Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival FNAC Indétendances 2009
Alain Schneider - Geneviève Laloy - Guillaume Cantillon - H-Burns - Cécile Hercule - Mickey 3D  (Paris, Parvis de l'Hôtel de Ville)  dimanche 26 juillet 2009

En ce dimanche ensoleillé, le public répond présent place de l’Hôtel de Ville de Paris pour cette deuxième journée du festival Indétendances.

Festival étroitement lié, du moins jusqu’à présent à Paris Plages, puisqu’il se déroulait sur les quais de Seine, Pont de Sully, tout au bout des installations balnéaires. Mais cette année, c’est donc sur le parvis de l’Hôtel de ville, impressionnant et largement moins intimiste et chaleureux, que la scène est installée, un peu à l’écart des "bronzeurs" et des promeneurs du dimanche…

Pourquoi ? Nous ne le savons pas. Sans doute pour fêter son succès des années précédentes ou alors pour faire place nette et ne pas ennuyer davantage les rois du transat…

Quoi qu’il en soit, la scène située devant la Mairie donne finalement moins à voir au passant qu’auparavant. Là où la promeneur s’arrêtait par hasard pour découvrir tel ou tel groupe, on sent désormais une ambiance de festival plus classique, on perd aussi en visibilité, la scène étant bien peu accessible, visuellement, aux gens situés sur les côtés. En fait, sorti de la moquette bleue, on ne voit rien. Dommage.

Autre changement, le festival jusqu’à présent découvreur de talents indépendants (il en porte le nom tout de même) semble s’élargir afin de proposer un panel d’artistes plus larges pour viser, de fait, un public plus varié. Aussi, pour jouer sur le public dominical et familial, le festival, ce dimanche, propose carrément une matinée (début des concerts incroyablement tôt à 14 heures) afin que papa, maman et leurs progénitures puissent tranquillement rentrer chez eux pour le goûter, ou presque.

Mais ce n’est pas tout, l’affiche offre tout ce qu’il faut pour distraire le jeune public, une première à ma connaissance sur Indétendances. Ainsi, avant les attendus Mickey[3D] (ex 3DK, ex Mickey 3D, ex Mick est tout seul) et Guillaume Cantillon (ex Kaolin), c’est Alain Schneider et Geneviève Laloy qui ouvriront le bal populaire dominical.

Les enfants sont sans doute à la fête, les parents s’agitent quelque peu sur la musique qui, somme toute, balance pas mal et les textes pas si bêtes de nos deux joyeux animateurs de l’après-midi…

Pour les fans de Mickey et de Cantillon, ce fut sans doute un difficile moment que de défendre sa place devant la scène, sous le soleil et avec deux spectacles pour enfants (et adultes consentants) de suite.

Guillaume Cantillon arrive enfin sur scène, dans une formation minimaliste, seulement accompagné d’un autre musicien.

Si tous les deux sont assis, ce n’est pas pour autant qu’il n’attire pas l’attention du public et le folk, quasi-acoustique, de Cantillon fait mouche grâce à ce mélange judicieux de culture, entre Amérique et chanson française, notamment via quelques repères entendus ce printemps un peu partout, comme "Les Ballons Rouges" ou "Comme Avant".

Pas facile de jouer sur une telle scène devant un telle public quand on fait une folk intimiste et chaleureuse.

Pourtant, le public semble adhérer et, en congé de Kaolin, Cantillon fait plus que se défendre et défendre son premier album solo. Il assure une belle prestation qui se terminera par une reprise des Jackson Five… en hommage à qui vous savez. Réussie mais pas forcément utile toute de même, on aurait sans doute préféré une reprise de Neil Young mais fort heureusement pour nous, le folkeux grunge canadien se porte bien !

Et nous n’en avons pas fini avec le folk en ce début de soirée, ni avec la région Rhône-Alpes Auvergne et ses voisins puisque c’est au tour de H-Burns de monter sur scène.

