Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Sonic Youth
The Eternal  (Matador / Beggars)  juin 2009

Un nouvel album de Sonic Youth est toujours un événement… Pardon, je recommence. Un nouvel album de Sonic Youth était toujours un événement, en effet depuis quelques années, soit je vieillis (ça, c’est inéluctable !), soit ce sont eux.

Toujours est-il que le dernier album qui vaille le détour chez les new-yorkais, date d’il y a fort longtemps. Washing Machine ? Je ne sais même plus. Les diverses productions des dernières années ne m’ont pas, et je ne suis pas le seul, beaucoup emballé. A telle enseigne, que je n’ai même pas prêté l’oreille aux deux derniers albums, et il parait d’ailleurs que c’est un tort, mais bon. Mis à part les séries SYR, qui sont dans l’ensemble, des tortures auditives peu intéressantes, les albums réguliers pêchaient au niveau du fond de commerce. Soit la bande de Thurston Moore se singeait elle-même (Murray Street), soit elle partait dans des envolées peu intéressantes et onanistes (NYC Ghosts and Flowers).

Aujourd’hui, la (plus très) jeunesse sonique a changé de maison de disques et officialise l’arrivée d’un nouveau membre, Mark Ibold, qui collabore avec eux depuis quelques années. The Eternal est donc le nouvel opus et ne déclenche pas l’émoi que cela provoquait quelques années auparavant.

Bon, il faut bien que je me plonge dans l’écoute… Il semble que le groupe ait décidé d’arrêter de se caricaturer et soit revenu à un son plus standard. Les envolées et digressions sonores sont maitrisées et ne partent pas dans des délires interminables et sans fin. Le seul problème, c’est que tout ce qu’on entend, ils l’ont déjà fait dans les vieux albums, et presque à l’identique. Le titre "The Antenna" en est l’exemple parfait. "Calming the Snake" est un titre sauvage comme Kim Gordon aime à nous les servir. Ici aussi, rien de très neuf.

Les titres à retenir, car il y en a, sont tout de même légion, à commencer par "Sacred Trickster", un morceau très rentre dedans, très bien orchestré, dans le plus pur classicisme soniquien. Le titre suivant "Anti-Orgasm" est, lui, marqué par un travail à plusieurs voix qui se répondent sur une instrumentation radicale et encore une fois, pas très novatrice. La mélodie vocale de "Poison Arrow" est particulièrement intéressante. L’ensemble est impeccablement réalisé et mené à terme. Pour finir l’album, un titre de plus de neufs minutes, "Massage The History", qui prend son temps pour développer des idées, Kim Gordon y chante parfaitement, un excellent titre peut-être le plus haletant et novateur de tout ce disque.

Pour l’enregistrement, Sonic Youth a changé ses méthodes de travail, en programmant des enregistrements prévus à l’avance de deux ou trois titres par session, en fonction de leurs planning, plutôt que de réserver une longue période de studio intensif, comme à leur habitude. Peut-être cela a rendu l’écriture plus efficace, en tout cas l’album est largement écoutable, voire vaudrait même le détour, s'il n’était pas le seizième album du groupe. Pas de renouvellement de genre ici, on creuse le sillon initié il y a quelques années. Ce qui pose la question de la durée de vie d’un groupe, mais aussi de la durée de vie d’un auditeur.

En effet, loin de porter les torts au groupe, c’est du côté de l’auditeur qu’une partie de la réponse se trouve. Suis-je prêt au changement quand ce groupe (vénéré) a sorti ses tripes, et bien plus encore il y a des années ? Et suis-je prêt à supporter la continuité, c'est-à-dire entendre encore et toujours les mêmes schémas, les mêmes sonorités, l’œil humide de nostalgie ? Et vous autres, posez-vous la question, quel est le dernier album de Sonic Youth qui vous a marqués ? Qu’y a-t-il de différent sur celui-ci ? Lequel des deux conservera un intérêt sur la durée à vos yeux ? A mon avis, tout est de ma faute et cet album ne restera pas comme impérissable dans la discographie de nos idoles, loin de là.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Simon Werner a disparu... : bande originale du film de Sonic Youth
Sonic Youth en concert au Festival Rock en Seine 2004
Sonic Youth en concert au Festival Art Rock 2005 (Jeudi)
Sonic Youth en concert au Festival Art Rock 2005 (Vendredi)
Sonic Youth en concert Place Poulain Corbion (3 juin 2005)
Sonic Youth en concert au Festival Le rock dans tous ses états 2005
Sonic Youth en concert au Festival Le rock dans tous ses états 2005 (vendredi)
Sonic Youth en concert au Festival La Route du Rock 2005 (Dimanche)
Sonic Youth en concert au Festival La Route du Rock 2005 (dimanche)
Sonic Youth en concert au Festival Primavera sound 2007 (samedi)
Sonic Youth en concert au Festival La Route du Rock 2007 (vendredi)
La conférence de presse de Sonic Youth (4 juin 2005)
La conférence de presse de Sonic Youth (14 août 2005)
La chronique de l'album Trees outside the academy de Thurston Moore
La chronique de l'album The Best Day de Thurston Moore
La chronique de l'album Rock'n'Roll Consciousness de Thurston Moore
Thurston Moore en concert au Festival All Tomorrow's Parties
Thurston Moore en concert au Festival Rock en Seine 2014
Thurston Moore en concert au Festival BIME Live! 2014 (édition #2) - vendredi 31 octobre
Thurston Moore en concert au Festival La Route du Rock #25 (vendredi 14 août 2015)
Thurston Moore en concert à l'Elysée Montmartre (lundi 31 octobre 2016)

