Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Official Secrets Act - Art Brut
Nouveau Casino  (Paris)  25 mai 2009

C'était un soir où les bières s'évaporaient avant d'avoir atteint le gosier, ce soir-là au Nouveau Casino. Un soir d'orage, un soir avec de l'électricité dans l'air, un soir de sueur. L'atmosphère était suffocante et la salle presque remplie.

Art Brut vs. Satan, le dernier album du groupe germano-brittanique Art Brut, produit par Frank Black, devait donc être interprété, pour la dernière date de la tournée du groupe, dans une ambiance très bang-bang-rock and roll.

En première partie, les londoniens de Official Secrets Act ne mettent pourtant pas les spectateurs dans cette ambiance-là. Habillés comme Haircut 100, soutenue par une batterie élevée à la The Alarm ou Big Country, et des claviers comme dans Camouflage, il faut bien avouer que, en plus de l'atmosphère lourde et moite de la salle, cette pop molle qui cherche des modèles dans les rebuts des années 80 ne donne pas envie de se remuer.

Art Brut rentre en scène peu de temps après 21h. Ils entament bille en tête par le dernier single, "Alcoholics Unanimous". Le son est fort et franchement crade, mais le groupe a une énorme présence. Le chanteur, Eddie Argos, retire la cravate dès la fin de la première chanson, puis s'adresse au public. Reprenant les paroles du refrain de la chanson précédemment interprétée, il déclare avec son fort accent cockney "Bring me Iced Tea, bring me iced coffee... It's far too hot for shirt, for trousers, for all thoses clothes... We are gonna play a lot of very slow songs". Promesse d'alcoolique ! Le rythme ne faiblira pas. "Direct Hit", puis "Modern Art". Dans cette chanson, Eddy Argos déclare que Paris est sa ville favorite, il se lance donc dans une anedote sur les difficultés de dire aux spectateurs de Bâle que Paris n'est que sa seconde ville préférée après Bâle.

L'énergie ne faiblit pas. Les titres extraits de trois albums se succèdent, entrecoupés des blagues d'Edie. "Rusted Guns of Milan", "Nag Nag Nag Nag", "What a Rush". Les versions de "Bang Bang Rock And Roll" et de "Moving to LA" rencontrent un énorme succès.

Le public crie, hurle, bouge. Eddie Argos reste assez impassible, sauf à la chaleur, sa chemise ouverte jusqu'au nombril. Mickey B, en short à carreaux et la moustache humide, debout derrière ses fûts et Jasper Future assurent le show. Si les titres du premier album, en particulier "My Little Brother" et "Emily Kane" sont les plus acclamés mais tous les morceaux, en raison de l'électricité dans l'air, trouvent le public. Un public composé de beaucoup d'étrangers, en particulier des anglais ou des espagnols.

En rappel, "Formed A Band" (et l'intro de "Highway To Hell" d'AC/DC) et "Post Soothing Out". Le concert aura regorgé de références aux Ramones, aux Stones, aux Smiths, Jeffrey Lewis... C'est vrai que le chant ressemble à du Mark E. Smith. L'énergie à celle des Buzzcocks ou Die Toten Hosen. Ce n'était pas une soirée poésie, mais bien la rencontre d'un rouleau compresseur dans un sauna, le genre d'image qui plairait au groupe.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Understanding Electricity de Official Secrets Act
La chronique de l'album It's a bit complicated de Art Brut
La chronique de l'album Brilliant ! Tragic ! de Art Brut
Art Brut en concert au Festival La Route du Rock 2005 (vendredi)
Art Brut en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2006 (vendredi)
Art Brut en concert au Festival Le Rock dans tous ses états 2006 (samedi)
Art Brut en concert au Festival International de Benicassim 2006 (dimanche)
Art Brut en concert au Festival de Dour 2006 (jeudi)
Art Brut en concert à Cité des Sciences et des Techniques (18 novembre 2006)
Art Brut en concert au Festival Art Rock 2007 (Vendredi)
Art Brut en concert au Trabendo (20 juin 2007)
Art Brut en concert au Festival La Route du Rock 2007 (mercredi)
Art Brut en concert au Festival La Route du Rock 2007 (jeudi)
Art Brut en concert au Festival International de Benicàssim #17 (vendredi 15 juillet 2011)
La conférence de presse de Art Brut (12 août 2005)
L'interview de Art Brut (juin 2007)
La conférence de presse de Art Brut (15 août 2007)