H-Burns, c’était une belle découverte de 2008 avec son album How strange it is to be anything at all et grâce à Mickaël Furnon [3D], il est ce soir l’invité de Indétendances. Dans un registre folk, comme Cantillon, mais avec une connotation largement plus américaine.

Chant en anglais, musique à l’avenant, H-Burns est épaulé sur scène par celui qui l’a aidé à produire l’album et bien connu de nous tous, à savoir Syd Matter, présent notamment derrière les claviers et en backing vocals.

On retrouve sur scène ce qui fait le charme du Drômois, le trac passé, c’est-à-dire des morceaux qui sonnent (bien), des arrangements efficaces et des mélodies à fredonner.

Moins connu, voire pas connu du tout dans le paysage musicial français, H-Burns a une vraie légitimité à venir défendre sur scène ses chansons et c’est pour cela que l’on aime tant Indétendances. Découvrez très vite ce garçon, en espérant un nouvel album très vite !

Retour à la chanson française ensuite avec Cécile Hercule. Croisée sur le chemin de David Tétard il fut un temps, c’est donc en solo ou plutôt sous son nom (ou pseudonyme, je ne sais pas), qu’elle officie désormais avec son groupe. Bref, mignonne et rigolote, Cécile Hercule déroule ses jolies chansons sans complexe. Tantôt à la guitare, tantôt au mélodica, on se laisse prendre par sa bonne humeur et son air détendu.

Et on n’a pas fini d’entendre parler de la "belle Cécile" puisqu’elle et son groupe se transforme immédiatement après leur concert en… backing band de Mickaël Furnon. En effet, Mickey[3D] nouvelle mouture est donc composé de Mickey et de Cécile Hercule et son groupe. Aussi, vous ne manquerez sans doute pas de recroiser la demoiselle, soit en première partie de Mickey[3D] soit, quoi qu’il en soit, avec Mickey[3D] qui revient à la rentrée avec un nouvel album !

En attendant, c’est donc Mickey[3D] (c’est assez pénible à écrire ces []) qui monte sur scène pour terminer un dimanche sous les meilleurs auspices après un début… assez doux.

Rien de révolutionnaire chez le Montbrisonnais. On retrouve ses chansons gigognes, ses textes simples et ses mélodies faussement naives et percutantes, promettant un album dans la continuité de son travail précédent même si, ça et là, on devine quelques petits virages.

On aura droit à la déprimante et drôle "Monluçon" et quelques titres "Pour le public" comme "J’ai demandé à la lune" pourtant écrite pour Indochine allons Mickaël, tu as quand même autre chose à ton répertoire – et bien entendu, le tubesque "Respire".

Une soirée finalement plutôt chouette pour un dimanche, en attendant le choc de titans du week-end du 31 juillet avec le match Clermont-Bordeaux et les formidables Kütu Folk. La Rhône-Alpes Auvergne en force, décidément…

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Des Ballons Rouges de Guillaume Cantillon
Une 2ème chronique de l'album Des Ballons Rouges de Guillaume Cantillon
L'interview de Guillaume Cantillon (21 juillet 2008)
La chronique de l'album How strange it is to be anything at all de H-Burns
H-Burns en concert à L'Européen (31 mars 2008)
H-Burns en concert au New Morning (mercredi 2 décembre2009)
H-Burns en concert au Festival Le Cabaret Vert #9 (samedi 24 août 2013)
Cécile Hercule en concert à Set de la Butte (1 octobre 2008)
La chronique de l'album Tu vas pas mourir de rire de Mickey 3D
La chronique de l'album On aime on aide de Mickey 3D
Mickey 3D en concert au Festival Solidays 2005 (vendredi)
Mickey 3D en concert au Festival des Vieilles Charrues 2005 (samedi)
Mickey 3D en concert au Festival Garorock 2006 (samedi)
Mickey 3D en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2006 (vendredi)
Mickey 3D en concert au Festival des terre-Neuvas 2006 (Samedi)
Mickey 3D en concert au Festival Les Francofolies de La Rochelle #32 (édition 2016)
La conférence de presse de Mickey 3D (28 avril 2006)
Mick est tout seul en concert à B R OAD WAY - Quatuor Pli - Gagadilo - Jerri - L'Armée des Ombres - Mick est tout seul (29 octobre 2008)

