Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival International Benicàssim #15 (2009)
Foals - Lily Allen - Television Personalities - Bell X1 - The Mighty Stef - Maxïmo Park - Russian Red - The Wave Pictures - Manchester Elbow - Peaches - Franz Ferdinand - 2 Many DJ’s  (Benicàssim, province de Castellón)  samedi 18 juillet 2009

On aurait pu penser que le Fib allait être totalement annulé mais c’est mal connaître les équipes techniques de ce festival, qui ont effectué un sacré boulot durant la nuit et la matinée.

Cette journée est donc quelque peu reconstituée de toutes pièces, tout comme les toiles des scènes et des divers stands arrachés à cause de la tempête. Suite à la fermeture du gymnase, nous pouvons replanter la tente dans le camping.

A signaler que dans toute cette pagaille, les intéressants britishs de Foals annuleront leur prestation ; dommage. Lily Allen ne viendra pas non plus, pour cause (soi-disant ?) de maladie. Et bah, comme dit son charmant single : "Fuck you".

Je ne connaissais pas les Television Personalities. On m’avait juste dit que c’était un vieux groupe punk. De la formation originale ne reste apparemment que le leader-chanteur-guitariste, Dan Treacy (pas vraiment guitariste, en fait).

Ici, pas vraiment de côté punk énervé, mais des musiciens qui tentent de suivre un leader complètement à la masse. Mais c’est ça qui est bon ! Ce mec avait sombré dans la coke et a été en tôle. Cela me rappelle Arthur Lee, le chanteur de Love, qui était revenu (de la même manière) sur scène vers 60 ans et a eu le même genre de passif avant de trépasser.

Bref, Dan est totalement en dehors du coup, à moitié stone, désaccorde régulièrement sa guitare sans savoir la réaccorder, chante mielleusement, ricane tout le temps mais reste tout mignon avec son joli bonnet, son sourire à peine édenté et sa tête de coquin. Son bassiste lui parle même comme un papa essayant de gérer son bébé. Le public présent sur la petite scène Fib Club se prend au jeu mais semble assister au déjeuner des singes du zoo. M’enfin, c’était marrant.

20h : Deux projets irlandais jouent à peu près au même moment : Bell X1 (l’ancien groupe de Damien Rice) et The Mighty Stef (bon groupe rock country mignon tout plein).

Malheureusement, malgré les changements d’horaires, Maxïmo Park peut jouer aujourd’hui.

Le jeune public anglais présent sur la grande scène est content et chante en chœurs de soi-disant tubes comme "Our Velocity".

Je fuis et vais admirer Russian Red sur la scène Fiberfib, une charmante chanteuse pop-folk espagnole s’exprimant en Anglais ; beaucoup de fans présents et très bonne ambiance. Et le soufflé ne retombe pas car enchaînent après elle les Anglais plutôt folk-indé de The Wave Pictures, parfaitement dans l’ambiance pop folk vacances faisant se trémousser l’audience.

23h : J’essaie de connaître un peu mieux la grosse machine de Manchester Elbow, qui joue sur la grande scène ; mais rien à faire, la sauce ne prend pas trop pour moi avec ce type de groupe rock tendant acoustiquement et visuellement sur une variété emplie de bons sentiments.

0h : Un choix cornélien se pose : apprécier Peaches et ses excentricités rockélectroclash sur la scène moyenne ou sombrer dans la facilité et voir Franz Ferdinand avec 30.000 Anglais foufous sur la grande scène.

J’opte pour ces derniers car je vais revoir la canadienne fofolle sous peu. Un pote part se faire le live de Peaches et me confirme ensuite que le show était vraiment très bon, toujours assez drôle et que désormais elle tourne avec un groupe rock (sans omettre ses synthés et boîtes à rythme cheaps) : forcément très glam.

