Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Pastry Case - St-Augustine - Leopold Skin - The Delano Orchestra
Dossier Kütu Folk Records  (Kütu Folk Records)  avril 2009

La Liverpool française, la ville du pneu ou autre ville noire... Autant de surnoms pour Clermont Ferrand, capitale de l’Auvergne. Depuis quelques années, la scène locale grandit et se diversifie, en grande partie grâce à l’ascension de la Coopérative de Mai qui a permis à nombre de ces groupes de se produire sur sa scène. Comme partout il y a du bon comme du mauvais. Mais dans ce cas précis, c’est de l’excellent…

Pastry Case
Wheelchair And Jogging Suit

En voyant hip-hop sur la description du style de Pastry Case, il faut comprendre boite à rythmes et gimmick, mêlée à des mélodies pop. Ce qui nous donne un style hip-hop pop. Ah ! En effet, si un seul mot devait caractériser Pastry Case, ce serait bricolage, mais savant bricolage. Les chansons structurées à coup de sampler et de nappes de synthétiseurs sont entêtantes à souhait, comme "Upstairs" ou la sublime "Watergun or watergun". Le côté hiphop oldschool ressort plus sur d’autres titres comme "Hey hey", "My new jogging suit". Plus que jamais, on se rend compte que la beauté d’un disque n’est pas liée à la production ou à l’enregistrement à proprement dit, mais à la sincérité de l’artiste. A voir en live, où Pastry Case se transforme en véritable petite fanfare bric à brac, mélodica enfantin et boite à musique inclus.

St-Augustine
Changing Plans

Déjà repéré à la sortie de son premier effort In a field of question marks qui lui avait valu d’être sélectionné pour les découvertes du Printemps de Bourges, François-Régis Croisier alias St Augustine sort ici son vrai album. Et quel album ! Non sans rappeler Elliot Smith, les compositions sont mélancoliques, accompagnées d’un violoncelle lancinant et de guitares légères. Les autres membres de Kütu Folk Records ne sont jamais bien loin pour apporter leur petite touche à une musique et un songwriting déjà bien abouti, comme sur les titres "Rainy Country", "WWIII" ou encore "A nice picture of you". Le nouvellement réorchestré "Icelandic", agrémenté de trompettes, est sans doute le meilleur morceau de l’album. Tout est là, textes et voix magnifiques, arrangements simples mais sublimes. Une distribution nationale permettra ainsi au clermontois de faire découvrir tout son talent.

Leopold Skin
Leopold Skin And The Blue House Dandelions

Peut-être le plus vintage de tous les poulains de l’écurie Kütu Folk Records, alors qu’il en est l’un des plus jeunes, Leopold Skin livre ici aussi (et presque comme tous les autres) son premier opus. A l’écoute de cet album, il est clair que le jeune homme aurait aimé naitre il y a 30 ou 40 ans (d’où sa chanson "I dreamed I saw Bob Dylan" peut-être…). Très sobre du point de vue des arrangements, Leopold Skin joue sur sa guitare et son harmonica, armé d’une magnifique voix, déjà très particulière et un peu usée. Il nous balade à travers son univers pop folk légèrement mélancolique comme dans les titres "Flowers & Trees", "The voice of reason" ou "The colour of the past". Telle une grande tribu, on reconnait la voix de St Augustine dans les chœurs de "Walk & Talk", par ailleurs très Johnny Cash, ainsi que divers instruments présents dans le collectif Kütu. Leopold Skin & The Blue House Dandelions est un album magnifique, preuve que le talent n’atteint pas le nombre des années.

The Delano Orchestra
Will Anyone Else Leave Me ?

The Delano Orchestra n’en est pas à son premier coup d’essai. Après la sortie du très remarqué A Little Girl, a Little Boy, and all the Snails They Have Drawn, petit bijou post-rock, ils reviennent avec Will anyone else leave me ? enregistré dans leurs terres clermontoises. Au lineup classique d’un groupe s’ajoutent violoncelle et trompette, combinaison qui peut sembler étrange. Mais le tout est maitrisé, tout en douceur. La voix est toujours dans la retenue, comme pour ne pas masquer la beauté des instruments (dans le sublime "On the shore"). On ne peut s’empêcher de se laisser happer par toute leur palette d’atmosphères, que ce soit les plus percutantes comme "Endless Night" ou "Until I die", le calme avant la tempête pour "The escape" ou la légèreté trompeuse avec "Everything is done", sans doute un des meilleurs titres de l’album. Peut-être difficile d’accès au premier abord, cet album s’ouvre et se découvre au gré des écoutes. Mais découvrir de nouveaux détails à chaque lecture, n’est-ce pas le signe d’un grand album ?

