Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Handsome Furs
Face Control  (Sub Pop / PIAS)  mars 2009

Dans la galaxie des side projects de Wolf Parade (Sunset Rubdown, Frog Eyes…), Handsome Furs occupe plus que jamais une place toute singulière, tant la qualité de leurs productions et le succès rencontré en viennent à vider le terme side de sens.

Composé par Dan Boeckner (guitare-chant) et sa femme Alexei Perry (claviers-boîte à rythmes), le groupe s’était révélé au monde avec un premier méfait baptisé Plauge Park en 2007. A l’inverse de Spencer Krug, l’autre tête de l’hydre Wolf Parade, le songwriting de Dan donne dans le très carré, épuré, moins grandiloquent que son alter ego. Plus rentre dedans aussi. Un équilibre d’ailleurs remarquablement trouvé sur leur dernier – et au final sous-estimé – opus commun At Mount Zoomer l’an passé.

Début 2009, voici venue l’heure de la récidive pour Handsome Furs avec la publication du deuxième tome de leurs aventures : Face Control. Dès l’ouverture sur "Legal Tender", le duo dévoile clairement ses nouvelles intentions. Les ambiances sombres et claustrophobes du premier disque se voient délaissées au profit de paysages froids et dansants hérités des profondeurs des années 80. Moins de guitares et plus de beats. Plus d’électro donc mais en conservant de jolies fulgurances rockab par moment. Une écriture plus acérée, voire éthérée par moment. En un claquement de doigts, Handsome Furs vient de se muer en New Order. En publiant un disque brillant mettant enfin les Kills face à leur désespérante sénilité.

"Evangeline" et "Talking Hotel Arbat Blues" assènent des coups terribles à l’auditeur. Pourtant, rien en comparaison à l’infernal triptyque : la très berlinoise dans l’ambiance Christiane F "All We Want, Baby, Is Everything", le tube certifié "I’m Confused" avant "[White City]", bande-son idéale d’une bunker party appartenant à une époque révolue, où le rideau de fer demeurait fermement baissé. L’intensité s’infléchira légèrement dans la seconde moitié avant un dernier soubresaut sur "Radio Kaliningrad".

En conclusion, Face Control s’avère nettement plus abouti et objectivement meilleur que Plauge Park. Mais on lui préfèrera néanmoins son prédécesseur. A l’instar de leur prestation au Point Ephémère en février dernier : excellente mais en dessous de cette improbable apparition clôture de soirée fin 2007 à la Flèche d’Or. Question de sensibilité. Ou d’éducation.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Sound Kapital de Handsome Furs
L'interview de Handsome Furs (10 février 2009)

En savoir plus :
Le Myspace de Handsome Furs


Barbel         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=