Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Pastry Case - Leopold Skin - St-Augustine - The Delano Orchestra
Nouveau Casino  (Paris)  8 avril 2009

A l’aube d’une grande tournée auvergnate, les membres fondateurs du label Kütu Folk - les clermontois dont tout le monde parle - pose le temps d’une soirée leur chemise à carreaux sur la scène du Nouveau Casino à Paris.

 

19h30, l’équipe Froggy’s Delight venue en force entre dans l’antre (pour votre information, le hasard a voulu que bon nombre des grenouilles qui nourrissent votre webzine préféré soient originaires de cette région si chère à Valéry Giscard d’Estaing).

Il est encore tôt, on ne peut pas dire qu’il y ait foule. Accoudés au bar, nous discutons au fur et à mesure que la salle se remplit. Ça et là, nous captons quelques noms exotiques tirés de conversations : "Murol", "Riom", "La Bourboule"… Une occasion idéale pour réviser sa géographie auvergnate, qui est avouons-le sans honte, pas au top de sa forme ("Ah bon La Bourboule c’est en Auvergne ?! C’est marrant, ça sonne plutôt comme une station balnéaire de Loire-Atlantique…". En tout cas, il semblerait que chacun s’amuse à citer les noms des communes que les Kütu Folk s’apprêtent bientôt à traverser au fil de leur tournée.

Parmi les quatre groupes qui doivent se produire ce soir, Pastry Case est le premier à se lancer.

Quatre musiciens composent cette formation, dont deux que nous retrouverons plus tard, à savoir Damien alias Leopold Skin ainsi qu’Alexandre de Delano Orchestra. Leur pop-électro-folk est aussi charmante qu’elle est inventive. Tout est prétexte à la créativité musicale, les instruments qu’ils soient traditionnels, plus actuels (claviers, utilisation des samples) ou infantiles (mélodica, kazoo) y participent pleinement. Les chœurs aériens nous envoûtent et Pastry Case nous amène ainsi dans son pays des rêves torturé et séduisant. On regrette seulement leur set trop court.

S’en suit Leopold Skin. Songwriter talentueux, il est ce soir accompagné de François-Régis alias St-Augustine et d’Alexandre de Delano Orchestra. Dans un style folk bien plus traditionnel que leurs prédécesseurs scéniques, Leopold Skin excelle franchement. Des compositions bucoliques portées par un chant de velours, tout est histoire de délicatesse. A seulement 21 ans, on se dit que pour lui la sensibilité est innée. Pendant une trentaine de minutes, Leopold Skin a fait d’un simple concert une œuvre de poésie que nous ne sommes pas prêts d’oublier.

Âmes sensibles, cette soirée vous est dédiée. St-Augustine va tout simplement faire perdurer le sentiment de bien-être dans lequel Leopold Skin nous avait plongé. Damien aka Leopold Skin est d’ailleurs du voyage, tout comme Clément bassiste de Delano Orchestra ainsi qu’une charmante violoncelliste. Sous ses airs de timide, François-Régis, maître d’orchestre de cette formation pop/folk ne l’est définitivement plus lorsqu’il se met à chanter. Gorge déployée, son chant est naturellement assuré, il se dégage d’ailleurs de ce jeune homme (au visage balafré ce soir) un charisme évident. Avec ses compositions mélancoliques mais jamais tristes, il nous enveloppe de douceur et c’est sans rechigner qu’on se laisse chouchouter.

Pour clore cette soirée Kütu Folk, la grande famille qu’est ce label (vous l’aurez compris) a pris la décision de placer en tête d’affiche The Delano Orchestra.

Choix judicieux pour plusieurs raisons. D’abord parce que les Delano bénéficient d’une notoriété plus appuyée que leurs confrères, puisqu’ils s’étaient imposés comme l’une des révélations du Printemps de Bourges édition 2008.

Ensuite, parce que leur style folk-post-rock contient une énergie naturelle qu’il convient de laisser s’exprimer en toute fin de concert, tel le bouquet final d’un feu d’artifice. Et effectivement, on en prend plein les yeux et les oreilles. Les compositions construites selon un schéma clairement post-rock trouvent leur originalité dans les instruments utilisés. Au delà des classiques guitare, basse, batterie, on trouve un violoncelle ainsi qu’une trompette. Ou quand Sparkelhorse rencontre Calexico rencontre Mogwai. Une potion ultra-efficace de laquelle sort un tourbillon fou emportant avec lui une salle entière et surtout consentante.