En savoir plus :
Le site officiel de Sonic Youth
Le Myspace de Sonic Youth


Monsieur Var         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 17 novembre 2019 : 4 ans déjà

13 novembre 2015. inoubliable nuit de terreur dont on commémorait les 4 ans cette semaine. Un 13 novembre 2019 avec plein de concerts à Paris et un pincement au coeur pour beaucoup d'entre nous. Mais la vie continue, et elle doit continuer d'être culturelle et festive.

Du côté de la musique :

"L'année du loup" de Alma Forrer
"Lucarne" de Cassagrande
"Air India" de David Sztanke
"Immanent fire" de Emily Jane White
"Bach, Liszt, Wido : Organ works at La Madeleine" de Jae Hyuck Cho
"What's in it for me ?" le Mix numéro 4 de Listen In Bed
"Femme idéale" de Ludiane Pivoine
et toujours :
"We were young when you left home" de Tim Linghaus
"Glam shots" de Rich Deluxe
"Imago" de Manuel Etienne
"Women" la 4ème émission de notre podcast radiophonique Listen In Bed
"Silent scream" de Holy Bones
"Stregata / stregato" de Gilia Girasole & Ray Borneo
"Révolution" de David Kadouch
"Jusqu'ici tout va bien" de Bazar Bellamy
Lysysrata, It It anita et The Eternal Youth au Normandy

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"On s'en va" au Théâtre national de Chaillotl
"Les guêpes de l'été nous piquent encore en novembre - L'Affaire de la rue de Lourcine" au Théâtre de la Tempête
"Pièce" au Théâtre des Abbesses
"La Vie est belle" au Théâtre 13/Jardin
"Adieu Ferdinand ! Le Casino de Namur II" au Théâtre du Rond-Point
"Adieu Ferdinand ! - La Baleine et le Camp naturiste" au Théâtre du Rond-Point
"Bartleby" au Théâtre Essaion
"Un Vers de Cid" au Théâtre Essaion
"Julien Cottereau - aaAhh Bibi" au Théâtre Le Lucernaire
"Pour ceux qui parlent tout seuls" au Théâtre Darius Milhaud
des reprises :
"Et si on ne se mentait plus ?" à la Scène Parisienne
"Berlin 33" au Théâtre L'Atalante
"La Magie lente" au Théâtre de la Reine Blanche
"Je ne me souviens pas" au Théâtre Les Déchargeurs
"La Magie de l'argent" au Théâtre Aleph
"La vie devant soi" au Théâtre de Sartrouville
"G.R.AI.N. - Histoire de fous" à la Manufacture des Abbesses
"Evita - Le destin fou d'Evita Peron" au Théâtre de Poche-Montparnasse
et la chronique des spectacles à l'affiche en novembre

Expositions avec :

"Kiki Smith" à la Monnaie de Paris

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Les Eblouis" de Sarah Suco
la chronique des films à l'affiche en octobre
et la chronique des films à l'affiche en novembre

Lecture avec :

"L'affaire Lord Spenser" de Flynn Berry
"La curée d'après le roman d'Emile Zola" de Cédric Simon & Eric Stainer
"Les faire taire" de Ronan Farrow
"Mondes en guerre tome 2, l'âge classique" de Hervé Drévillon
"Résistante" de Jacqueline Fleury Marié
"Une histoire de France tome 1, La dalle rouge" de Michel Onfray, Thomas Kotlarek & JEF
et toujours :
"Profession romancier" de Haruki Murakami
"Feel good" de Thomas Gunzig
"Histoire mondiale de la guerre froide (1890-1991)" de Odd Arne Westad
"L'avenir de la planète commence dans notre assiette" de Jonathan Safran Foer
"L'écho du temps" de Kevin Powers
"Psychotique" de Jacques Mathis & Sylvain Dorange
"Une famille presque normale" de M T Edvardsson

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=