Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival Furia Sound 2009
Didier Super - Tunng - Mono - Herman Düne - Isis - Gossip  (Cergy-Pontoise, Base de Loisirs)  dimanche 5 juillet 2009

Autant la première journée semblait faiblarde sur le papier, autant la deuxième pouvait difficilement décevoir.

Retour sur le site le lendemain en plein cagnard avec Didier Super, véritable empêcheur de tourner en rond de la chanson française.

Musicalement, l’expérience relève du carnage intégral : des musiciens à la peine, un chant terrifiant. Mais les textes, quel régal.

Difficile en effet d’envisager Didier Super comme un musicien à part entière pour celui qui apparaît comme un héritier direct de Coluche. Ses paroles sont méchantes, gratuites, vulgaires, ses personnages immoraux ou cruels… mais pour autant tellement justes et hilarants. Son attitude incontrôlable, ses insultes au public fréquentes. Un vrai ballon d’oxygène dans une société où il semble impossible de sortir du politiquement correct faisant valeur de référence. Du troisième degré certes, mais toujours salvateur. Et étrangement la majorité du public semblait séduite… Si seulement il pouvait en résulter une prise de conscience...

Pas le temps d’attendre la fin, direction la petite scène pour assister au retour de Tunng devant un public plus que clairsemé. Ambiance bucolique, soleil, lunettes de soleil, traits tirés, regards perdus, le sextet anglais démarre doucement sa prestation. Puis la sauce prend petit à petit, clairement moins bien qu’au Point Ephémère l’an passé, pour rendre le moment tout à fait agréable.

Partant de structures mélodiques classiques, Tunng empile les discrets sons électroniques, les sons de jouets d’enfants, les chœurs. Calme, reposant, contemplatif jusqu’au final en apothéose sur le tubesque "Bullets". De quoi sortir de leur torpeur les plus récalcitrants.

Retour ensuite sous le chapiteau pour applaudir Mono, encore à considérer comme un des fers de lance de la scène post-rock actuelle, bien que cette appellation n’ait jamais signifié grand chose. Appliqué, sûr de sa force, le quatuor japonais proposera quarante cinq minutes intenses, majoritairement dévolues à leur nouvel album (Hymn To The Immortal World) libérant des torrents d’émotions. Sans la moindre communication avec le public bien que l’on sente les musiciens excités de participer à l’évènement. Les quelques centaines d’aficionados ne bouderont guère leur plaisir.

Après un tel déluge sonique, petite pause avec Herman Düne, désormais recentré autour de Yaya et Neman pour un set quasi exclusivement dédié à leur dernier né Next Year In Zion. Avec le départ d’André et l’accession à un public plus large, Herman Düne a subi de profonds bouleversements se muant entre groupe pop folk tendance mainstream. En voyant Yaya gratouiller sa guitare l’air absent, on repense à Stanley Brinks croisé dans un squat berlinois en mai dernier, plus en verve et inspiré que jamais. On se demande lequel a choisi la meilleure trajectoire de carrière… Et le groupe de continuer à enchaîner les bluettes inoffensives, un peu de ukulélé par-ci, de guitare électrique par-là. Un show sans âme tout à fait ennuyeux. Triste lorsque l’on repense à cette incroyable formation que fut Herman Düne à une époque.

Suite de la programmation post-core métal sous le chapiteau avec les cultissimes Isis. Une prestation d’une puissance et d’une sauvagerie inouïe ; les guitares d’une lourdeur impressionnates, riffs féroces, les fulgurances d’Aaron Turner au micro complétant un tableau déjà bien chargé. Amusant de voir cet atroupement de métalleux tout de noir vêtus ayant littéralement pris d’assaut la petite scène, à juste titre hypnotisés par le spectacle.

Avec un peu de retard, voici enfin le retour de Gossip aux affaires, suite à la parution de leur bancal nouvel album (Music For Men). Robe moulante dont elle a le secret, danses frénétiques, énergie à revendre, Beth Ditto reproduit les recettes ayant fait la légende des américains sur les planches. Pourtant, jamais leur show n’arrivera à véritablement décoller et atteindre les sommets tutoyés les années passées (Nouveau Casino 2007 ou Mofo 2006). La faute certainement à cette recrudescence de beats aboutissant à une relecture dancefloor de leur répertoire. Grossière erreur d’avoir mis au rancart ces guitares, véritable partie intégrante du son Gossip. Les kids kiffent mais pour combien de temps encore ?