Pari plus que réussi pour les Kütu ce soir à Paris. Les voilà déjà repartis pour leur tournée "Coopé" (ndlr : Coopérative de Mai) à travers le pays auvergnat. On envie toutes ces villes qui vont découvrir le phénomène et qui n’ont encore pas conscience du moment riche et heureux qu’elles vont vivre. On espère pour les Kütu comme pour les autres villes de France, une tournée bien plus vaste.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Dossier Kütu Folk Records de Pastry Case - St-Augustine - Leopold Skin - The Delano Orchestra
Pastry Case en concert à Château Grange-Fort (9 mai 2009)
L'interview de Pastry Case (12 mai 2009)
L'interview de Leopold Skin (12 mai 2009)
La chronique de l'album Will Anyone Else Leave Me de The Delano Orchestra
La chronique de l'album Now that you are free my beloved love de The Delano Orchestra
La chronique de l'album EITSOYAM de The Delano Orchestra
La chronique de l'album MVAT MVCT MLWY de The Delano Orchestra
La chronique de l'album Babel de Jean-Louis Murat & The Delano Orchestra
La chronique de l'album Live aux [PIAS] Nites de Jean-Louis Murat & The Delano Orchestra
The Delano Orchestra en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2008 (Vendredi)
The Delano Orchestra en concert au Festival FNAC Indétendances 2008
The Delano Orchestra en concert au Festival La Route du Rock 2009 (vendredi)

En savoir plus :
Le site officiel de Kütu Folk Records
Le Myspace de Kütu Folk Records
Le Facebook de Kütu Folk Records

Crédits photos : Fabrice Delanoue (Toute la série sur Taste of Indie)


Syx         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 22 septembre 2019 : Fin d'été

Fin d'été c'est le titre du nouvel album de Samir Barris, on vous en parle en ces premiers jours d'automne, tout comme les autres sorties musicales, littéraires, théâtrales, cinématographiques et muséales qui ont retenu notre attention cette semaine. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Corpse flower" de Mike Patton & Jean Claude Vannier
Rencontre avec Joseph Fisher autour de "Chemin Vert", assortie d'une session acoustique à découvrir ici
"Prokofiev : Visions fugitives" de Florian Noack
"The basement tapes" de Mister Moonlight
"The uncompleted works volume 1, 2 & 3" de Nantucket Nurse
"Là-Haut" de Gérald Genty
"Ilel" de Hildebrandt
"Buxton palace hotel" de Studio Electrophonique
"Vian" par Debout sur le Zinc
"Impressions d'Afrique" de Quatuor Béia & Moriba Koita
"Fin d'été" de Samir Barris
et toujours :
"Schlagenheim" de Black Midi
"Tokyo dreams" de Dpt Store
"Terry Riley : Sun rising" de Kronos Quartet
"Diabolique" de l'Epée
"Mer(s) : Elgar, Chausson & Joncières" de Marie-Nicole Lemieux
"Like in 1968" de Moddi
"Voodoo queen" de One Rusty Band
"Moon" de Violet Arnold

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"L'Autre monde ou les Etats et Empires de la Lune" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Le Misanthrope" à l'Espace Cardin
"L'Animal imaginaire" au Théâtre de la Colline
"Data Mossoul" au Théâtre de la Colline
"Danser à la Lughnasa" au Théâtre 13/Jardin
"Le Frigo" au Théâtre de la Tempête
"A deux heures du matin" au Théâtre L'Atalante
"La Veuve Champagne" au Théâtre de la Huchette
"Le Square" au Lavoir Moderne Parisien
"Jo" au Théâtre du Gymnase
"Jean-Marie Galey - Ma Comédie française" au Lavoir Moderne Parisien
"Ah ! Félix" à l'Eglise Sainte-Eustache
"Le Voyage musical des Soeurs Papilles" à la Comédie des 3 Bornes
"Lucie Carbone - Badaboum" à la Comédie des 3 Bornes
"Casse-toi diva" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Nora Hamzawi" au Théâtre du Rond-Point
des reprises
"Letzlove - Portrait(s) Foucault" aux Plateaux Sauvages
"One night with Holly Woodlawn" aux Plateaux Sauvages
"Diva sur Divan" à la Comédie Bastille
"La Liste de mes envies" au Théâtre Lepic
et la chronique des spectacles à l'affiche en septembre

Expositions avec :

"Mondrian figuratif" au Musée Marmottan-Monet
"L'Age d'or de la peinture anglaise - De Reynolds à Turner" au Musée du Luxembourg

Cinéma avec :

"Ne croyez surtout pas que je hurle" de Franck Beauvais
Oldies but Goodies avec "Marie pour mémoire" de Philippe Garrel

et la chronique des films à l'affiche en septembre

Lecture avec :

"Barbarossa : 1941. La guerre absolue" de Jean Lopez & Lasha Otkhmezuri
"Bête noire" de Anthony Neil Smith
"Dictionnaire égoiste de la littérature mondiale" de Charles Dantzig
"Gaeska" de Elrikur Orn Norddahl
"Les refuges" de Jérôme Loubry
"Liquide inflammable" de Robert Bryndza
et toujours :
"Ici seulement nous sommes uniques" de Christine Avel
"Les altruistes" de Andrew Ridker
"Les yeux fumés" de Nathalie Sauvagnac
"Un autre tambour" de William Melvin Kelley
"Un mariage américain" de Tayari Jones
"Week end à New York" de Benjamin Markovits

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=