Les Ecossais de Franz Ferdinand font donc correctement leur travail, sans surprise : en gros, la foule ne s’arrêtera pas de se soulever et chanter les bras en l’air ; très impressionnant quand on se met sur les gradins à droite du public. Tous leurs plus gros tubes sont passés en revue, "Take me out" faisant toujours trembler la scène dès l’intro (que le groupe fait durer en live pour faire monter la sauce). Bref, facile mais efficace. Je sens bien les quelques mises en scène faites pour agrémenter le show (monter sur la batterie, sauter depuis un ampli…) mais Kapranos et ses sbires sont toujours sérieux et semblent toujours aussi heureux de jouer. Le final est peut-être un peu trop long, avec ses boucles de Moog Voyager, nouveau synthé intégré au groupe.

2h30 : Dans un genre plus électro, les 2 Many DJ’s vont eux aussi, forcément, foutre le feu à la grande scène. Ils sont donc ce soir aux commandes de leurs platines et également de samplers d’images. Tous les morceaux joués ont donc leurs représentations également diffusées sur les grands écrans derrière eux, et cela au moment où les titres rentrent dans le mix. Du beau boulot ; surtout que n’importe qui peut comprendre comment fonctionne cette machinerie grâce à des caméras placées judicieusement au-dessus de leurs têtes.

J’attendais tellement que les musiciens électros ou certains dj’s fassent comprendre ce qu’ils font ! Merci les 2 Many DJ’s ! (merci peut-être à d’autres, également…) Cette fois, le côté live est bien visible. Et quand l’électro devient visuelle comme le rock, la sensation d’usurpation est nettement moindre. Trop de groupes électro donnent l’impression de ne rien foutre sur scène (ce qui est parfois vrai) ou de passer un cd.