Loin de nous cette idée de comparer ces disques, mais malgré toutes leurs différences, ils sont intrinsèquement liés par leur créativité, leur débrouillardise et leur talent. Ce qui rend l’entreprise Kütu encore plus belle.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pastry Case en concert au Nouveau Casino (8 avril 2009)
Pastry Case en concert à Château Grange-Fort (9 mai 2009)
L'interview de Pastry Case (12 mai 2009)
L'interview de Leopold Skin (12 mai 2009)
La chronique de l'album Will Anyone Else Leave Me de The Delano Orchestra
La chronique de l'album Now that you are free my beloved love de The Delano Orchestra
La chronique de l'album EITSOYAM de The Delano Orchestra
La chronique de l'album MVAT MVCT MLWY de The Delano Orchestra
La chronique de l'album Babel de Jean-Louis Murat & The Delano Orchestra
La chronique de l'album Live aux [PIAS] Nites de Jean-Louis Murat & The Delano Orchestra
The Delano Orchestra en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2008 (Vendredi)
The Delano Orchestra en concert au Festival FNAC Indétendances 2008
The Delano Orchestra en concert au Festival La Route du Rock 2009 (vendredi)

En savoir plus :
Le site officiel de Kütu Folk Records
Le Myspace de Kütu Folk Records
Le Facebook de Kütu Folk Records


Camille         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 21 octobre 2018 : Réchauffement culturel

Pollution, pesticides, réchauffement climatique, guerres, brexit, cum-ex. A notre manière, chez Froggy's Delight, on essaie de lutter contre toute cette morosité avec notre petite sélection culturelle histoire de se réchauffer le coeur et les neurones. C'est parti :

Du côté de la musique :

"K A N A P S" de EuTéPé
"Radiate" de Jeanne Added
"Their Prime" de Jo Passed
"In our circle" de Rivulets
"Mount pleasant" de Smoove & Turrell
"Common wealth" de The 10:04s
"Schaum" de Unhappy birthday
Rencontre avec Vanessa Philippe, autour de son album "A l'abri du vent". le tout accompagné de la première partie de la session acoustique de Vanessa Philippe et Fredda
"Forces" de Arca
"Les portes du paradis" de Dani Terreur
"Par mon nom EP" de Nawel Ben Kraiem
"Enfant du vide" de Pandore
Compte rendu du festival Ellipse à Toulouse avec Derinëgolem - Drame - Zombie Zombie - Gareth Dickson - Petit fantôme - Franky Goes To Pointe à Pitre - Halo Maud - Moodoïd
et toujours :
"Wanderer" de Cat Power
"I Am As You Are" de Sol Seppy
"Dag Wiren : Sinfonietta in C major, Serenade, Synphony N3 & Divertimento" de Rumon Gamba & Iceland Symphony Orchestra
"Une issue" de Samuel Cajal
"Comme un ours" de Alexis HK
"Antilles méchant bateau" par divers artistes
"Blow" de Donny McCaslin
Rencontre avec Gontard! et son nouveau clip "Arcade Fire" à découvrir
"Weapons of mass percussion" des Tambours du Bronx
"Houdini" de San Carol
"Vendredi soir EP" de Céline Tolosa

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Dom Juan ou Les Limbes de Molière" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Je parle à un homme qui ne reste pas en place" au Théâtre du Rond-Point
"Les vagues, les amours, c'est pareil..." au Centquatre
"L'Architecte et l'Empereur d'Assyrie" au Théâtre Darius Milhaud
"Jester Show" au Théâtre Les Déchargeurs
"Au nom du père, du verre... Et paf par terre !" à la Maison des Métallos
"Cyrano" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Je viens de nulle part et c'est loin de Paris" au Théâtre La Croisée des Chemins
"L'Apocalypse de Jean" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"C'est pourtant simple !" au Théâtre d'Edgar
"Une vie de pianiste" à la Comédie Bastille
les reprises :
"Au menu, amours de saison" au Théâtre de l'Epée de Bois
"La Cerisaie, variations chantées" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Gauthier Fourcade - Liberté !" au Studio Hébertot
"Popeck - Même pas mort !" au Théâtre L'Archipel
"Jean-François Derec - Le jour où j'ai appris que j'étais juif" au Théâtre du Petit Montparnasse
et la chronique des autres spectacles d'octobre

Exposition avec :

"Transmission/Transgression - Maître et élèves dans l'atelier" au Musée Bourdelle
"Ossip Zadkine - L'instinct de la matière" au Musée Zadkine
"Zao Wou Ki - L'espace est silence" au Musée d'Art Moderne

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"People that are not me" de Hadas Ben Aroya
"La tendre indifférence du monde" de Adilkhan Yerzhanov
la chronique des films de septembre
et la chronique des autres sorties d'octobre

Lecture avec :

"Jean Moulin, l'affranchi" de Bénédicte Verguez Chaignon
"L"assassin de ma soeur" de Flynn Berry
"L'espace du rêve" de David Lynch & Kristine McKenna
"La chance de leur vie" de Agnès Desarthe
"Le douzième chapitre" de Jérôme Loubry
"Les fils de la poussière" de Arnaldur Indrioason

et toujours :
"Bandidos" de Marc Fernandez
"Commode, l'empereur gladiateur" de Eric Teyssier
"La mort selon Turner" de Tim Willocks
"La riposte" de Philippe Meirieu
"Reporter criminel" de James Ellroy
"Un gentleman à Moscou" de Amor Towles

Froggeek's Delight :

"Marvel's Spider-Man" en exclusivité sur PS4
et toujours :
"Shadow of the Tomb Raider" sur PS4, XBOXONE et PC
"Kingdom Come : Delivrance" sur PC, PS4 et XBOX

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=