Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Dick Turner - Herman Düne
La Vapeur  (Dijon)  15 avril 2009

Après la sortie de Next Year in Zion, dixième album studio d'Herman Düne, les franco-suédois se sont lancés dans une courte tournée française. Occasion rêvée pour vérifier que le groupe composé par la fratrie David-Ivar Herman Düne et Néman Herman Düne continuait son petit bonhomme de chemin scénique. Déjà vu au Printemps de Bourges en 2007 dans un cadre acoustique parfait, puis quelques mois plus tard, dans l'environnement plus convivial de Nevers à Vif, cette troisième fois était l'occasion parfaite pour découvrir les évolutions musicales instituées depuis Giant.

L'ouverture de la scène est assurée par un Dick Turner de gala. Serré dans une chemise affriolante noire (un cadeau de sa sœur pour jouer sur scène) et une veste bordeaux désuète, le grand bonhomme à l'accent anglophone prononcé se trouve seul devant la salle.

Équipé d'un lecteur CD (qu'il n'hésite pas à présenter comme l'autre membre important de son groupe), petit objet diffusant l'ambiance musicale et de son trombone, qu'il n'utilise qu'en cas d'ultime pointillé sur certains titres, l'artiste (doué aussi pour la peinture) s'amuse à raconter des histoires en chanson, se définissant lui-même comme cabaret expérimental.

Son humour et son côté gauche apporte une touche de spontanéité qui pousse la salle à se plonger dans des histoires inspirées par sa grand-mère, l'effet papillon ou encore un reportage sur le sexe dans les universités américaines.

Dans la plus pure tradition de l'artiste solitaire et inspiré, Dick n'oubliera pas de remercier Herman Düne dont il s'agissait de la dernière date ensemble.

C'est David-Ivar Herman Düne qui ouvre le bal de la deuxième partie avec quelques titres acoustiques se mettant en jambe pour la suite.

Toujours aussi longiligne et coiffé d'un chapeau classique, sa barbe cache mystérieusement une partie du visage certainement décharné. La voix quant à elle est toujours là et sa timidité reconnaissable entre chaque morceau.

Annonçant l'arrivée de son frère, Néman, et de leur collègue bassiste barbu, le trio lance alors quelques bombes folk que certaines personnes du public imbibées d'alcool applaudiront jusqu'à l'égosillement, ce qui ne manquera pas de rassurer le chanteur dans leur prestation.

L'ambiance globale de la prestation se verra souriante et décontractée, une femme du public allant même jusqu'à apporter un verre de soda à la demande de David-Ivar.

Vient ensuite, l'une des phases les plus intéressantes de la prestation, la partie au ukulélé avec le titre "I Wish That I Could See You Soon" dépouillée contrastant avec la version surproduite de l'album.

Toujours très proche de ses fans et n'hésitant pas à remercier à plusieurs reprises le public présent, Herman Düne terminera la prestation par un rappel dans les règles de l'art démontrant que le départ de l'autre frère, André, n'était pas réducteur pour ce groupe franco-suédois qui reste une valeur sûre de la planète anti-folk moderne.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Dick Turner en concert au Fil (9 avril 2009)
La chronique de l'album Mash Concrete metal mushroom. de Herman Düne
La chronique de l'album Giant de Herman Düne
La chronique de l'album Mariage à Mendoza de Herman Dune
Herman Dune en concert au Festival Antifolk 2003
Herman Dune en concert au Festival Antifolk 2003 - 2ème
Herman Dune en concert au Festival Mo'Fo 2003
Herman Dune en concert à Pizzeria du Soleil (2 février 2004)
Herman Dune en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2005 (jeudi)
Herman Dune en concert au Trabendo (26 novembre 2005)
Herman Dune en concert à La Cigale (4 novembre 2006)
Herman Dune en concert à Angers (22 novembre 2006)
Herman Dune en concert au Festival Les Nuits Parisiennes 2006
Herman Dune en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2007 (samedi)
Herman Dune en concert au Festival Primavera Sound 2007 (jeudi)
Herman Dune en concert au Festival des Vieilles Charrues 2007 (samedi)
Herman Dune en concert au Festival La Route du Rock 2007 (mercredi)
Herman Dune en concert au Festival La Route du Rock 2007 (jeudi)
Herman Dune en concert au Festival Furia Sound 2009
Herman Dune en concert au Festival Les Nuits de l'Alligator 2010 (samedi 27)
Herman Dune en concert au Festival Beauregard #3 (édition 2011) - Samedi
Herman Dune en concert au Festival International de Benicàssim #17 (vendredi 15 juillet 2011)
Herman Dune en concert au Festival Rock en Seine 2011 - Programmation du vendredi
Herman Dune en concert au Festival Rock en Seine 2011 (vendredi 26 août 2011)
Herman Dune en concert au Festival We Love Green #2 (édition 2012)
Herman Dune en concert au Festival We Love Green #2 (édition 2012) - Dimanche 16 septembre
L'interview de Herman Düne (2 novembre 2006)
La conférence de presse de Herman Düne (15 août 2007)

