Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Anne Etchegoyen
Interview  (Paris)  février 2009

Anne Etchegoyen passe la plupart de ses semaines à Paris, et ses week-end chez elle, au Pays Basque. Ce qui prouve déjà un vrai sens pratique dans l’exercice de sa carrière, et dans son ouverture d’esprit.

Cette chanteuse n’est pas régionaliste, mais fière de son Pays Basque. Elle le chante depuis plusieurs années, elle en parle avec un accent qui fleure bon, et porte sur ses épaules l’organisation de la grande soirée L’Olympia fête le Sud-Ouest.

Rencontre à Paris, pour parler du Sud Ouest de la France, au Starbuck Coffee d’Odéon... Au carrefour des cultures.

Quel était l’idée, le but de cette soirée musicale ?

Le but c’était de mélanger proposer un tour assez exhaustif de ce qui se fait culturellement dans le sud-ouest, mais surtout, à la base, c’était d’inviter des gens avec qui j’ai travaillé, au fil des albums. Ce qui donne quelque chose d’assez éclectique.

Quand est venue l’idée de ce concert ?

L’idée est venue quand j’ai sorti ‘Patchamama’. Et après on a un peu ouvert l’affiche aux artistes basques.

Pourquoi l’Olympia ?

Parce que c’est la scène mythique, c’est un rêve pour moi de faire cette scène là.

Un tel concert est-il facile à organiser ?

Facile à organiser, je n’irai pas jusque là. Mais quand on sait ce qu’on veut faire, et qui on veut inviter, ça va. Ensuite il faut caler les déplacements...

Vous êtes en autoproduction ?

Oui, les concerts sont autoproduits, les albums aussi, et on signe avec un label à Paris, pour une co-production et une distribution chez Sony BMG.

Comment va se dérouler la soirée ?

On va commencer normalement tous ensemble, et puis après chacun va défiler. Je dirai que la première partie est plus traditionnelle, dans le sens où ce sont les chanteurs basques qui entameront le spectacle, en première partie. La suite sera plus ouverte, notamment par rapport à mon travail avec les Nubians ou les gitans. Mais je ne considère pas qu’il y a une première partie et une deuxième partie, c’est qu’il fallait un entracte. Mais on commence tous ensemble.

Vous allez chanter avec chaque artiste ?

Je ne chante pas avec Pampi Laduche ni Pascal et Peio, sauf sur le premier titre où ils interviennent un petit peu ; sinon, je chante avec chacun d’entre eux.

Combien d’artistes en tout sur scène ?

On a calculé une soixantaine. Les choeurs d’hommes représentent déjà 40 personnes, plus nous, plus les musiciens...

Connaissez-vous le niveau des réservations à ce jour ?

Pas exactement, mais je sais que ça se remplit bien... Je ne veux pas le savoir précisément par superstition, mais ça se remplit bien.

Si cela fonctionne, d’autres projets de ce type sont envisageables ?

C’est un peu trop tôt pour en parler, mais c’est vrai qu’on aimerait bien faire des plateaux à Bordeaux, Toulouse...

Vos projets de concert après l’Olympia ?

Je pars en Argentine à la mi-avril, et normalement le disque et le DVD du concert, plus un reportage sur NT1 et RTL9, un documentaire sur ma rencontre avec les Nubians, notamment. Ensuite, un autre album...

L’Argentine, comme cela s’organise ?

J’ai un contact là bas maintenant, une journaliste, qui me trouve des concerts.

Quelques mots sur l’album ‘Patchamama’. Est-ce qu’il se vend bien ?

On est content. On a pas les chiffres précis pour l’instant, mais ça a bien démarré, c’est plutôt bien.

Comparé au précédent ?

‘Patchamama’ date d’il y a six mois, alors que le précédent on a les chiffres sur trois ans. Mais apparemment il est bien parti, c’est à peu près pareil pour l’instant.

Est-ce que cet album a marqué une étape particulière ?

Oui, très influencé par l’Amérique Latine, les voyages, les artistes du folklore argentin...
Que les chants soient basques, français ou espagnols, ce n’est pas de la musique traditionnelle, mais une culture revisitée avec des arrangements plus classiques, plus acoustiques

Vous connaissez déjà certaines couleurs du prochain disque ?

Peut être un peu plus de français. Il y en a toujours un peu, mais sans doute plus sur le prochain.

Parlons du clip, votre premier vrai clip : quels souvenirs de tournage ?

J’en garde un très bon souvenir, même si je me suis blessée dans les rochers... Les deux réalisateurs ont été supers. Deux jeunes qui venaient de monter leur boite. On a bien sympathisé, je me souviens qu’on attendait une lumière certaine en haut de la corniche, on a bu un petit apéritif à 9 heures du soir...

