Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Vive l'art urbain 2
Galerie UniVer  (Paris)  Du 27 mai au 27 juin 2009

En juin 2008, à l'occasion de son 25ème anniversaire, le duo de Vive la peinture, plus connu sous les sigle VLP, s'exposait à la Galerie UniVer entouré de quatre autres artistes sous la bannière "Vive l'art urbain".

Tous des peintres représentatifs de l'art urbain, au sens large du terme, qui, dans les années 80, ont commencé à sévir sur les murs pour secouer le cocotier de l'art bourgeois qui monopolisait les repaires officiels d'exposition et revendiquer un droit de cité pour l'art en le mettant à la portée de tous dans des lieux et sur des supports improbables.

Un an après, jour pour jour, VLP propose réitère la manifestation dans le cadre d'une 2ème édition, toujours à la Galerie UniVer, avec "Vive la peinture 2", parce que, finalement, à chaque année son anniversaire. Une bonne occasion également de feuilleter l'album de famille de l'art urbain avec Jacques Villeglé, Paella et Miss Tic et même son arbre généalogique puisque sont représentées les nouvelles générations avec André et Sun 7.

VLP : la saga des Zumans

Le collectif hypervitaminé de VLP, Jean Gabaret et Michel Espagnon, emblèmes de la contre-culture, militent toujours, parallèlement à leur travail d'atelier pour des murs viavnts.

Avec le millénaire, naissait Zuman, homme réduit à deux dimensions et une tête pensante, "le zuman qui va sur les murs pour ne pas aller droit dans le mur" suivi par son clone Zuman Kojito en 2005 qui n'en finit pas de se triturer les méninges et d'exprimer ssous forme de bulle le fruit de ses réflexions.

VLP présente deux acryliques sur toile "Zuman Kojito" et "Blank Gang" ainsi qu'une série de leurs fameuses silhouettes sur papier ("Art is Show", "Ce monde est flou", "Je pense donc je nuis").

Jacques Villeglé : le guérillero de l'écriture

L'an passé, le peintre tutélaire était Gérard Zlotykamien; Cette année, les VLP ont convié Jacques Villeglé, le premier, l'unique, le célèbre collecteur d'affiohes surnommé "le lacérateur anonyme", membre éminent du mouvement du Nouveau Réalisme qui a fait l'objet d'une exposition au Grand Palais en 2007, et auquel le Centre Pompidou a consacré une rétrospective personnelle au début de l'année 2009 au Centre Pompidou.

Pour cette exposition, Jacques Villeglé présente un aspect de son travail sans doute moins connu du grand public, alors qu'il a commencé par ce registre, celui du lettrisme, avec ses cryptogames ayant même créé un abécédaire socio-politique (voire économico-religieux précise-t-il).

A côté de "Les choses singulières aux diables bleus" de la série "Les choses singulières", plusieurs sérigraphies de la série "Calepino", réalisée en 2005, qui relate mois par mois ses événements quotidiens sous forme d'un carnet-journal illustré.

Miss Tic : les mots toujours les maux

Avec Miss Tic, "femme de l'être" (titre d'un essai de Christophe Genin), les mots sont toujours au commencement de tout. Depuis 1985, elle promène sa silhouette brune sexy et intemporelle, bombée en noir au pochoir, sur les murs parisiens éclaboussés de ses déflagrations aphoristiques qui se jouent et déjouent les mots, les codes et les les certitudes.

En 2006, elle se met en scène sur des affiches lacérées taguées à l'aérosol pour proclamer que "Le mur a un grain, moi aussi" et "Pas d'idéaux, juste des idées hautes".

Paella ? : le combat pictural

Paella ? a répondu présent cette année encore à l'invitation de VLP. Peintre-affichiste, il pratique une figuration qu'il qualifie de "délibérée" dans laquelle sa marque de fabrique est constituée par son personnage indifférencié à corps élastique et à tête d'escargot.

Un homme comme un autre, qui est à la fois objet et sujet de l'histoire et des événements sociaux-politiques vus à travers le prisme du peintre : une lucidité ironique, vélléitaire et parfois désenchantée ("Le problème de taille : certains mourront dans la lumière").

 

André : Mr. A not dead

André tagueur frénétique qui a inventé son double égotique, Mr. A, un petit bonhomme qui ressemble à un shadok avec un chapeau haut de forme, aux talents multiples tient maintenant boutique au Palais de Tokyo.

Il décline à l'envi sa signature-logo qui tend à s'expurger aussi bien sur la toile traditionnelle que sur un panneau de signalisation.