En savoir plus :
Le site officiel de Dick Turner
Le Myspace de Dick Turner
Le site officiel de Herman Düne
Le Myspace de Herman Düne

Crédits photos : Juldes


Juldes         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 29 mars 2020 : On continue à s'égayer le cerveau

On attaque la troisième semaine de confinement. On ne va pas baisser les bras, et nous vous proposons encore un joli contenu histoire de s'oxygéner le cerveau comme on peut. C'est parti.

Du côté de la musique :
"44" de François Puyalto
"Yene mircha" de Hailu Mergia
"Le silence et l'eau" de Jean-Baptiste Soulard
"Gigaton" de Pearl Jam
"Metal band" de Bernard Minet
"Connection loss" de Caesaria
"The black days session #1" de Daniel Roméo
"Sixième sens" de Faut Qu'ça Guinche
Péroké, Coco Bans, Al Qasar, quelques clips pour lutter contre l'ennui du confinement
"Alterations" de Robin McKelle
"Love of life" de Vincent Courtois, Robin Fincker et Daniel Erdmann
"No return" de We are Birds
et toujours :
"La course" de Bon Voyage Organisation
"Où ça en est ?" de Ceylon
"Blossom" de Coralie Royer
"Brothers of string" de Duplessy & the Violins of the World
"Atomised single" de Gogo penguin
"Onkalo" de Julie Campiche Quartet
"Single carry me home" de Kokoroko
"The pain, the blood and the sword" de Lion's Law
"Five for five" de Michael Fine
"Mon étrangère" de Valentin Vander

Au théâtre dans un fauteuil de salon avec :

en diffusion sur le net :
une comédie contemporaine avec la captation de la création originelle de "Art"
du boulevard avec :
le streaming de "Fleur de cactus"
le streaming de "Jo"
un classique revisité avec la captation de "Peer Gynt"
une évocation de l'univers de Lewis Caroll avec la captation de "Lewis versus Alice"
dans la rubrique "Au Théâtre ce soir" :
"Peau de vache"
avec Sophie Desmarets
et "La Puce à l'oreille" avec Louis de Funès
une gourmandise pour fan addict avec Fabrice Luchini en vidéo dans "Le point sur Robert"
et des spectales à voir ou a revoir en DVD :
"Le Paradoxe amoureux"
"Dieu habite Dusseldorf"
"ABC D'airs"

Expositions :

en toute tranquillité mais musicales avec sur le Musée de la Sacem :
"L'Opérette" de son Age d'or à la Belle Epoque au regain d'engouement avec sa réactivation par des compagnies contemporaines tels "Azor" et "La Grande duchesse de Gerolstein"
et celle dédiée à son roi "Jacques Offenbach"
au Musée de la Monnaie de Paris :
la visite virtuelle des collections permanentes et la visite de sa dernière exposition en date "Kiki Smith"
et passer les frontières avec la visite virtuelle des collections du Musée Guggenheim de New York

Cinéma :

Ciné-Club at home avec :
"Blue Velvet" de David Lynch
"Casanova" de Federico Fellini
"Les 39 marches" d'Alfred Hitchock
le téléfilm "Paris Best" de Philippe Lioret
et des films récents sortis en DVD :
"Les Eblouis" de Sarah Suco
"Alice et le maire" de Nicolas Pariser
"Noura" de Hinde Boujemaa

Lecture avec :

"Banditi" de Antoine Albertini
"Champ de tir" de Linwood Barclay
"Chasseurs et collectionneurs" de Matt Suddain
"Les cents derniers jours d'Hitler" de Jean Lopez
"Les plumes du pouvoir" de Michaël Moreau
"Nefertari dream" de Xavier-Marie Bonnot
et toujours :
"Confession téméraire" de Anita Pittoni
"L'âne mort" de Chawki Amari
"L'archipel des larmes" de Camilla Grebe
"Riposte" de David Albertyn
"Temps noirs" de Thomas Mullen
"Toute la violence des hommes" de Paul Colize
"Une île sur la Volga" de Iwan Lépingle

Froggeek's Delight :

"Shadow, le cloud computing", retour d'expérience de l'utisation d'un PC dans les nuages
Une sélection de jeux pour moins vous ennuyer pendant le confinement et plus tard
"Call of Cthulhu" sur Switch, PS4, Xbox One et PC
"Call of Duty Modern warfare" sur PS4, XboxOne, PC

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=