Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival FNAC Indétendances 2009
Steeple Remove - Bewitched On The Top Of Our Heads - Peter Von Poehl - Stuck In The Sound  (Paris, Parvis de l'Hôtel de Ville)  samedi 1er août 2009

Contrairement à la soirée de la veille, qui voyait s’affronter Bordeaux à Clermont-Ferrand pour le titre de ville la plus rock de France, pas de thématique particulièrement ce soir. Quatre groupes se succèdent sur scène en toute amitié, pour le bonheur des fans et des curieux venus en nombre sur le parvis de l’Hotêl de Ville.

Les rouennais de Steeple Remove démarre le show. Le quatuor entame un set alternant riffs rock, électro-pop, psychédélisme, dans lequel le clavier trouve également toute sa place.

Steeple Remove ne choisit pas de camp, ils jouent tout simplement avec puissance et conviction. On parlera donc plutôt d’univers musical. Un univers qui leur est propre, mélangeant tradition et modernité.

Quant à leur aisance scénique, elle prouve que les quatre garçons ont l’habitude de l’exercice. Ils ne sont d’ailleurs pas avares, puisqu’ils offrent à la foule déjà bien amassée un set plutôt long pour un premier groupe. Gros applaudissements pour les surprenants et élégants Steeple Remove.

Viennent ensuite les rémois de Bewitched On The Top Of Our Heads.

Un nom toujours aussi difficile à prononcer et visiblement encore plus compliqué à écrire, puisqu’il n’est même pas correctement orthographié sur la grande banderole Fnac qui borde la scène !

La dizaine d’illuminés-musiciens entament leur pop-rock chorale avec beaucoup d’énergie. Leurs compositions fraîches et joyeuses sont des plus séduisantes.

C’est un peu comme si les gentils I’m From Barcelona avait rencontré le génie fou de Daniel Johnston.

Un autre point commun avec l’artiste lo-fi pré-cité, concerne une justesse de chant toute approximative ! Mais on fait fi de ce petit désagrément tant leur bonne humeur est communicative. On aurait voulu entendre leur célèbre reprise de Yuksek "Tonight", mais non. Tant pis, c’était bien quand même !

Face à une foule vraiment dense désormais, c’est le suédois blond comme les blés Peter Von Poehl qui vient jouer sa douce pop. Entouré de ses musiciens, il propose un set hyper carré qui ravit les connaisseurs autour de nous.

Les mélodies sont tantôt romantiques, tantôt mélancoliques, pas vraiment de grand écart de style quitte à devenir parfois un peu monotone.

Heureusement, pour l’animation Peter Von Poehl nous gratifie de plusieurs interventions en français quelque peu lunaires. Finalement, un soubresaut salvateur aura lieu au moment de "The Story Of The Impossible", titre qui avait sorti de l’ombre le jeune homme à l’époque de son premier album. Un concert que nous qualifierons de charmant.

En guise de bouquet final, ce sont les parisiens de Stuck In The Sound qui viennent enflammer la scène, puis le parvis, puis tout Paris !

Le quatuor donne ce soir un concert à la hauteur de sa réputation scénique. Ils envoient leur tubes disco-punk-rock à une vitesse supersonique retournant au passage nos cervelles qui n’en croient pas leurs neurones !

Déchaînés, enragés, dingues, les Stuck sont au top, et entraînent dans leur délire un public complètement emballé. Au moment de "Ouais" leur dernier single, c’est la folie furieuse dans les rangs. Mais c’est loin d’être fini. Puisque des tubes, les Stuck en ont stock, "Shoot Shoot" et bien sûr la bombe "Toy Boy" José, le chanteur encagoulé, s’amuse avec une foule hypnotisée et prête à toutes les singeries.

Le groupe a bien du mal à quitter la scène, au grand bonheur des fans. Finalement, les parisiens arriveront à conclure en signifiant au public que c’est l’anniversaire de leur batteur et en lui faisant entonner un "joyeux anniversaire" des plus bordéliques.

Bravo aux Stuck In The Sound pour cette superbe prestation, en espérant qu’ils restent coincés dans le son encore longtemps.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Radio Silence de Steeple Remove
La chronique de l'album Vonal-Axis de Steeple Remove
Steeple Remove en concert au Triptyque (21 février 2007)
La chronique de l'album Going to see where the tea trees are de Peter Von Poehl
La chronique de l'album May Day de Peter Von Poehl
La chronique de l'album Sympathetic Magic de Peter Von Poehl
Peter Von Poehl en concert à La Cigale (30 mai 2006)
Peter Von Poehl en concert au Festival Art Rock 2006 (Dimanche)
Peter Von Poehl en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2007 (jeudi)
Peter Von Poehl en concert au Festival Summercase 2008 (Samedi)
Peter Von Poehl en concert à Paléo Festival #34 (2009)
L'interview de Peter Von Poehl (avril 2007)
La chronique de l'album Shoegazing Kids de Stuck in the Sound
Stuck In The Sound parmi une sélection de singles (septembre 2011)
La chronique de l'album Pursuit de Stuck in the Sound
La chronique de l'album Billy Believe de Stuck in the Sound
Stuck In The Sound en concert au Café de la Plage (1er février 2005)
Stuck In The Sound en concert à La Maroquinerie (15 décembre 2005)
Stuck In The Sound en concert à Fête de la Musique 2007 (21 juin 2007)
Stuck In The Sound en concert au Bataclan (mai 2009)
Stuck In The Sound en concert au Festival Garden Nef Party #4 (2009)
Stuck In The Sound en concert à Main Square Festival 2012 - Programmation
Stuck In The Sound en concert à Main Square Festival 2012 - Vendredi
Stuck In The Sound en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2012 - jeudi
Stuck In The Sound en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2012 - jeudi - 2ème
Stuck In The Sound en concert au Festival Rock en Seine 2012 - Programmation du dimanche
Stuck In The Sound en concert au Festival Marsatac #14 (édition 2012) - Marseille
Stuck In The Sound en concert au Festival Marsatac #14 (édition 2012) - Samedi 29 septembre
L'interview de Stuck in the Sound (vendredi 22 mars 2019)

