Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Collectif Mary Read - Zone Libre vs Casey & Hamé
Le Fil  (Saint-Etienne)  28 mars 2009

Le club du Fil (300 places bien tassé) accueillait ce dernier samedi de mars un plateau audacieux. En effet, c'est le projet Zone Libre Vs Casey & Hamé qui se produit ce soir et cela promet un beau mélange de rock et de rap...

Mais en attendant, c'est une autre formation rap, 100 pourcent celle-là, qui ouvre la soirée devant une salle déjà bien remplie (à ma grande surprise, je dois dire car il n'est pas si facile de faire venir 250 personnes, un samedi soir de pluie et de foot pour une affiche, somme toute, assez pointue et je suis impatient de voir comment nos amis parisiens du Point FMR vont s'en sortir – bien j'espère).

Le Collectif Mary Read vient de Montceau-les-mines et est composé de trois garçons dont un aux platines et deux rappers, et d'une jeune fille également au micro (enfin, quand son collègue ne tente pas de lui prendre des mains pendant qu'elle chante lorsqu'il se rend compte que le sien est défaillant. Chassez le machisme dans les chansons, il revient au galop...).

Si les thèmes abordés dans leurs chansons méritent de l'être (la guerre, la paix, l'égalité homme-femme, la privation de libertés), ils sont malheureusement traités, comme trop souvent avec beaucoup de violence en confondant appel à la résistance, voire à la révolte, et appel à la haine et à la violence.

Le jeu de scène, lui, est une suite de clichés : les trois membres se déplacent dans cesse dans une confusion gestuelle (trop) codifiée et au final, qui semble assez peu spontanée.

Ceci dit, le Collectif Mary Read a réussi à chauffer la salle et apporter un souffle de révolte intéressant dans le fond, même si les interventions de deux associations (contre les lois anti-terrorisme et une asso de la fac stéphanoise) sur scène manquaient un peu de charisme et de clarté.

Après la prestation énergique mais un peu décevante donc du collectif, on attendait donc de pied ferme le projet Zone Libre Vs Casey & Hamé avec ce vilain doute : que va donner le rock tendu et experimental du trio mêlé au rap de Casey et de Hamé ? En tout cas, sur le papier c'est ce que l'on appelle un "super-groupe" et l'excitation et la curiosité sont au rendez-vous.

La salle est impatiente et dès l'arrivée du groupe sur scène (même si on les voit depuis un moment préparer leur matériel eux-mêmes sous nos yeux brillants – la Guinness est excellente, pardon d'avance au CSA), nous serons assez rapidement fixés sur ce qui nous attend dès les premiers riffs de Serge Teyssot-Gay (Noir Desir) et de Marc Sens (qui joue avec Yann Tiersen en plus de sa carrière solo), tandis que la batterie de Cyril Bilbeau (ex-Sloy), malheureusement plongé dans la pénombre durant tout le concert, impose un rythme dense et noir.

Teyssot-Gay sera très vite dans le bain, faisant prendre à sa guitare d'étonnantes postures, sautant en l'air et prenant visiblement du plaisir.

Les autres en feront tout autant, Sens jouant de sa guitare avec des baguettes de batteries ou, comme avec Tiersen, une perceuse (et croyez-moi, c'est énorme à voir et à entendre). Mais assez parler des grosses guitares, il faut aussi parler des remarquables Casey (demoiselle aux allures de mec) et Hamé (du groupe La Rumeur).

Comme ils l'annoncent en arrivant sur scène, ils sont heureux de voir qu'il n'y a pas de frontières entre rock et rap. En tout cas pas ce soir, ni évidemment sur scène mais pas davantage dans le public où se trouve notamment juste devant moi un grand gaillard aux cheveux longs et bouclés vêtu d'un blouson estampillé Ramones et à ses côtés, un jeune homme en sweet à capuche, gesticulant tout deux sur les rythmes endiablés et les textes imparables et ultra-efficace du combo.

On pense parfois inévitablement à Noir Désir, pour les sons de guitare mais aussi pour le phrasé des 2 rappeurs, notamment Casey paradoxalement. La puissance sonore est juste comme il faut pour vibrer, les voix parfaitement en place. L'ensemble est toujours à la limite de faire basculer le fan le plus hardcore de rock dans un autre univers et inversement pour le fan de rap. Les gens aiment et ça se voit.

Le groupe enchainera les titres dans une absolue bonne humeur, prouvant que l'on ne doit pas forcément avoir une tête de méchant pour faire une musique "engagée" et jouera à se baptiser par exemple Famille Rocheteau, Saint-Etienne oblige !

Une bonne humeur et une énergie qui ira de paire avec leur générosité, se donnant corps et âme à leur public qui, bien entendu, en redemandera. Et comble du luxe, le groupe descendra après le concert boire quelques verres dans la salle, à la cool.

