Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Super Furry Animals
La Maroquinerie  (Paris)  23 janvier 2004

Ca y est ! Cette fois c'est fait ! La saison des concerts a enfin repris. Première affiche quasi-immanquable de ce début d'année, les Super Furry Animals sont de retour à Paris à la Maroquinerie. Salle comble, public impeccable, quoique quelque peu lassé cependant par plus d'une heure trente d'attente dans le froid.

Fort heureusement toutes ces petites misères tombent vite aux oubliettes une fois les cinq gallois arrivés sur scène. La première partie du show est logiquement consacrée à l'interprétation de leur excellent dernier-né Phantom Power.

Les titres s'enchaînent sans le moindre break, diverses animations visuelles projetées à l'arrière de la scène complètent le tableau. De son côté, le jeu de scène reste dans un premier relativement discret avant que Gruff Rhys ne revienne chanter affublé d'un casque d'astronaute (?) suivi par un enchevêtrement de guitares à la Blue Oyster Cult.

Sans pourtant vouloir jouer au vieux nostalgique, force est de reconnaître que les trouvailles et ajouts electro ornant la première moitié des titres, s'avèrent vraiment stériles, plombant inutilement certaines compositions mais les amputant avant tout du son noisy-psyché faisant la marque de fabrique du groupe. Fort heureusement, la fin du set sera dédiée à une relecture fort réussie de succès plus anciens ("Calimero" en tête) avant un intermède technoïde des plus pénibles assuré par le claviériste.

Histoire de ne pas faillir à leur réputation de groupe complètement frappé, lors du rappel, les cinq musiciens reviennent habillés en yetis, achevant en play-back leur dernier titre avant de disparaître quelques minutes plus tard. La fin du set sera prononcée via écran interposé par un des musiciens (?) écrivant "merci" puis "fin" sur sa main à l'aide d'un marqueur.

Clôture aussi inattendue que farfelue, complètement à l'image d'un groupe qui n'a pas fini de surprendre.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Love Kraft de Super Furry Animals
L'interview de Super Furry Animals (septembre 2005)


Barbel         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 19 mai 2019 : Préparez vos cadeaux

On ne va pas couper à la Fête des mères, alors autant offrir des chouettes cadeaux. Voici une sélection de disques, spectacles, livres et même jeux vidéo pour vos mamans. C'est parti !

Du côté de la musique :

Interview de Romain Humeau de Eiffel autour de "Stupor Machine" accompagnée d'une session acoustique avec le groupe au complet
"Chostakovitch" de Artemis Quartet
"Marilou" de Equipe de Foot
"Le fil d'ariane" de Marianne Piketty & Le Concert idéal
"Trois frères de l'orage : Quatuors de Schulhoff, Haas, Thèmes et variations de Krasa" de Quatuor Béla
"Saisons" de Quintette Aquilon
Jean Pierre Kalfon et Jad Wio aux Rendez vous d'ailleurs
et toujours :
"Beatnik or not to be" de Elias Dris
"Dogrel" de Fontaines D.C.
"Dans le lieu du non-où" de L'Etrangleuse
"Leopold Mozart : Missa Solemnis" de Bayerische Kammerphilarmonie & Alessandro de Marchi
"Traversée" de Chrystelle Alour
"L'odysée remix" de Fred Pallem & Le Sacre du Tympan
présentation du Hellfest Open Air Festival #14
"Les cuivres sur le toit" de Paris Brass Quintet
Hublot EP" de Solal Roubine
"Home is everywhere EP" de Nara

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Happy Child" au Théâtre de la Bastille
"True Copy" au Centquatre
"Cataract Valley" aux Ateliers Berthier
"Folie" au Théâtre du Rond-Point
"Dans la solitude des champs de coton" à la Grande Halle de La Villette
"Logiquim-pertubable-dufou" au Théâtre du Rond-Point
"The importance of being earnest" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Amours, mode d'emploi" au Théâtre des Mathurins
"Déshonorée" au Théâtre de l'Opprimé
"Jacob, Jacob" au Théâtre-Sénart
"Qui croire " à la Comédie de Reims
les reprises :
"Roses" au Théâtre de la Bastille
"Fin de partie" au Théâtre Essaion
"La Mate" au Théâtre du Rond-Point
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en mai

Cinéma :

Oldies but Goodies avec "Divorce à l'italienne" de Pietro Germi
et la chronique des autres sorties de mai

Lecture avec :

"A la droite d'Hitler" de Nicolaus Von Below
"Des hommes en noir" de Santiago Gamboa
"Honorer la fureur" de Rodolphe Barry
"Les anges de Babylone" de Ghislain Gilberti
"Sa majesté des ombres" de Ghislain Gilberti
"Travelling" de Christian Garcin & Tanguy Viel
et toujours :
"A jeter sans ouvrir" de Viv Albertine
"Carnets clandestins" de Nicolas Giacobone
"Le sauvage" de Guillermo Arriaga
"Les carnets de guerre de Louis Barthas 1914-1918" de Fredman
"Toute une vie et un soir" de Anne Griffin
"War is boring" de David Axe & Matt Bors

Froggeek's Delight :

"A plage tale : Innocence" de Asobo / Focus sur PS4, XBOX et PC

"Day's Gone" sur PS4

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=