En savoir plus :
Le site officiel du festival FNAC Indétendances
Le Myspace du festival FNAC Indétendances

Crédits photos : Diane Hion (Toute la série sur Taste of Indie)


        
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Guillaume Cantillon (21 juillet 2008)
Cécile Hercule (1 octobre 2009)


# 14 juillet 2019 : Les pieds dans l'eau

C'est l'été, les vacances pour certains, mais cela n'empêche pas de découvrir quelques petites perles musicales, littéraires, théâtrales, cinématographiques... Alors ne perdons pas de temps et découvrons le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Reward" de Cate Le Bon
"Walk on a mirror" de Beautiful Badness
"You're here now what ?" de Matmatah
"Verdée" de Verdée
"Circo circo" de Who's the Cuban
Tom Mascaro et The Daggys au M'art in the street de St Symphorien s/ Coise
Beauregard #11 :
Jeudi avec MNNQNS, Gossip, Fatboy Slim entre autres
Vendredi avec Balthazar, Lavilliers, NTM, Etienne de Crécy...
Les Eurockéennes de Belfort #31 : Interpol, Fontaines DC, Idles, Mass Hysteria...
et toujours :
"Lung bread for daddy" de Du Blonde
"Orgue" de Guero
Hellfest #14 avec No one is innocent, Gojira, Kiss, Cannibal Corpse, Sister of Mercy et pas mal d'autres
"L'envoutante" de L'Envoûtante
"Uncovered Queens of the Stone Age, The lost EP" de Olivier Libaux
"Praeludio" de Patrick Langot
"Carnet de voyage, livre 1 : Beethoven Cras" de Quatuor Midi Minuit
"The twin souls" de The Twins Souls

Au théâtre :

"Glissement de terrain" au Théâtre de la Reine Blanche
"Philippe Chevallier et Bernard Mabille - Chacun son tour" au Théâtre L'Archipel
"De Judas à Manuel Valls" à la Comédie Saint-Michel
"Philippe Fertray - En mode projet" au Théâtre de la Contrescarpe
"Florian Lex - Pas de pitié !" au Théâtre du Marais
des reprises :
"Nature morte dans un fossé" au Petit Gymnase
"Muriel Lemarquand - Trop forte !" au Théo Théâtre
la chronique des spectacles à l'affiche parisienne en juillet
et la chronique des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon

Expositions avec :

"Back Side/Dos à la mode" au Musée Bourdelle
et dernière ligne droite pour :
"L'Orient des peintres, du rêve à la lumière" au Musée Marmottan-Monet
"Hammershoi - Le Maître de la peinture danoise" au Musée Jacquemart-André
"La Lune - Du voyage réel aux voyages imaginaires" au Grand Palais
"La Collection Emil Bürhle" au Musée Maillol

Cinéma :

"Le Voyage de Marta" de Neus Ballus
et la chronique des sorties de juillet

Lecture avec :

"L'enfer du commissaire Ricciardi" de Maurizio de Giovanni
"Hitler et la mer" de François-Emmanuel Brézet
"La villa de verre" de Cynthia Swanson
"Le fossé" de Herman Koch
"Les apprentis de l'Elysée" de Jérémy Marot & Pauline Théveniaud
et toujours :
"Entrer dans l'arène en même temps que l'orage" de Danny Denton
"Et tout sera silence" de Michel Moatti
"Je te donne" de Baptiste Beaulieu, Agnèes Ledig, Laurent Seksik, Martin Winckler
"Le dernier thriller norvégien" de Luc Chomarat
"Néron" de Catherine Salles

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=