Combien de jours de tournage ?

3 jours. En fait 2 jours intensifs, et un jour pour rajouter quelques petits plans.

Comment vous positionneriez vous dans le paysage musical ?

Ma volonté est dans l’ouverture, je ne me situe pas dans la chanson traditionnelle. Je ne fais pas que du chant basque, il faut toujours être fier de sa culture d’origine, mais surtout s’ouvrir et voir ce qui se passe ailleurs.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Anne Etchegoyen

Crédits Photos : DR


Mathieu Beurois         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 13 septembre 2020 : On ira où tu voudras quand tu voudras

Cet été indien qui s'annonce n'est pas désagréable et apporte un peu de joie dans cette année bien triste. Plus modestement, voici notre sélection culturelle de la semaine pour vous réjouir, espérons-le, avec évidemment le traditionnel replay de la Mare Aux Grenouilles #10 toute fraiche

Du côté de la musique :

"Transience of life" de Elysian Fields
"Cerna vez" de Thomas Bel
"Bandit bandit" de Bandit Bandit
"Twins" de Collectif La Boutique
"Run run run (hommage à Lou Reed" de Emily Loizeau
Emily Loizeau en concert au CentQuatre
"Papillon blanc" de Gabriel Tur
"Dix chansons naturelles et sauvages" de Hugo Chastanet
"Both sides" le spectacle de Jeanne Added au CentQuatre
et toujours :
"Comme un ours" de Alexis HK
"Love songs" de Inflatable Dead Horse
"Charango" de Lisza
"Woman Soldier" de Morgane Ji
"Beethoven : Waldstrein & Hammerklavier" de Théo Fouchenneret

Au théâtre :

les nouveautés :
"Bananas (and the kings)" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le Nez" au Théâtre 13/Jardin
"Un conte de Noël" au Théâtre Gérard Philippe à Saint-Denis
"Un Ennemi du peuple" au Théâtre de Belleville
les reprises :
"Edmond" au Théâtre du Palais Royal
"Une Ombre dans la nuit" au Théâtre du Guichet-Montparnasse

"Derniers coups de ciseaux" au Théâtre des Mathurins
"Noire" au Théâtre du Rond-Point
"Mon dîner avec Winston" au Théâtre du Rond Point
"Elisabeth Buffet - Obsolescence programmée" au Grand Point Virgule

"Alexandra Pizzagali - C'est dans la tête" au Théâtre du Marais
"Olivia Moore - Egoïste" à la Comédie de Paris
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

"Yves Klein, l'infini du bleu" à l'Atelier des lumières
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
les Collections permanentes du Musée Cernushi
"Helena Rubinstein - La collection de Madame" et "Frapper le fer" au Musée du Quai Branly
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Les Choses qu'on dit, les choses qu'on fait" d'Emmanuel Mouret
"Adolescentes" de Sébastien Lifshitz
at home :
"Vers un destin insolite sur les flots bleus de l'ete" de Lina Wertmüller
"Volt" de Tarek Ehlail
"Les Héritiers" de Marie-Castille Mention-Schaar
"Les Guichets du Louvre" de Michel Mitrani
"Chambre 666" de Wim Wenders
et des curiosités:
"Impressions de la Haute Mongolie (Hommage à Raymond Roussel)" de Salvador Dali
"The Confessions of Robert Crumb" de Terry Zwigoff
"L'Homme à la camréa" de Dziga Vertov

Lecture avec :

clickez ici pour Notre sélection des livres de la rentrée mais aussi

"Apeirogon" de Colum McCann
"Ce lien entre nous" de David Joy
"Dans la vallée du soleil" de Andy Davidson et "Les dynamiteurs" de Benjamin Whitmer
"Ensemble, on aboie en silence" de Gringe
"Hourra l'Oural encore" de Bernard Chambaz
"Mes fous" de Jean-Pierre Martin et "Et si on arrêtait de faire semblant" de Jonathan Franzen
et toujours :
"Churchill" de Andrew Roberts
"Des vies à découvert" de Babara Kingslover
"La chasse aux âmes" de Sophie Blandinières
"La discrétion" de Faiza Guene
"La grâce" de Thibault de Montaigu
"La préhistoire, vérités et légendes" de Eric Pincas
"Le lièvre d'Amérique" de Mireille Gagné
"Le monde du vivant" de Florent Marchet
"Qui sème le vent" de Marieke Lucas Rijneveld

Froggeek's Delight :

"A short hike" sur Windows, Mac, Linux, Switch

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=