Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Alela Diane
To Be Still  (Fargo)  février 2009

Moins de deux ans après la parution en Europe d’un premier effort unanimement salué, voici qu’Alela Diane arrive à un carrefour majeur de sa courte carrière. Ce fameux toujours difficile deuxième album… ou comment donner suite à l’insurpassable The Pirate’s Gospel. Mais surtout comment résoudre cet éternel dilemme : continuer sur la même lancée au risque d’user la recette… ou prendre son monde à contrepied au risque de laisser ses fans sur le bas côté. Le tout sans baisser la garde côté inspiration...

Pourtant, la donne a bien changé ces derniers mois… Après des prestations en comité restreint à l’Européen et à la Cigale, Alela a écumé en solo les scènes estivales l’an passé. Avant de se voir consacrée au festival des Inrocks en novembre dernier. Inutile d’insister ensuite sur l’insolente célérité avec laquelle les tickets de son Bataclan du 6 avril se sont arrachés. Tout portant d’ailleurs à croire que cet Olympia planifié début juin subira le même sort.

Important donc de noter que l’élaboration de To Be Still s’est faite sur une période relativement longue en parallèle de la fulgurante ascension de son auteure. En distillant au passage deux extraits sur "Songs Whistled Through White Teeth", frétillant EP paru en décembre 2006. Mais surtout en testant bon nombre de nouvelles compositions sur scène. Ne manquait plus que l’essentiel, à savoir quelle forme prendrait l’emballage final.

Premier indice avec le simple "White As Diamond" et son clip très totalement dans l’esprit de "La Balade Sauvage". Subtiles arpèges de guitare en introduction, chant envoûtant, discrète apparition du violoncelle sur le refrain, arrivée calculée de la batterie pour l’envolée du titre, break avec nappes de violon avant un retour à la case départ. Une parfaite bluette qui n’aurait pas dépareillé sur "Just Another Diamond Day".

Encore quelques semaines à ronger son frein avant de découvrir le nouvel album. Puis, mi-janvier l’objet atterrit enfin dans la boîte aux lettres. En parfait clin d’œil à Parallelograms de Linda Perhacs, la pochette donne un avant-goût de son contenu. En effet, contrairement à son prédécesseur, To Be Still demeure fortement ancré dans une époque. A savoir la fin des années soixante. Néanmoins, tout comme celui-ci l’entame de To Be Still s’avère ahurissante : "Dry Glass & Shadows" et son entêtante partie de pedal steel, la sus-citée "White As Diamond" avant le sommet absolu constitué par "Age Old Blues" en duo avec Michael Hurley, vieux barde hippie en provenance directe de Greenwich Village.

Premières impressions sur ce nouveau cru ? Un mélange d’ancien et de nouveau. Tout d’abord, les compositions n’ont rien à envier à celles de The Pirate’s Gospel. Reste également cette voix si singulière, ce timbre si aérien, planant littéralement sur l’ensemble. Côté personnel, pas de changements notables : la fidèle Mariee Sioux demeure à proximité. Tout comme papa et Otto Hauser, le batteur de Vetiver.

La vraie différence serait plutôt à chercher du côté des arrangements. Plus riches et plus présents que sur le premier opus. Plus concis et limpides également. De la diversité des instruments utilisés aussi. De ce travail minutieux réalisé sur les enchaînements. Donnant cette impression d’un disque pensé, élaboré dans son ensemble. Pour la suite, aucune baisse de régime ne sera à relever : de la délicate "The Ocean", à la déjà classique "Take Us Back" en passant par le morceau éponyme… Magique.

En résumé, Alela vient de brillamment transformer l’essai en signant un disque s’annonçant déjà comme un des meilleurs de sa catégorie pour 2009. Gagnant au passage le titre de chef de file incontestée des chanteuses folk actuelles. Moins personnel, moins original que son prédécesseur, To Be Still puise sa réussite dans un irréprochable travail de production. Sans parler évidemment des évidentes qualités intrinsèques de son auteure/compositrice/interprète.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album The pirate's gospel de Alela Diane
La chronique de l'album eponyme de Alela Diane & Wild Divine
La chronique de l'album About farewell de Alela Diane
La chronique de l'album Cold Moon de Alela Diane & Ryan Francesconi
Alela Diane en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2008 (Samedi)
Alela Diane en concert au Festival des Inrocks iDTGV 2008
Alela Diane en concert à L'Aéronef (1 avril 2009)
Alela Diane en concert au Festival Les Vieilles Charrues (vendredi)
Alela Diane en concert au Festival Les Femmes S'en Mêlent #16 (jeudi 21 mars 2013)
L'interview de Alela Diane (5 mars 2011)
L'interview de Alela Diane (samedi 17 juin 2014)

