Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Lost in translation
Sofia Coppola  sortie janvier 2004

Elle, avec sa petite culotte bateau et ses tennis, elle ressemble à une collégienne qui aurait échappé à la girl attitude. En réalité, on apprend qu’elle est diplômée de Yale et à l’instar de certains de nos fils et filles de bonne famille qui ont fait les grandes écoles, elle cultive le look adolescent attardé pour mieux retarder l'entrée dans le monde adulte. Elle accompagne au Japon son mari photographe de mode et s’ennuie et ne sait pas ce qu’elle va faire, de sa vie notamment.

Lui, la cinquantaine dépressive, ayant laissé femme et enfants au foyer pour venir au Japon tourner une campagne de pub, semble parachuté sur une autre planète et essaie de tuer le temps.

Entre elle, qui ne sait pas où elle va et lui qui ne sait plus où il en est, quelques moments partagés, sorte d’intimité contingente comme il peut en exister entre des inconnus qui savent dès le premier instant qu’ils le resteront parce qu’aucun d’eux n’a réellement envie d’aller plus loin. Parce qu’il leur suffit de se divertir au sens où le divertissement n’est pas synonyme d’amusement mais de manière d’oublier que le temps passe et que l’homme est mortel. Le tout plus photographié que filmé : prédominance de la photo, une photo polissée et très actuelle, succession de plans fixes, corps immobiles, action minimaliste, sentiments très discrets voire inexistants.

En arrière-plan, clip-clichés sur le Japon moderne avec abondance de vitres et jeux de miroirs, d’éclairages d’ambiance ou de néons clinquants : palace hyper futuriste, salle de jeux pour adolescents speedés, buildings vus du ciel, happy few nippons branchouilles, train super profilé, promenade dans la capitale culturelle Kyoto, le tout avec la musique électro rétro chouchou des défilés de mode.

Rien d'étonnant au demeurant puisque l’équipe de la réalisatrice, elle-même photographe, styliste de mode, et peintre, est fortement impliquée dans l’univers du clip : l’assistant-réalisateur, son frère Roman, le directeur de la photographie et la créatrice de costumes.

Meta-film par excellence, Lost in translation est encensé par la critique, truste récompenses et les millions de dollars. Une belle réussite donc... sur papier glacé.

 

Comédie dramatique de Sofia Coppola avec Bill Murray, Scarlett Johansson, Giovanni Ribis et Anna Faris,
Film américain (2002). Durée : 1h 42mn.


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 20 octobre 2019 : De tout, pour Tous

Encore un programme bien chargé et très éclectique au travers de notre sélection culturelle hebdomadaire. Beaucoup à lire, à voir, à écouter... alors ne perdons pas de temps. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Engine of paradise" de Adam Green
"Phantom solids" de Lunt
"Fear of an acoustic planet" de Tahiti 80
"A wonder plante to" de Nilok 4tet & Daniel Zimmermann
"Six strings under" de Eric Legnini
Sarah McCoy et Dom La Nena au Nancy Jazz Pulsation
"Nothin' but" de Flyin' Saucers Gumbo Special
"Comfort zone" de Hugo Lippi
"Hors l'amour" de Jean Felzine
"A ciel ouvert" de Kaori
Rencontre avec Lady Arlette, accompagnée d'une session live et acoustique
"Vinyles, suite" c'est le titre de l'émission #3 de Listen in Bed
"Déluge" c'est le troisième volume des Mix de Listen in Bed
"Hybrid" de Yosta
et toujours :
"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Orouni en session live dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Cirque Leroux - La Nuit du Cerf" au Théâtre Libre
"Un jardin de silence" à La Scala
"Frida jambe de bois" au Théâtre de l'Union à Limoges
"Fleur de peau" au Théâtre Essaion
"Habiter le temps" au Lavoir Moderne Parisien
"Wilde - Chopin" au Théâtre Le Ranelagh
"En ce temps là l'amour..." au Théâtre des Mathurins
"Imposture posthume" au Centre Culturel Suisse
"Fred Tousch - Fée" au Théâtre de Belleville
"Corinne Zarzavatdjian - Un nom à coucher dehors !" au Mélo d'Amélie
des reprises :
"L'Ingénu" au Théâtre Le Lucernaire
"Le Crépuscule" au Théâtre de l'Epée de Bois
"J'aime Brassens" au Théâtre d'Edgar
et la chronique des spectacles déjà à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Vampires - De Dracula à Buffy" à la Cinémathèque française

Cinéma avec :

le film de la semaine :
"Au bout du monde" de Kiyoshi Kurosawa
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"Cléopâtre" de Alberto Angela
"Histoire du Canada" de Daniel de Montplaisir
"Je te suivrai en Sibérie" de Irène Frain
"La source de l'amour propre" de Toni Morrison
"Ordinary people" de Diana Evans
"Vik" de Ragnar Jonasson
et toujours :
"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Guerilla, le temps des barbares" de Laurent Obertone
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=