Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La Musica deuxième
Théâtre Essaion  (Paris)  mai 2009

Comédie dramatique de Marguerite Duras, mise en scène de Régis Mardon, avec Didier Mérigou et Elodie Sörensen.

Marguerite Duras c'est l'écriture du ressassement des mêmes thèmes et des mêmes motifs, faire revenir les personnages dans les mêmes situations pour répéter ce qui a été à l'origine d'une perte ou d'une souffrance pour tenter une réparation.

Une réparation qui ne viendra pas parce que sa vision de l'amour est celle de l'amour impossible et que les personnages se croisent, se frôlent et se ratent comme mus par une inéluctable stratégie de l'échec. Une réparation elle aussi impossible.

Et tel est le cas de "La musica deuxième" qui met en présence une femme et un homme qui viennent de voir leur divorce prononcé et dont Marguerite Duras donnait les clés en précisant "qu’ils se tiennent toujours dans cette jeunesse du premier amour, effrayés" et que "ce sont des gens qui Ils ne savent toujours pas ce qui leur est arrivé". Le spectateur ne comprendra pas davantage.

Cette courte pièce appartient à ces textes de Duras qui agissent comme des lames de fond surgies du tréfonds de l'âme et apportent chacune ses alluvions mnésiques dont la sédimentation submerge le personnage avant de disparaître, emportées par le reflux. D'où ce ressassement.

Le spectacle proposé par la Compagnie l'Echauguette s'inscrit dans une autre dimension. Lui, incarné par Didier Mérigou, est dans une disposition cyclothymique passant de l'excitation à l'abattement. Elle, Elodie Sörensen, jeune femme à la corporéité très présente, le regard qui pétille ou s'embue de larmes, les mèches de cheveux à replacer, est bien éloignée de la figure féminine durassienne telle qu'elle a été immortalisée par Delphine Seyrig, Jeanne Moreau ou Fanny Ardant.

L'approche de Régis Mardon privilégie donc une représentation réaliste d'une scène de ménage à retardement et un théâtre d'humeur montrant le heurt de deux personnes dans une certaine fébrilité, voire une frénésie violente, ce qui ressemble au crissement de plaques métalliques qui se frôlent brutalement et, fort curieusement, c'est dans les images vidéo de Mathilde Morières diffusées en intermèdes que l'on trouve la fameuse "musica".

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=