Au final, une édition 2009 dans la lignée des précédentes : des confirmations, des surprises, de belles découvertes. Du moins bon également mais telle est la rançon d’une programmation ratissant un aussi large public. Vivement l’année prochaine.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Vaut mieux en rire que s'en foutre II de Didier Super
Didier Super en concert à La Maroquinerie (15 novembre 2005)
Didier Super en concert au Festival Le rock dans tous ses Etats 2007 (vendredi)
Didier Super en concert au Festival des terre-Neuvas Bobital 2008 - Vendredi
Didier Super en concert au Festival Des Printemps Hurlants 2010
Didier Super en concert au Fil (vendredi 21 janvier 2011)
La chronique de l'album Comments Of The Inner Chorus de Tunng
La chronique de l'album Good arrows de Tunng
La chronique de l'album This is Tunng... Live from the BBC de Tunng
La chronique de l'album Turbines de Tunng
La chronique de l'album Song You Make at night de Tunng
Tunng en concert à L'Aire Libre (6 décembre 2007)
Tunng en concert au Festival Art Rock #25 (2008)
Tunng en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort 2008
Tunng en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2010 (vendredi 16)
L'interview de Tunng (28 mars 2008)
La chronique de l'album Walking Clouds and Deep Red Sky Flag Fluttered and the Sun Shined de Mono
La chronique de l'album Holy Ground : New York City Live with the Wordless music orchestra (CD + DVD)   de Mono
La chronique de l'album For My Parents de Mono
Mono en concert au Festival de Dour 2006 (dimanche)
Mono en concert au Korigan (3 décembre 2006)
Mono en concert à Glaz'Art (27 mars 2009)
La chronique de l'album Mash Concrete metal mushroom. de Herman Düne
La chronique de l'album Giant de Herman Düne
La chronique de l'album Mariage à Mendoza de Herman Dune
Herman Düne en concert au Festival Antifolk 2003
Herman Düne en concert au Festival Antifolk 2003 - 2ème
Herman Düne en concert au Festival Mo'Fo 2003
Herman Düne en concert à Pizzeria du Soleil (2 février 2004)
Herman Düne en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2005 (jeudi)
Herman Düne en concert au Trabendo (26 novembre 2005)
Herman Düne en concert à La Cigale (4 novembre 2006)
Herman Düne en concert à Angers (22 novembre 2006)
Herman Düne en concert au Festival Les Nuits Parisiennes 2006
Herman Düne en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2007 (samedi)
Herman Düne en concert au Festival Primavera Sound 2007 (jeudi)
Herman Düne en concert au Festival des Vieilles Charrues 2007 (samedi)
Herman Düne en concert au Festival La Route du Rock 2007 (mercredi)
Herman Düne en concert au Festival La Route du Rock 2007 (jeudi)
Herman Düne en concert au Fil (9 avril 2009)
Herman Düne en concert à La Vapeur (15 avril 2009)
Herman Düne en concert au Festival Les Nuits de l'Alligator 2010 (samedi 27)
Herman Düne en concert au Festival Beauregard #3 (édition 2011) - Samedi
Herman Düne en concert au Festival International de Benicàssim #17 (vendredi 15 juillet 2011)
Herman Düne en concert au Festival Rock en Seine 2011 - Programmation du vendredi
Herman Düne en concert au Festival Rock en Seine 2011 (vendredi 26 août 2011)
Herman Düne en concert au Festival We Love Green #2 (édition 2012)
Herman Düne en concert au Festival We Love Green #2 (édition 2012) - Dimanche 16 septembre
L'interview de Herman Düne (2 novembre 2006)
La conférence de presse de Herman Düne (15 août 2007)
La chronique de l'album In the absence of Truth de Isis
Isis en concert à La locomotive (29 mai 2005)
Gossip parmi une sélection de singles (juillet 2007)
La chronique de l'album Standing in the way control de Gossip
La chronique de l'album Music for men de Gossip
Gossip en concert au Festival des Inrocks Motorola 2007
Gossip en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort 2008
Gossip en concert au Festival Le Rock Dans Tous ses Etats 2008
Gossip en concert à Paléo Festival #34 (2009)
Gossip en concert au Festival Garden Nef Party #4 (2009)
Gossip en concert au Festival Beauregard #4 (édition 2012) - Samedi
Gossip en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2012 - dimanche
Gossip en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2012 - samedi & dimanche
Gossip en concert au Festival Beauregard #11 (édition 2019) - Les Découvertes
Gossip en concert au Festival Beauregard #11 (édition 2019) - Jeudi 4 juillet

En savoir plus :
Le site officiel du Festival Furia Sound 2009
Le Myspace du Festival Furia Sound 2009


Barbel         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Tunng (28 mars 2008)


# 29 mars 2020 : On continue à s'égayer le cerveau

On attaque la troisième semaine de confinement. On ne va pas baisser les bras, et nous vous proposons encore un joli contenu histoire de s'oxygéner le cerveau comme on peut. C'est parti.