En savoir plus :
Le Myspace de Official Secrets Act
Le Myspace de Art Brut
Le site officiel de Art Brut


Laurent Coudol         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 19 janvier 2020 : de De Gaulle à Rocard

Cette semaine encore beaucoup de choses à découvrir. D'un portrait de de Gaulle côté livre à l'affrontement Mitterand - Rocard au théâtre en passant par de la musique pop, classique et bien plus encore. En route pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Late night music" de Abel Orion
"Jaimalé" de Andriamad
"Everything else has gone wrong" de Bombay Bicycle Club
"Fire" de Burkingyouth
"Délie (Object de plus haute vertu d'après l'oeuvre de Maurice Scève)" de Emmanuel Tugny
"Dolci Affeti" de Ensemble Consonance & François Bazola
"Music is our mistress" de Grand Impérial Orchestra
"Vinyle, suite no 2" de Listen in Bed, émission numéro 8 à écouter
"Who are the girls ?" de Nova Twins
"When Oki meets Doki" de Okidoki
et toujours :
"Nougaro" de Babx, Thomas de Pourquery et André Minvielle
"True colors" de David Bressat
"Splid" de Kvelertak
"Bach, Handel : An imaginary meeting" de Lina Tur Bonet & Dani Espasa
"My favourite things", le podcast de Listen In Bed #8
"Turn bizarre" de Livingstone
"Le musc" de Petosaure
"En voyages" de Pierre Vassiliu
"Shadow in the dark" de Tiger & the Homertons
"Caipirinha" de Tiste Cool

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Una costilla sobre la mesa" au Théâtre de la Colline avec "Padre" et "Madre"
"L'Opposition - Mitterrand vs Rocard" au Théâtre de l'Atelier
"La Sextape de Darwin" au Théâtre La Bruyère
"hélas" au Théâtre de la Tempête
"Une histoire d'amour" à La Scala
"Le K" au Théâtre Rive-Gauche
"An Iliad" au Théâtre du Rond-Point
"Elephant Man" au Théâtre Le Lucernaire
les reprises :
"Architecture" au Théâtre Les Gémeaux à Sceaux
"En couple (situation provisoire)" à La Folie Théâtre
"Les vagues, les amours, c’est pareil" au Centrequatre
"La Vie est belle" au Théâtre Le Lucernaire
"Philippe Meyer - Ma radio heureuse" au Théâtre Le Lucernaire
"Opérapiécé" au Théâtre Essaion
"Julien Cottereu - aaAhh BiBi" au Théâtre Tristan Bernard
"Marion Mezadorian - Pépites" au Pont Virgule
et la chronique des autres spectacles à l'affiche

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour :
"Mondrian figuratif au Musée Marmottan-Monet
"Vincenzo Gemito - Le sculpteur de l'âme vénitienne" au Petit Palais
"Toulouse-Lautrec résolument moderne"au Grand Palais

Cinéma avec :

"Le Réseau Shelburn" de Nicolas Guillou
Oldies but Goodies avec "Les Bostoniennes" de James Ivory dans le cadre de la rétrospective que la Cinémathtèque française consacre au réalisateur
et la chronique des sorties de janvier

Lecture avec :

"De Gaulle, portrait d'un soldat en politique" de Jean Paul Cointet
"Et toujours les forêts" de Sandrine Collette
"Lake Success" de Gary Shteyngart
"Nul si découvert" de Valérian Guillaume
"Sauf que c'étaient des enfants" de Gabrielle Tuloup
"Sugar run" de Mesha Maren
"Victime 55" de James Delargy
et toujours :
"Celle qui pleurait sous l'eau" de Niko Tackian
"Je suis le fleuve" de T.E. Grau
"La prière des oiseaux" de Chigozie Obioma
"Sang chaud" de Kim Un Su
"Un millionaire à Lisbonne" de J.R. Dos Santos

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=