Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Madness
The Liberty Of Norton Folgate  (Naïve)  juin 2009

Les Madness sont de retour, enfin vraiment de retour ! Rien à voir avec leur come back de 2005, plus pretexte à reprendre leur anciens morceaux sur scène. Mais pendant deux ans, de 2006 à 2008, ils ont empilé 23 morceaux pour finalement n'en retenir qu'une quinzaine dans ce concept album. A l'ancienne, loin des exigences actuelles d'obligation de singles formatés "radio", les Madness délivre en 2009 un pur album festif cohérent racontant une histoire, à la manière d'un Melody Nelson ou d'un Ziddy Stardust en leur temps.

L'histoire d'un ancien quartier de Londres, Norton Folgate, oublié aujourd'hui mais regorgeant d'artistes, de spectacle de rue, à la fin du 19ème siècle. Le ton de l'album, festif et varié musicalement à souhait, narré/chanté par une voix british à mort, n'est pas sans rappeler la réussite de Sowing The Seeds of Love des Tears For Fears, qui avait épaté la planète avec leur cuivre, leur orchestration pop, reléguant tout leur effort des années 80 loin loin derrière.

L'ouverture de l'album surprend car on se demande tout de suite si les Madness n'ont pas fait appel à la troupe de Kusturica et sa fanfare ! Bien sûr, d'emblée, le but de ces fous londoniens est de nous ramener un siècle en arrière dans l'ambiance des rues animés du Norton Folgate.

La construction de ce Liberty Of Norton Folgate est brillante, construction que nous pouvons scinder en deux actes. Le premier, très libre musicalement, montre que le groupe calme son monde aussi bien sur "We are London" très pop avec son artillerie cuivre, piano, guitares agréables, programmation aux synthés inventive et rigolote, que sur des perles "référencées". Il n'est vraiment pas pompeux d'y voir une référence à Bowie – s'en est troublant sur la voix – sur "Sugar and spice" et ses mélodies de piano et de saxo, rendant l'ensemble assez glam. Mais il y a également une inspiration Joe Strummer – et ses Mescarelos – sur l'invitation reggae/world music latino de "Forever Young" où l'enchaînement de percus, cuivres toujours, arrangements subtils sur "Dust Devils" (on va dire que ce titre est une sorte de reggae arrosé de ska). La perfection n'est pas loin sur "Rainbows" tant Madness s'y permet toutes les audaces. Très 60's, à l'esprit un chouilla "Sergent Peppers", l'orgue y est appuyé, la grosse caisse présente, quelques choeurs, guitare sixties, cassures de rythme, superbe mélodie à l'arrivée.

Deuxième acte, moins surprenant mais néanmoins très efficace, est un retour au ska estampillé Madness d'autrefois, qu'il s'agisse de "That close", "MKII", "On the town" ou "Bingo" (pas loin des anciens "The prince" ou "My girl"). Tiens, "Idiot child" déçoit un brin, avec sa balade ska un peu facile, avec ses claviers téléphonés. Mais il s'agit là d'une pierre mal posée au milieu d'un édifice magistral. "Africa", cordes bloquées à la gratte, percus, orgue, évoque encore le grand Joe Strummer. Avant que "Clerkenwell polka" et "The liberty of Norton Folgate" referment l'album dans une ambiance festive de cirque, de fanfare à l'ancienne, de sons "Nouvelle Orléans" franchement jouissifs.

Donc un grand album, équilibré, terriblement pop, sans abus de guitares, merci les Madness, les petits jeunes n'ont qu'à bien se tenir.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Motta jamaican mento 1951-56 de Mento madness
La chronique de l'album Full House - The Very Best of Madness de Madness
Madness en concert au Festival des Vieilles Charrues 2006 (samedi)
Madness en concert au Festival International de Benicassim 2006 (dimanche)
Madness en concert au Festival Rock en Seine 2009 (vendredi 28 août 2009)
L'interview de Madness (21 octobre 2009)

En savoir plus :
Le site officiel de Madness
Le Myspace de Madness


Yannick Maquenhen         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 17 novembre 2019 : 4 ans déjà

13 novembre 2015. inoubliable nuit de terreur dont on commémorait les 4 ans cette semaine. Un 13 novembre 2019 avec plein de concerts à Paris et un pincement au coeur pour beaucoup d'entre nous. Mais la vie continue, et elle doit continuer d'être culturelle et festive.