Un groupe à voir et entendre d'urgence, talentueux et généreux dans la plus pur histoire du rock'n roll !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Zone Libre Vs Hamé et Casey en concert au Festival GéNéRiQ 2009
La chronique de l'album Les contes du chaos de Zone Libre vs Casey & B. James
Casey en concert au Festival Furia Sound 2009
Casey en concert au Festival Garden Nef Party #4 (2009)
Casey en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2010 (mardi 13)
Casey en concert au Festival FNAC Indétendances 2010 (vendredi 30 juillet 2010)
Casey en concert au Festival Rocktambule 2010 (16ème édition)
Casey en concert au Festival Paroles et Musiques #20 (édition 2011) - samedi
Casey en concert au Festival Solidays #13 (édition 2011) - samedi
La chronique de l'album Faites vibrer la chair de Zone Libre
Zone Libre en concert au Bataclan (26 mai 2007)
Zone Libre en concert au Festival Beauregard #6 (édition 2014)
Zone Libre en concert au Festival de Beauregard #6 (édition 2014) - samedi
Zone Libre en concert à La Maroquinerie (mercredi 2 décembre 2015)

En savoir plus :
Le site officiel de Collectif Mary Read
Le Myspace de Collectif Mary Read
Le site officiel de Hamé / La Rumeur - Casey - Zone Libre
Le Myspace de Zone Libre
Le Myspace de Casey
Le site officiel de La Rumeur

Crédits photos : Eric Ségelle (Toute la série sur Taste of Indie)


David         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

K! Karina Duhamel (3 avril 2018)


# 23 février 2020 : Eclectisme n'est pas un gros mot

Classique, pop, rock, découvertes, artistes confirmés, comédies, drames, art moderne ou plus classique, romans et livres historiques, tout se cotoient encore dans cette nouvelle et riche édition de Froggy's Delight. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Contemporary" de Adélaide Ferrière
"Un moment musical chez les Schumann" de Cyrielle Golin & Antoine Mourias
Rencontre avec Cyril Adda, autour de on album "L'îlot" et de sa session live de 5 titres
"Beethoven : intégrale des sonates pour piano" de Fazil Say
"Happy mood !" de François Ripoche
"L'appel de la forêt" de Julien Gasc
"Satchidananda", nouveau et 11eme mix de Listen in Bed
"Song for" de Noé Huchard
"Amours, toujours !" de Smoking Joséphine
"Rêve d'un jour" de The Chocolatines
"The Bear and other stories" de The Fantasy Orchestra
"Saint Cloud" de Waxahatchee"
et toujours :
"Monolithe" de Octave Noire
"Origenes" de Sotomayor
"Perdida" de Stone Temples Pilots
"Endless voyage" de Sunflowers
"Brothers in ideals" de The Inspector Clouzo
"Come on in" de Thorbjorn Risager & The Black Tornado
"Bury the moon" de Asgeir
"The wall single" de Fontiac
"M. I. A." la 10ème émission de Listen in Bed à écouter en ligne
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Ghosts" de Mokado
Frustration & The Jackson pollock au Fil de Saint Etienne

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Transmission" au Théâtre Hébertot
"Play Loud" au Théâtre La Flèche
"Satsang !" au Théâtre La Croisée des Chemins-Belleville
"Labiche Repetita" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Le Tour du théâtre en 80 minutes" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Dieu est mort. Et moi non plus j'me sens pas trop bien !" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Isabelle Vitari - Bien entourée" au Palais des Glaces
"Cabaret décadent - Revue Electrique n°25" au Cirque Electrique
"Les Amants de Varsovie" au Théâtre du Gymnase
les reprises :
"Dementia Praecox" au Théâtre Elizabeth Czerzuk
"Ruy Blas" au Théâtre Gérard Philippe de Saint-Denis
"Dieu, Brando et moi" au Studio Hébertot
et la chronique des spectacles à l'affiche en février

Expositions avec :

"Coeurs" au Musée de la Vie romantique
et la dernière ligne droite pour :
"Hans Hartung - La fabrique du geste" au Musée d'Art moderne de la Ville de Paris

Cinéma avec :

"Le Cas Richard Jewell" de Clint Eatswood
"L'Etat sauvage" de David Perrault
et la chronique des films sortis en février

Lecture avec :

"Ada & Rosie" de Dorothée de Monfreid
"De rien ni de personne" de Dario Levantino
"La mémoire tyranique" de Horacio Castellanos Moya
"Santa muerte" de Ganino Iglesias
"Tout pour la patrie" de Martin Caparros
"Bon Rundstedt, le maréchal oublié" de Laurent Schang
et toujours :
"Apaiser hitler" de Tim Bouverie
"L'odysée du plastique" de Eric Loizeau
"La résurrection de Joan Ashby" de Cherise Wolas
"Les lumières de Niteroi" de Marcello Quintanilha
"Préférer l'hiver" de Aurélie Jeannin
"Ted" de Pierre Rehov et "Grand froid" de Cyril Carrère
"Undercover" de Amaryllis Fox

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=