 

Sun 7 : le métissage

Mêlant peinture et calligraphie ("Inès Papillon"), oeuvrant également sur le métal ("Tameslot 1-2"), Sun 7, peintre-plasticien, a commencé par le tag avant de devenir un peintre d'atelier quicrée son propre univers syncrétique, de la figuration à l'abstraction.

L'année dernière, les artistes avaient réalisé une monumentale peinture collective. Cette année, ils ont tagué la façade de la galerie ! Impossible de les rater.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'exposition "Vive l'art urbain"
L'interview des artistes lors de la réalisation d'une peinture collective dans le cadre de l'exposition "Vive l'art urbain"
La chronique de l'exposition "Le Nouveau Réalisme" au Grand Palais
La chronique de l'exposition "Jacques Villeglé - La comédie humaine" au Centre Pompidou

En savoir plus :

Le site officiel de la Galerie UniVer
Le site officiel de VLP
Le site officiel de Paella
Le site officiel de Jacques Villeglé
Le site officiel de Miss Tic
Le site officiel de Sun 7 sur Toastgallery
Le site officiel de André

Crédits photos : MM (Plus de photos sur La Galerie)
avec l'aimable autorisation de la Galerie UniVer


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 19 mai 2019 : Préparez vos cadeaux

On ne va pas couper à la Fête des mères, alors autant offrir des chouettes cadeaux. Voici une sélection de disques, spectacles, livres et même jeux vidéo pour vos mamans. C'est parti !

Du côté de la musique :

Interview de Romain Humeau de Eiffel autour de "Stupor Machine" accompagnée d'une session acoustique avec le groupe au complet
"Chostakovitch" de Artemis Quartet
"Marilou" de Equipe de Foot
"Le fil d'ariane" de Marianne Piketty & Le Concert idéal
"Trois frères de l'orage : Quatuors de Schulhoff, Haas, Thèmes et variations de Krasa" de Quatuor Béla
"Saisons" de Quintette Aquilon
Jean Pierre Kalfon et Jad Wio aux Rendez vous d'ailleurs
et toujours :
"Beatnik or not to be" de Elias Dris
"Dogrel" de Fontaines D.C.
"Dans le lieu du non-où" de L'Etrangleuse
"Leopold Mozart : Missa Solemnis" de Bayerische Kammerphilarmonie & Alessandro de Marchi
"Traversée" de Chrystelle Alour
"L'odysée remix" de Fred Pallem & Le Sacre du Tympan
présentation du Hellfest Open Air Festival #14
"Les cuivres sur le toit" de Paris Brass Quintet
Hublot EP" de Solal Roubine
"Home is everywhere EP" de Nara

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Happy Child" au Théâtre de la Bastille
"True Copy" au Centquatre
"Cataract Valley" aux Ateliers Berthier
"Folie" au Théâtre du Rond-Point
"Dans la solitude des champs de coton" à la Grande Halle de La Villette
"Logiquim-pertubable-dufou" au Théâtre du Rond-Point
"The importance of being earnest" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Amours, mode d'emploi" au Théâtre des Mathurins
"Déshonorée" au Théâtre de l'Opprimé
"Jacob, Jacob" au Théâtre-Sénart
"Qui croire " à la Comédie de Reims
les reprises :
"Roses" au Théâtre de la Bastille
"Fin de partie" au Théâtre Essaion
"La Mate" au Théâtre du Rond-Point
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en mai

Cinéma :

Oldies but Goodies avec "Divorce à l'italienne" de Pietro Germi
et la chronique des autres sorties de mai

Lecture avec :

"A la droite d'Hitler" de Nicolaus Von Below
"Des hommes en noir" de Santiago Gamboa
"Honorer la fureur" de Rodolphe Barry
"Les anges de Babylone" de Ghislain Gilberti
"Sa majesté des ombres" de Ghislain Gilberti
"Travelling" de Christian Garcin & Tanguy Viel
et toujours :
"A jeter sans ouvrir" de Viv Albertine
"Carnets clandestins" de Nicolas Giacobone
"Le sauvage" de Guillermo Arriaga
"Les carnets de guerre de Louis Barthas 1914-1918" de Fredman
"Toute une vie et un soir" de Anne Griffin
"War is boring" de David Axe & Matt Bors

Froggeek's Delight :

"A plage tale : Innocence" de Asobo / Focus sur PS4, XBOX et PC

"Day's Gone" sur PS4

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=