En savoir plus :
Le site officiel de Alela Diane
Le Myspace de Alela Diane


Barbel         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 1er décembre 2019 : On prépare les cadeaux

On n'a jamais été aussi proche de Noël !! une raison comme une autre pour se faire plaisir et faire plaisir aux autres en (s')offrant quelques belles choses à découvrir dans notre sélection culturelle de la semaine. Des disques, des livres, des jeux, des expos, des films, des spectacles... à découvrir ci-dessous.

Du côté de la musique :

"D'où vient le nord" de Francoeur
"Other side effects" de Lion Says
"Black Cofvefe" 5eme volume des mixes en podcast de Listen in Bed
"Santa Maria Remix" de Carmen Maria Vega
"Paganini, Schubert" de Vilde Frang & Michail Lifits
"I don't want to play the victim, But i'm really good at it" de Love Fame Tragedy
"Little ghost" de Moonchild
"Los Angeles" de Octave Noire
"A blemish in the great light" de Half Moon Run
"Older" de Quintana Dead Blues eXperience
"C'est pas des manières" de The Glossy Sisters
"Zimmer" de Zimmer
et toujours:
"Ravel : Miroirs, la valse" et "Stravinsky : Petrushka, The firebird" de Beatrice Rana
"Les mauvais tempéraments" de Christophe Panzani
Rencontre avec Lau Ngama, autour d'une session acoustique de 3 titres
Listen In Bed consacre sa 5ème émission au fabuleux groupe Broadcast
Rencontre avec Ultra Vomit
"Pulsions" de Duo Ypsilon
"The deepest space of now" de Enik
"Malsamaj" de Geysir
"Poussière" de Grèn Sémé
"Love and chaos" de Igor and the Hippie Land
"Dark shade" de Match

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Des territoires (...et tout sera pardonné ?)" au Théâtre de la Bastille
"Trois femmes (L'Echappée)" au Théâtre Le Lucernaire
"Le paradoxe amoureux" au Théâtre Le Lucernaire
"Evita - Le destin fou d'Eva Peron" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"L'Analphabète" à l'Artistic Théâtre
"War Horse" à la Seine Musicale
dans le cadre du Focus au Théâtre Ouvert :
"La plus précieuse des marchandises"
"Une Pierre"
des reprises :
"L"Atlas de l'Anthropocène" à la Maison des Métallos
"Vestiges - Fureur" au Lavoir Moderne Parisien
"Britney's Dream" au Théâtre La Flèche
"Roméo et Julierre" à la Scène parisienne
"Ma grammaire fait du vélo" au Théâtre Essaion
"Gauthier Fourcade - Le bonheur est à l'intérieur de l'extérieur" à la Manufacture des Abbesses
et la chronique des spectacles déjà à l'affiche en décembre

Expositions avec :

"Luca Giordano - Le triomphe de la peinture napolitaine" au Petit Palais

Cinéma avec :

Oldies but Goodies avec "Institut Benjamenta" de Timothy et Stephen Quay
et la chronique des films sortis en novembre

Lecture avec :

"Le chant du bouc" de Carmen Maria Vega
"La tempête qui vient" de James Ellroy
"Le crime de Blacourt" de Daphné Guillemette
"Pas de répit pour la reine" de Frédéric Lenormand
"Stalingrad" de Antony Beevor
"Un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout" de Alice Munro
et toujours :
"Cauchemar" de Paul Cleave
"La grande aventure de l'égyptologie" de Robert Solé
"La ligne de sang" de DOA & Stéphane Douay
"Matière noire" de Ivan Zinberg
"Que les ombres passent aux aveux" de Cédric Lalaury

Froggeek's Delight :

"Oculus Quest" Le casque de réalité virtuel autonome

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=