Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Popa Chubby & Galea
Vicious Country  (Dixiefrog / Harmonia Mundi)  novembre 2008

Hé bien voilà une galette qui est une invitation au voyage dans l'Amérique dans tout ce qu'elle a de plus rock'n'roll et country.

Sur Vicious Country, Popa Chubby et sa ravissante femme Galea (accompagnés aussi d'une sacrée équipe de ziquos) nous livrent treize morceaux hommages aux styles musicaux très ricains, enchaînés avec un sens du rythme et de la cohérence incroyable.

Tout commençe avec "Race with the devil", tuerie rock'n'roll qui fout la banane d'entrée. L'artillerie est digne des prestations de Brian Setzer et de son groupe, moins de cuivre ici mais les gros roulements de batterie, la basse (terrible Galea), et les riffs de guitare nerveux sont bien présents. Evidemment, les petits solos de guitare du maître Popa Chubby sont légions, et sa voix grave émaillée de petits cris n'ont rien à envier à Elvis ou Gene Vincent, very Dick.

Les choeurs à l'ancienne sur le toujours rock "Baby you don't care" nous ramènent vraiment avec délectation 50 ans en arrière. Au quatrième morceau, changement de courant, une dose de country vivante vient se mêler à l'affaire. Le couple à la ville et en studio se fait plaisir sur ce titre qui mélange piano, violon enjouée et guitare slide, en chantant de concert, bien sympa.

Vient ensuite une bien chouette balade country rock ou monsieur et madame se font encore bien plaisir, ambiance saloon à mort. Allez, "Mona Lisa Tatoo" marque le retour au gros rock, le chant de Galea est exquis sur ce nouveau brûlot, quelque part il y a un peu de Patti Smith période punk chez elle, et le solo au milieu du morceau est nickel ce qu'il faut, ni trop ni moins.

Il est temps de se calmer un peu, pourquoi pas un bon blues des familles, le temps de s'asseoir, d'apprécier en troquant la Budd pour un petit bourbon. La guitare ici est bien grasse, le son bien lourd, ouais, un blues bien électrifié à la Rory Gallagher ou Steve Ray Vaughan et que la démonstration à la guitare est belle.

"Sleepwalk", reprise de santo et johnny en 1960, est une balade magnifiquement langoureuse à la guitare, vieillotte certes, sans paroles mais tellement charmante. Popa Chubby ne se refuse rien, même pas ce joli slow des familles de fin de bal, où les guitares hawaïennes hurlent à en chialer, au milieu d'une orgue qui fout les frissons. Genre de balade qui ferait même craquer n'importe quelle nana un peu sensible sur l'épaule du plus gros des gougats sur cette terre.

"Sam lay's pistol", courte et efficace, chantée avec sensualité par galea, au milieu de solo de gratte au son très 80, enrobée d'orgue, fait figure de gros classic rock. Les deux derniers morceaux, où Galea achève la démonstration au chant au milieu des slides ne sont pas les plus rock mais bien enjoués tout de même, avec toujours les petits solos techniques qui tuent.

C'est donc un peu abasourdi, du rock à tout les étages et de la guitare à toutes les sauces dans les oreilles, et surtout la banane qui remonte jusqu'aux cheveux, que je décroche le casque en me disant déjà qu'il ne va pas falloir tarder à réécouter cette pépite, un vrai grand disque américain comme on n'en entend plus trop. Mon apprentissage de Popa Chubby ne fait que commencer, je suis à présent accro au gros bonhomme originaire du Bronx et vous invite fortement à en faire de même si ce n'est pas déjà fait.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album It's a mighty hard road de Popa Chubby
Popa Chubby en concert au Festival Garorock 2005 (vendredi)
Popa Chubby en concert au Fil (6 mars 2009)
Popa Chubby en concert au Bataclan (lundi 15 mars 2010)

En savoir plus :
Le site officiel de Popa Chubby
Le Myspace de Popa Chubby
Le Myspace de Galea


Yannick Maquenhen         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 27 septembre 2020 : Autumn Sweater

Voici les premiers jours d'automne, les premiers froids, la pluie et l'envie de s'auto-confiner avec une boisson réconfortante, du chauffage, de la bonne musique, un bon livre, film, jeu voire avec des amis autour d'un bon repas. Bref, c'est l'automne et voici le programme réconfortant de la semaine. Sans oublier le replay de la MAG #11 du 26/09.