Du côté de la musique :
"44" de François Puyalto
"Yene mircha" de Hailu Mergia
"Le silence et l'eau" de Jean-Baptiste Soulard
"Gigaton" de Pearl Jam
"Metal band" de Bernard Minet
"Connection loss" de Caesaria
"The black days session #1" de Daniel Roméo
"Sixième sens" de Faut Qu'ça Guinche
Péroké, Coco Bans, Al Qasar, quelques clips pour lutter contre l'ennui du confinement
"Alterations" de Robin McKelle
"Love of life" de Vincent Courtois, Robin Fincker et Daniel Erdmann
"No return" de We are Birds
et toujours :
"La course" de Bon Voyage Organisation
"Où ça en est ?" de Ceylon
"Blossom" de Coralie Royer
"Brothers of string" de Duplessy & the Violins of the World
"Atomised single" de Gogo penguin
"Onkalo" de Julie Campiche Quartet
"Single carry me home" de Kokoroko
"The pain, the blood and the sword" de Lion's Law
"Five for five" de Michael Fine
"Mon étrangère" de Valentin Vander

Au théâtre dans un fauteuil de salon avec :

en diffusion sur le net :
une comédie contemporaine avec la captation de la création originelle de "Art"
du boulevard avec :
le streaming de "Fleur de cactus"
le streaming de "Jo"
un classique revisité avec
la captation
de "Peer Gynt"
une évocation de l'univers de Lewis Caroll avec la captation de "Lewis versus Alice"
dans la rubrique "Au Théâtre ce soir" :
"Peau de vache"
avec Sophie Desmarets
et "La Puce à l'oreille" avec Louis de Funès
une gourmandise pour fan addict avec Fabrice Luchini en vidéo dans "Le point sur Robert"
et des spectales à voir ou a revoir en DVD :
"Le Paradoxe amoureux"
"Dieu habite Dusseldorf"
"ABC D'airs"

Expositions :

en toute tranquilité mais musicales avec sur le Musée de la Sacem :
"L'Opérette" de son Age d'or à la Belle Epoque au regain d'engouement avec sa réactivation par des compagnies contemporaines tels "Azor" et "La Grande duchesse de Gerolstein"
et celle dédiée à son roi "Jacques Offenbach"
au Musée de la Monnaie de Paris :
la visite virtuelle des collections permanentes et la visite de sa dernière exposition en date "Kiki Smith"
et passer les frontières avec la visite virtuelle des collections du Musée Guggenheim de New York

Cinéma :

Ciné-Club at home avec :
"Blue Velvet" de David Lynch
"Casanova" de Federico Fellini
"Les 39 marches" d'Alfred Hitchock
le téléfilm "Paris Best" de Philippe Lioret
et des films récents sortis en DVD :
"Les Eblouis" de Sarah Suco
"Alice et le maire" de Nicolas Pariser
"Noura" de Hinde Boujemaa

Lecture avec :

"Banditi" de Antoine Albertini
"Champ de tir" de Linwood Barclay
"Chasseurs et collectionneurs" de Matt Suddain
"Les cents derniers jours d'Hitler" de Jean Lopez
"Les plumes du pouvoir" de Michaël Moreau
"Nefertari dream" de Xavier-Marie Bonnot
et toujours :
"Confession téméraire" de Anita Pittoni
"L'âne mort" de Chawki Amari
"L'archipel des larmes" de Camilla Grebe
"Riposte" de David Albertyn
"Temps noirs" de Thomas Mullen
"Toute la violence des hommes" de Paul Colize
"Une île sur la Volga" de Iwan Lépingle

Froggeek's Delight :

"Shadow, le cloud computing", retour d'expérience de l'utisation d'un PC dans les nuages
Une sélection de jeux pour moins vous ennuyer pendant le confinement et plus tard
"Call of Cthulhu" sur Switch, PS4, Xbox One et PC
"Call of Duty Modern warfare" sur PS4, XboxOne, PC

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=