En savoir plus :
Le site officiel du festival FNAC Indétendances
Le Myspace du festival FNAC Indétendances

Crédits photos : Diane Hion (Toute la série sur Taste of Indie)


Syx         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 9 mai 2021 : Toujours plus proche de la sortie

On apprend par coeur le calendrier de dé-confinement, on espère les vaccins au plus vite, retrouver les salles de spectacles, les restos, bref on serait presque heureux. Pour le moment, voici le sommaire de la semaine avec la Mare Aux Grenouilles #27 samedi et un concert/interview de La Reine Garçon le 22 mai. Suivez la chaine Twitch.

Du côté de la musique :

"Flux flou de la foule" de Françoiz Breut
"Eiskeller" de Rover qui nous en parle en interview
"Let's do porn" de Captain Obvious
"The moon and stars : prescriptions for dreamers" de Valérie June
"Van Weezer" de Weezer
"Le grand secret des oiseaux de sable" de Ceylon
"Electron libre" de Hae-Sun Kang
"Chronicles of an inevitable outcome" de Intraveineuse
"Autobiographie Pirate" de Lady Arlette
"Vous écoutez quoi en travaillant ?" la 10ème émission de la saison 2 de Listen In Bed avec Guillaume Long, Flavien Girard et Francis Bourganel
"Augustin Pfleger : the life and passion of the christ" de Orkester Nord et Martin Wahlberg
"Beneath" de Tremor Ama
et toujours :
"Once" de Maxwell Farrington & Le Superhomard
"Drôles de dames" de Fabrice Martinez, Laurent Bardainne et Thomas de Pourquery
"Statistic ego", de Fauxx
"Fallen chrome" de Jac Berrocal & Riverdog
"Nikolai Tcherepnin : Le Pavillon d'Armide op 29" de Henry Shek & Moscow Symphony Orchestra
"Bal Kabar" de David Sicard
"Surrounding structures" de Veik
"Amnésique, mais d'une bonne manière (avec Francis Bourganel, Guillaume Long et Flavien Girard)" 9ème émission de Listen In Bed saison 2
"A Tania Maria journey" de Thierry Peala & Verioca Lherm
"Can't wait to be fine" de We Hate You You Please Die

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"La Mélancolie des dragons" de Philippe Quesne
"Richard III - Loyauté me lie" de Jean Lambert-wild
"Bestie di scena" de Emma Dante
"Ali Baba" de Macha Makeïeff
"Noire" de Tania de Montaigne
"On ne voyait que le bonheur par Grégori Baquet
"Aimez-moi" de Pierre Palmade

Expositions :

en virtuel :
"Valadon et ses contemporaines. Peintres et sculptrices, 1880-1940" au Musée des Beaux-Arts de Limoges
"Matisse, comme un roman" au Centre Pompidou
"Gabrielle Chanel - Manifeste de mode" au Palais Galliera
"Luxes" au Musée des Arst Décoratifs
"Léonard de Vinci" au Musée du Louvre

Cinéma :

at home :
"Les Beaux Jours" de Marion Vernoux
"Les Garçons sauvages" de Bertrand Mandico
"Un amour de jeunesse" de Mia Hansen-Love
"Hyènes" de Djibril Diop Mambéty
"De bruit et de fureur" de Bertrand Mandico
"Cosmos" de Andrzej Zulawski
"Cria Cuervos" de Carlos Saura

Lecture avec :

"Une toute petite minute" de Laurence Peyrin
"Rome, naissance d'un empire" de Stéphane Bourdin & Catherine Virlouvet
Rencontre avec Olivier Bal auteur de "La forêt des disparus"
"Le mari de mon frère" de Gengoroh Tagame
"Le bal des folles" de Victoria Mas et "Ici n'est plus ici" de Tommy Orange
et toujours :
"Patti Smith : Horses" de Véronique Bergen
"Les sorcières de la littérature" de Taisia Kitaiskaia & Katy Horan
"Je ne suis pas encore morte" de Lacy M. Johnson
"La famille" de Suzanne Privat
"Le brutaliste" de Matthieu Garrigou-Lagrange
"Les fossoyeuses" de Taina Tervonen

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=