Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Titus Andronicus
The Airing of Grievances  (XL Recordings / Beggars)  février 2009

Titus Andronicus est un jeune groupe américain, leur nom de scène est celui d'une pièce de théâtre de Shakespeare, ce qui est assez antinomique avec la musique jouée. Je m'explique, Titus Andronicus joue un pub rock qui semble parfois aussi bas du front qu'un buveur de bière ayant réussi à négocier quelques centilitres de plus, alors que le bar est fermé et le taux d'alcoolémie déjà bien haut. Notez que j'ai dit "parfois"...

Le groupe semble se complaire à brouiller les pistes derrière certains beuglements du chanteur. Ce dernier pourrait bien battre Shane MacGowan sur le côté voix éraillée, alcoolisée. A première vue, leur musique peut paraitre aussi profonde qu'un demi de bière ordinaire, mais est en fait un peu plus étoffée. Pour preuve, le titre "Arms Against Atrophy" qui débute de manière très basique, la voix cassée et bourrée d'effets (bière ? Whisky ? les deux ?), le tout au service d'une mélodie très efficace. Le titre évolue à tel point qu’il se transforme pour devenir une chanson qui n'a plus rien à voir avec le début. L'ensemble est cohérent, parfaitement orchestré même si le registre a quasiment entièrement changé. Le titre "Titus Andronicus", quant à lui, est un exemple de la capacité du groupe à écrire de bonnes chansons, aux mélodies accrocheuses, celle-ci rappelle l'énergie de Richard Hell, beaucoup de talent en trois minutes.

Puis, il faut noter dans ce disque, le côté détonnant (étonnant ?) des titres "No Future Part 1" et "No Future Part 2 : The Days After No Future". Le premier débute comme une ballade tout qu'il y a de plus classique, évoluant progressivement en intensité tout au long de presque huit minutes, un très bon morceau en soit. Il gagne en intérêt lorsque l'on sait que le texte est tiré de L'Etranger d'Albert Camus (le nom de l'auteur est aussi le titre de la dernière chanson de l'album). L’énergie qui termine ce titre sera le point de départ de la suivante, continuant l'intensité qui sourdait sur un titre, là aussi long et intense, empruntant à divers styles musicaux. Le groupe est loin d'être ennuyeux sur ces longues plages musicales et sait garder son auditoire en alerte. Pas si bas du front que ça, le Titus !

The Airing of Grievances est une très belle découverte, on souhaite un bel avenir à ce jeune groupe, histoire de découvrir plus avant ce dont ils sont capables.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Titus Andronicus
Le Myspace de Titus Andronicus


Monsieur Var         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 9 août 2020 : Vacances, j'oublie tout

Il fait beau et chaud, on reste à l'ombre, on traine à la plage, mais si vous avez encore un petit moment pour jeter un oeil à Froggy's Delight, nous sommes toujours là. Voici le programme light et rafraichissant de la semaine.
petit bonus, le replay de la MAG (Mare Aux Grenouilles) numéro #1

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

Le compte-rendu de la 35ème édition du Festival Humour et Eau salée
et un spécial "Au Théatre ce soir dans un salon" avec les grands classiques de Barilet et Grédy :
"Peau de vache"
"Potiche"
"Folle Amanda"
"Le don d'Adèle"
"L'Or et la Paille"
et "Fleur de cactus" revisité par Michel Fau

Expositions :

en real life :
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Voir le jour" de Marion Laine
"Le Défi du champion" de Leonardo D'Agostini
et at home avec des longs...
"2021" de Cyril Delachaux
"Les Robinsonnes" de Laurent Dussaux
"L'Ile aux femmes" de Eric Duret
"Quand j'avais 5 ans, je m'ai tué" de Jean-Claude Sussfeld
"The Storm" de Ben Sombogaart
...et des courts-métrages
"Odol Gorri" de Charlène Favier
"Poseur" de Margot Abascal

Lecture avec :

"Retour de service" de John Le Carré
"Un océan, deux mers, trois continents" de Wilfried N'Sondé
"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=