Du côté de la musique :

"Echos" de Romain Humeau
"American head" de The Flaming Lips
"Grand écran" de Ensemble Triptikh
"Beethoven : op 109, 110, 111" de Fabrizio Chiovetta
"B.O. d'une scène de meurtre" première émission de la saison 2 de Listen In Bed
"Oiseau(x) scratch" de Luc Spencer
"Debussy" de Philippe Bianconi
"Tête Blême" de Pogo Car Crash Control
"XIII" de Quatuor Ardeo
et toujours :
"In and out of the light" de The Apartments
"Chrone EP" de Atrisma
"State of emergency" de Babylon Circus
"Nomadic spirit" de La Caravane Passe
"Règle d'or" de Marie Gold
"Berg, Webern, Schreker" de Orchestre National d'Auvergne & Roberto Forès Veses

Au théâtre :

les nouveautés :
"Le Grand Inquisiteur" au Théâtre national de l'Odéon
"Iphigénie" aux Ateliers Berthier
"Philippe K. ou la flle aux cheveux noirs" au Théâtre de la Tempête
"Le Grand Théâtre de l'épidémie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Crise de nerfs" au Théâtre de l'Atelier
"Le Quai de Ouistreham" au Théâtre 14

"Les Pieds tanqués" au Théâtre 12
"Le nom sur le bout de la langue" au Théâtre de la Huchette
"La Folle et inconvenante Histoire des femmes" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
les reprises :
"Un Vers de Cid" au Théâtre Essaion
"Album de famille" au Studio Hébertot
"A la recherche du temps perdu" au Théâtre de la Contrescarpe
"Félix Radu - Les mots s'improsent" au Théâtre des Mathurins
"Contrebrassens" au Studio Hébertot
"Leonard de Vinci, naissance d'un génie" au Studio Hébertot
"J'aime Brassens" au Théâtre d'Edgar
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec :
"Victor Brauner - Je suis le rêve. Je suis l'inspiration" au Musée d'Art Moderne de Paris
"Alaïa et Balenciaga - Sculpteurs de la forme" à la Fondation Azzedine Alaïa
"Pierre et Gilles - Errances immobiles" à la Galerie Templon
"Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris

Cinéma :

en salle :
"L'Ordre moral" de Mario Barroso
at home :
"Drôles d'oiseaux" de Elise Girard
"Mise à mort du cerf sacré" de Yorgos Lanthimos
"Terror 2000 - Etat d'urgence en Allemagne" de Christoph Schlingensief
"Vers un destin insolite sur les flots bleus de l'été" de Lina Wertmüller
"Ruth et Alex" de Richard Loncraine

Lecture avec :

"Ici finit le monde occidental" de Matthieu Gousseff
"L'heure des spécialistes" de Barbara Zoeke
"Mémoires" du Général von Choltitz
"Porc braisé" de An Yu
"Portraits d'un royaume : Henri III, la noblesse et la Ligue" de Nicolas Le Roux
"Sublime royaume" de Yaa Gyasi

et toujours :
clickez ici pour Notre sélection des livres de la rentrée mais aussi
"De soleil et de sang" de Jérôme Loubry
"Fin de combat" de Karl Ove Knausgaard"
"KGB" de Bernard Lecomte et "Napoléon, dictionnaire historique" de Thierry Lentz
"La danse du vilain" de Fiston Mwanza Mujila
"Louis XIV, roi du monde" de Philip Mansel

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=