimaliste et inspirée créant une atmosphère mystérieuse. Présent également sur un DVD du groupe versaillais, Sébastien Tellier se montrait dans une longue vidéo futuriste, tel un gourou d’une secte dans un monde parallèle, apaisé.

L’album était d’abord introuvable en version vinyl, puis réédité en version cd chez Record Makers, le label de Air. On avait alors, dans l’euphorie du moment, parlé de Pink Floyd ou de Robert Wyatt (époque an end of an ear).

En 2004, Tellier change de concept mais pas de fonctionnement. Un thème, Politics forme la trame directive de l’ouvrage. Politics se traduit par science politique, il faut cependant ici élargir l’aspect à une critique historique des évènements politiques autour d’une critique de l’homme civilisé.

Musicalement, l’unité du premier album a disparu, il faut ici se pencher sur l’unité philosophique. On navigue entre new-wave, musique latinos, folk song, chorale du type Polyphonic Spree, punk rock gentillet. Comme pour montrer qu’à chaque époque, pour chaque musique il existe une violence particulière, Tellier remonte les XIXème et XXe siècles à la recherche de la barbarie humaine. Il le fait souvent avec un ironie grinçante ("Mauer", où une allemande de l’Est jouant au tennis regrette le mur car elle ne peut plus s’entraîner seule ; "Wonderafrika" où il dépeint une vision idyllique de l’Afrique, une sorte de dessin animé à la Walt Disney de la vie africaine ; "Zombi", où il parle d’un révolutionnaire solitaire). Cette ironie cependant tombe souvent juste.

L’album vaut autant par ses paroles que par les sous titres de chaque chansons, qui sont autant de pamphlets contre l’idiotie de l’histoire.

L’album de Tellier est un OVNI dans le paysage musical, et il est plutôt réussi. Inclassable musicalement, l’album échappe aux critiques classiques : musicalement ni bon ni mauvais, l’album est plutôt soit transcendant soit repoussable, il faut le prendre dans sa totalité ou le rejeter totalement.

 

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Sessions de Sébastien Tellier
La chronique de l'album Sexuality de Sébastien Tellier
La chronique de l'album My God Is Blue de Sébastien Tellier
La chronique de l'album Confection de Sébastien Tellier
La chronique de l'album L’Aventura de Sébastien Tellier
Sébastien Tellier en concert au Festival Les Nuits Secrètes 2008
Sébastien Tellier en concert au Festival Beauregard #4 (édition 2012) - Samedi
Sébastien Tellier en concert à Pitchfork Music Festival Paris #2 (édition 2012)
Sébastien Tellier en concert à Pitchfork Music Festival #2 (édition 2012) - jeudi 1er novembre
L'interview de Sébastien Tellier (avril 2006)


Xavier         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 20 octobre 2019 : De tout, pour Tous

Encore un programme bien chargé et très éclectique au travers de notre sélection culturelle hebdomadaire. Beaucoup à lire, à voir, à écouter... alors ne perdons pas de temps. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Engine of paradise" de Adam Green
"Phantom solids" de Lunt
"Fear of an acoustic planet" de Tahiti 80
"A wonder plante to" de Nilok 4tet & Daniel Zimmermann
"Six strings under" de Eric Legnini
Sarah McCoy et Dom La Nena au Nancy Jazz Pulsation
"Nothin' but" de Flyin' Saucers Gumbo Special
"Comfort zone" de Hugo Lippi
"Hors l'amour" de Jean Felzine
"A ciel ouvert" de Kaori
Rencontre avec Lady Arlette, accompagnée d'une session live et acoustique
"Vinyles, suite" c'est le titre de l'émission #3 de Listen in Bed
"Déluge" c'est le troisième volume des Mix de Listen in Bed
"Hybrid" de Yosta
et toujours :
"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Orouni en session live dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Cirque Leroux - La Nuit du Cerf" au Théâtre Libre
"Un jardin de silence" à La Scala
"Frida jambe de bois" au Théâtre de l'Union à Limoges
"Fleur de peau" au Théâtre Essaion
"Habiter le temps" au Lavoir Moderne Parisien
"Wilde - Chopin" au Théâtre Le Ranelagh
"En ce temps là l'amour..." au Théâtre des Mathurins
"Imposture posthume" au Centre Culturel Suisse
"Fred Tousch - Fée" au Théâtre de Belleville
"Corinne Zarzavatdjian - Un nom à coucher dehors !" au Mélo d'Amélie
des reprises :
"L'Ingénu" au Théâtre Le Lucernaire
"Le Crépuscule" au Théâtre de l'Epée de Bois
"J'aime Brassens" au Théâtre d'Edgar
et la chronique des spectacles déjà à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Vampires - De Dracula à Buffy" à la Cinémathèque française

Cinéma avec :

le film de la semaine :
"Au bout du monde" de Kiyoshi Kurosawa
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"Cléopâtre" de Alberto Angela
"Histoire du Canada" de Daniel de Montplaisir
"Je te suivrai en Sibérie" de Irène Frain
"La source de l'amour propre" de Toni Morrison
"Ordinary people" de Diana Evans
"Vik" de Ragnar Jonasson
et toujours :
"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Guerilla, le temps des barbares" de Laurent Obertone
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=