Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Patrice
Le Fil  (Saint-Etienne)  24 février 2009

A l'affiche du Fil ainsi qu'inscrit en lettres rouges sur les tickets d'entrée, un seul et unique prénom : Patrice. "Ah bon? Alors comme ça il n'y a pas de première partie, ce soir? D'accord... Non, mais j'm'étais habitué, moi! Après tout! Ah bon..."

Et comment voulez-vous que je trouve une introduction qui tienne à peu près la route, avec (ou plutôt sans) tout ça? C'est le vide. Déjà qu'habituellement, je saccage joyeusement mes entames de chroniques (j'en ai fait mon style)... Alors là, ça va être Beyrouth. (Blague malheureusement indémodable.)

A l'inverse de mon cerveau, la salle se remplit doucement. C'est complet depuis quelques jours, mais à la vérité, les gens sont presque tous arrivés au dernier moment! L'histoire voudra que l'on retienne ce soir là, le fait que le photographe de Froggy's fut littéralement pris au piège au beau milieu des tout premiers rangs... Etouffé par une foule follement féminine. Eric (prénom d'emprunt afin de préserver l'identité secrète de notre agent "photographiste") qui a donc failli y rester, aura pris tous ces risques pour ce magnifique article, pour FD, et donc pour vous! C'est pas glorieux tout ça, hein?

Ce n'est pas que je cherche à faire diversion (ou si peu), mais il faudrait tout de même que je vous parle du concert, non ? Obscurité totale. Quelques premières notes. Et c'est parti! Pour plus de deux heures.

On observe d'abord Patrice monter sensiblement "en pression". Les premiers morceaux sont appliqués, puis il se lance dans une improvisation en français. ("impro, mon oeil !") En tous cas, le contact s'établit très vite et de manière très chaleureuse avec nous autres, le public. Les chansons du dernier album sont fredonnées et les quelques autres, reprises des précédents opus, sont chantées "tous en coeur" ("Soulstorm", "Murderer", "Up in my room"...) Patrice sautille, rigole, s'amuse et se balade en ballades sur scène.

Sans trop en faire, il nous emmène dans d'irrépréssibles envies de sauter sur place, lorsqu'il pause en ragga - hip-hop, cette voix donnant souvent l'impression d'être si maléable. Puis d' écouter cette même voix soul et plus douceureuse à d'autres instants, et repartir en reggae dépoussiéré à sa sauce.

Plusieurs cordes à son arc, mais également, plusieurs flèches dans son carquois ! Une telle diversité musicale avec autant d'aisance, à l'intérieur d'autant de "styles"  différents, m'a réellement laissé sous le charme de cet artiste, allant jusqu'à joué au beau milieu du public, au beau milieu de son concert (Accompagné de trois de ses musiciens, le keyboard étant resté sur scène. Ne me demandez pas pourquoi, j'en sais rien. Certainement était-il plus pleutre, ou tout simplement plus petit que les autres?!)

Je vous mets à l'aise tout de suite : Je la sens pas trop, la fin de cette chronique... Voire, pas géniale du tout...
Voyez ! J'vous avais pas menti !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album One de Patrice
La chronique de l'album Ville Nouvelle / Nouvelle ville de Pascal Bouaziz / Michel Cloup / Patrice Cartier
Patrice en concert au Festival Solidays 2004 (vendredi)
Patrice en concert au Festival Art Rock 2005 (Samedi)
Patrice en concert au Festival Solidays 2005 (dimanche)
Patrice en concert au Festival des terre-Neuvas 2006 (Samedi)
Patrice en concert au Festival de Saint Nolff 2006 - Fichez nous la paix !
Patrice en concert au Festival Beauregard #3 (édition 2011) - Dimanche
L'interview de Patrice (9 juillet 2004)
L'interview de Patrice (26 juillet 2010)

En savoir plus :
Le Myspace de Patrice
Le site officiel de Patrice

Crédits photos : Eric Ségelle (Retrouvez toute la série sur Taste of Indie)


17         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Patrice (26 juillet 2010)


# 14 juillet 2019 : Les pieds dans l'eau

C'est l'été, les vacances pour certains, mais cela n'empêche pas de découvrir quelques petites perles musicales, littéraires, théâtrales, cinématographiques... Alors ne perdons pas de temps et découvrons le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Reward" de Cate Le Bon
"Walk on a mirror" de Beautiful Badness
"You're here now what ?" de Matmatah
"Verdée" de Verdée
"Circo circo" de Who's the Cuban
Tom Mascaro et The Daggys au M'art in the street de St Symphorien s/ Coise
Beauregard #11 :
Jeudi avec MNNQNS, Gossip, Fatboy Slim entre autres
Vendredi avec Balthazar, Lavilliers, NTM, Etienne de Crécy...
Les Eurockéennes de Belfort #31 : Interpol, Fontaines DC, Idles, Mass Hysteria...
et toujours :
"Lung bread for daddy" de Du Blonde
"Orgue" de Guero
Hellfest #14 avec No one is innocent, Gojira, Kiss, Cannibal Corpse, Sister of Mercy et pas mal d'autres
"L'envoutante" de L'Envoûtante
"Uncovered Queens of the Stone Age, The lost EP" de Olivier Libaux
"Praeludio" de Patrick Langot
"Carnet de voyage, livre 1 : Beethoven Cras" de Quatuor Midi Minuit
"The twin souls" de The Twins Souls

Au théâtre :

"Glissement de terrain" au Théâtre de la Reine Blanche
"Philippe Chevallier et Bernard Mabille - Chacun son tour" au Théâtre L'Archipel
"De Judas à Manuel Valls" à la Comédie Saint-Michel
"Philippe Fertray - En mode projet" au Théâtre de la Contrescarpe
"Florian Lex - Pas de pitié !" au Théâtre du Marais
des reprises :
"Nature morte dans un fossé" au Petit Gymnase
"Muriel Lemarquand - Trop forte !" au Théo Théâtre
la chronique des spectacles à l'affiche parisienne en juillet
et la chronique des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon

Expositions avec :

"Back Side/Dos à la mode" au Musée Bourdelle
et dernière ligne droite pour :
"L'Orient des peintres, du rêve à la lumière" au Musée Marmottan-Monet
"Hammershoi - Le Maître de la peinture danoise" au Musée Jacquemart-André
"La Lune - Du voyage réel aux voyages imaginaires" au Grand Palais
"La Collection Emil Bürhle" au Musée Maillol

Cinéma :

"Le Voyage de Marta" de Neus Ballus
et la chronique des sorties de juillet

Lecture avec :

"L'enfer du commissaire Ricciardi" de Maurizio de Giovanni
"Hitler et la mer" de François-Emmanuel Brézet
"La villa de verre" de Cynthia Swanson
"Le fossé" de Herman Koch
"Les apprentis de l'Elysée" de Jérémy Marot & Pauline Théveniaud
et toujours :
"Entrer dans l'arène en même temps que l'orage" de Danny Denton
"Et tout sera silence" de Michel Moatti
"Je te donne" de Baptiste Beaulieu, Agnèes Ledig, Laurent Seksik, Martin Winckler
"Le dernier thriller norvégien" de Luc Chomarat
"Néron" de Catherine Salles

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=