Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Orelsan
Perdu d'avance  (7th Magnitude / 3ème Bureau)  février 2009

Un internaute faisait remarquer qu'Orelsan est l'anagramme d'Orléans. Pourtant, le jeune rappeur est originaire de Caen. Enfin, aussi bien à Caen, Orléans qu'ailleurs, nul n'est censé ignorer son existence puisqu'il y a en ce moment une affaire Orelsan qui divise la classe politique. Je ne m'y suis pas beaucoup intéressée, je le reconnais. J'avais assez du disque à écouter pour me faire une opinion sur le personnage. Surtout qu'en quatorze morceaux, le portrait gagne en subtilité, en nuances et en variété.

Alors Orelsan d'après son travail, les titres de l'album fait partie de cette jeunesse à qui la société ne fait même plus de promesses : pas celle d'un confort financier après quelques années d'étude, ni celle d'une vie de groupe épanouie, ni celle de croiser les princesses et les princes charmants.

Alors l'univers devient celui des jeux vidéos, des cassettes porno, de l'alcool, de l'ennui : "une soirée réussie est celle qui ne me laisse pas de souvenirs". Le rap peut-être apporterait-il la reconnaissance, l'argent et l'amour ? Comme des bouteilles à la mer, il balance ses désillusions sur la vie, les filles et le travail. Il n'y a pas beaucoup d'espoir dans le tableau.

Mais le jeune homme sait convaincre et manie bien les mots, avec des refrains qui font mouche comme : "les vieux comprennent pas ce qui se passe dans la tête des jeunes élévés à la playstation". Regard plombé sur une certaine frange de la jeunesse qui n'a plus les modèles qu'il leur faut pour s'intégrer. Et la langue... Français vernaculaire d'une réalité aussi pauvre que frustrante.

L'artiste tranche dans le vif. Ces chroniques et récits d'auto-ficton témoignent de la sincérité, de son altruisme aussi. Il ne joue pas que les super héros, il avoue ses déceptions et l'image dépréciée qu'il s'est faite de lui-même et de sa vie, du temps qu'il était plus confidentiel. Il ne l'est plus, malheureusement pas pour de bonnes raisons. Il est à parier que ceux qui prennent le temps de dépasser la polémique pour écouter l'album, savent qu'Orelsan est surtout pris dans les contradictions de l'époque : misogyne et romantique, violente et paisible, une époque à la fois d'intégration et de ségrégation. Orelsan est en phase avec l'air du temps.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Orelsan en concert au Festival Beauregard #4 (édition 2012) - Samedi
Orelsan en concert au Festival Les Nuits Secrètes 2012 - 11ème édition
Orelsan en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2012 - dimanche
Orelsan en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2012 - samedi & dimanche
Orelsan en concert au Festival Les Nuits Secrètes 2012 - 11ème édition - Vendredi
Orelsan en concert au Festival Marsatac #14 (édition 2012) - Marseille
Orelsan en concert au Festival Marsatac #14 (édition 2012) - Vendredi 28 septembre
Orelsan en concert au Festival Beauregard #10 (édition 2018) - Vendredi 6 juillet
Orelsan en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2018 - Dimanche 22

En savoir plus :
Le Myspace de Orelsan


Sandrine Gaillard         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 9 août 2020 : Vacances, j'oublie tout

Il fait beau et chaud, on reste à l'ombre, on traine à la plage, mais si vous avez encore un petit moment pour jeter un oeil à Froggy's Delight, nous sommes toujours là. Voici le programme light et rafraichissant de la semaine.
petit bonus, le replay de la MAG (Mare Aux Grenouilles) numéro #1

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

Le compte-rendu de la 35ème édition du Festival Humour et Eau salée
et un spécial "Au Théatre ce soir dans un salon" avec les grands classiques de Barilet et Grédy :
"Peau de vache"
"Potiche"
"Folle Amanda"
"Le don d'Adèle"
"L'Or et la Paille"
et "Fleur de cactus" revisité par Michel Fau

Expositions :

en real life :
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Voir le jour" de Marion Laine
"Le Défi du champion" de Leonardo D'Agostini
et at home avec des longs...
"2021" de Cyril Delachaux
"Les Robinsonnes" de Laurent Dussaux
"L'Ile aux femmes" de Eric Duret
"Quand j'avais 5 ans, je m'ai tué" de Jean-Claude Sussfeld
"The Storm" de Ben Sombogaart
...et des courts-métrages
"Odol Gorri" de Charlène Favier
"Poseur" de Margot Abascal

Lecture avec :

"Retour de service" de John Le Carré
"Un océan, deux mers, trois continents" de Wilfried N'Sondé
"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=