Du côté de la musique :

"L'année du loup" de Alma Forrer
"Lucarne" de Cassagrande
"Air India" de David Sztanke
"Immanent fire" de Emily Jane White
"Bach, Liszt, Wido : Organ works at La Madeleine" de Jae Hyuck Cho
"What's in it for me ?" le Mix numéro 4 de Listen In Bed
"Femme idéale" de Ludiane Pivoine
et toujours :
"We were young when you left home" de Tim Linghaus
"Glam shots" de Rich Deluxe
"Imago" de Manuel Etienne
"Women" la 4ème émission de notre podcast radiophonique Listen In Bed
"Silent scream" de Holy Bones
"Stregata / stregato" de Gilia Girasole & Ray Borneo
"Révolution" de David Kadouch
"Jusqu'ici tout va bien" de Bazar Bellamy
Lysysrata, It It anita et The Eternal Youth au Normandy

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"On s'en va" au Théâtre national de Chaillotl
"Les guêpes de l'été nous piquent encore en novembre - L'Affaire de la rue de Lourcine" au Théâtre de la Tempête
"Pièce" au Théâtre des Abbesses
"La Vie est belle" au Théâtre 13/Jardin
"Adieu Ferdinand ! Le Casino de Namur II" au Théâtre du Rond-Point
"Adieu Ferdinand ! - La Baleine et le Camp naturiste" au Théâtre du Rond-Point
"Bartleby" au Théâtre Essaion
"Un Vers de Cid" au Théâtre Essaion
"Julien Cottereau - aaAhh Bibi" au Théâtre Le Lucernaire
"Pour ceux qui parlent tout seuls" au Théâtre Darius Milhaud
des reprises :
"Et si on ne se mentait plus ?" à la Scène Parisienne
"Berlin 33" au Théâtre L'Atalante
"La Magie lente" au Théâtre de la Reine Blanche
"Je ne me souviens pas" au Théâtre Les Déchargeurs
"La Magie de l'argent" au Théâtre Aleph
"La vie devant soi" au Théâtre de Sartrouville
"G.R.AI.N. - Histoire de fous" à la Manufacture des Abbesses
"Evita - Le destin fou d'Evita Peron" au Théâtre de Poche-Montparnasse
et la chronique des spectacles à l'affiche en novembre

Expositions avec :

"Kiki Smith" à la Monnaie de Paris

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Les Eblouis" de Sarah Suco
la chronique des films à l'affiche en octobre
et la chronique des films à l'affiche en novembre

Lecture avec :

"L'affaire Lord Spenser" de Flynn Berry
"La curée d'après le roman d'Emile Zola" de Cédric Simon & Eric Stainer
"Les faire taire" de Ronan Farrow
"Mondes en guerre tome 2, l'âge classique" de Hervé Drévillon
"Résistante" de Jacqueline Fleury Marié
"Une histoire de France tome 1, La dalle rouge" de Michel Onfray, Thomas Kotlarek & JEF
et toujours :
"Profession romancier" de Haruki Murakami
"Feel good" de Thomas Gunzig
"Histoire mondiale de la guerre froide (1890-1991)" de Odd Arne Westad
"L'avenir de la planète commence dans notre assiette" de Jonathan Safran Foer
"L'écho du temps" de Kevin Powers
"Psychotique" de Jacques Mathis & Sylvain Dorange
"Une famille presque normale" de M T Edvardsson

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=