Bref, le résultat donne de gros tubes dancefloor remodelés façon 2 Many et agrémentés de pochettes de disques animées projetées sur les écrans. Les Chemical Brothers, Hot Chip, The Gossip, Michael Jackson… sont enchaînés de main de maître pour que la fête batte son plein.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album What Went Down de Foals
Articles : Festival Rock en Seine 2010 - Programmation du vendredi - Minus The Bear - All Time Low - Roken is Dodelijk - Band of
Foals en concert au Festival des Inrocks Motorola 2007
Foals en concert au Festival Summercase 2008 (Samedi)
Foals en concert au Festival Le Rock Dans Tous ses Etats 2008
Foals en concert au Festival des Inrocks iDTGV 2008
Foals en concert au Festival International Benicàssim #15 (2009)
Foals en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2010 (samedi 17)
Foals en concert au Festival International de Benicàssim #16 (dimanche 18 juillet 2010)
Foals en concert au Festival La Route du Rock 2010 (samedi)
Foals en concert au Festival Pukkelpop 2010 (vendredi 20 août 2010)
Foals en concert au Festival Rock en Seine 2010 (vendredi 27 août 2010)
Foals en concert à Splendid (mardi 16 novembre 2010)
Foals en concert au Festival Art Rock 2014 - 6, 7 et 8 juin
Foals en concert au Festival La Route du Rock #25 (samedi 15 août 2015)
Foals en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort #28 (édition 2016) - samedi 2
Foals en concert au Festival Rock en Seine 2016 - Dimanche 28 août
Foals en concert au Festival Beauregard #9 (édition 2017)
Foals en concert au Festival Beauregard #9 (édition 2017) - Dimanche 9 juillet
Lily Allen en concert au Festival Les Inrocks 2006
La chronique de l'album My dark places remixes de The Television Personalities
Television Personalities en concert à Rock Is Dead ? #4 (28 janvier 2009)
La chronique de l'album Blue Lights on the Runway de Bell X1
La chronique de l'album Bloodless Coup de Bell X1
La chronique de l'album A certain trigger de Maximo Park
La chronique de l'album Our earthly pleasures de Maximo Park
La chronique de l'album The National Health de Maximo Park
Maxïmo Park en concert au Festival La Route du Rock 2005 (Dimanche)
Maxïmo Park en concert au Festival La Route du Rock 2005 (dimanche)
Maxïmo Park en concert au Festival Les Nuits Secrètes 2005
Maxïmo Park en concert au Festival Le rock dans tous ses Etats 2007 (vendredi)
Maxïmo Park en concert au Festival Summercase 2008 (vendredi)
Maxïmo Park en concert au Festival International Benicàssim #15 (2009)
Maxïmo Park en concert au Festival International Benicàssim #15 (2009) - 2ème
Maxïmo Park en concert au Festival Rock en Seine 2012 - Programmation du samedi
L'interview de Maximo Park (13 août 2005)
La chronique de l'album Instant Coffee Baby de The Wave Pictures
La chronique de l'album Beer in the Breakers de The Wave Pictures
La chronique de l'album Unreleased Cutz + live Jamz 1994 de Moldy Peaches
La chronique de l'album Impeach my bush de Peaches
Peaches en concert au Festival La Route du Rock 2004 (samedi)
Peaches en concert au Festival La Route du Rock 2009 (samedi)
Peaches en concert au Festival La Route du Rock 2009 (samedi) - 2ème
La conférence de presse de Peaches (août 2004)
La chronique de l'album eponyme de Franz Ferdinand
La chronique de l'album You Could Have It So Much Better de Franz Ferdinand
Franz Ferdinand parmi une sélection de singles (juin 2006)
La chronique de l'album Tonight : de Franz Ferdinand
La chronique de l'album Always Ascending de Franz Ferdinand
Franz Ferdinand en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2004
Franz Ferdinand en concert au Festival International de Benicassim 2006 (samedi)
Franz Ferdinand en concert au Festival La Route du Rock 2006 (dimanche)
Franz Ferdinand en concert au Festival des Inrocks iDTGV 2008
Franz Ferdinand en concert à L'Aéronef (16 mars 2009)
Franz Ferdinand en concert à l'Olympia (17 mars 2009)
Franz Ferdinand en concert à Paléo Festival #34 (2009)
Franz Ferdinand en concert au Festival Garden Nef Party #4 (2009)
Franz Ferdinand en concert au Festival Beauregard #4 (édition 2012) - Dimanche
Franz Ferdinand en concert au Festival Rock en Seine 2013 (vendredi 23 août 2013)
Franz Ferdinand en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort #26 (édition 2014) - Samedi
Franz Ferdinand en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2014 - Vendredi
Franz Ferdinand en concert au Festival Cabaret Vert #13 (édition 2017) - Samedi 26 août
La vidéo de DVD par Franz Ferdinand
La conférence de presse de Franz Ferdinand (24 avril 2004)

En savoir plus :
Le site officiel du Festival International Benicàssim 2009
Le Myspace du Festival International Benicàssim 2009

Crédits photos : Spud


Spud         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 19 mai 2019 : Préparez vos cadeaux

On ne va pas couper à la Fête des mères, alors autant offrir des chouettes cadeaux. Voici une sélection de disques, spectacles, livres et même jeux vidéo pour vos mamans. C'est parti !

Du côté de la musique :

Interview de Romain Humeau de Eiffel autour de "Stupor Machine" accompagnée d'une session acoustique avec le groupe au complet
"Chostakovitch" de Artemis Quartet
"Marilou" de Equipe de Foot
"Le fil d'ariane" de Marianne Piketty & Le Concert idéal
"Trois frères de l'orage : Quatuors de Schulhoff, Haas, Thèmes et variations de Krasa" de Quatuor Béla
"Saisons" de Quintette Aquilon
Jean Pierre Kalfon et Jad Wio aux Rendez vous d'ailleurs
et toujours :
"Beatnik or not to be" de Elias Dris
"Dogrel" de Fontaines D.C.
"Dans le lieu du non-où" de L'Etrangleuse
"Leopold Mozart : Missa Solemnis" de Bayerische Kammerphilarmonie & Alessandro de Marchi
"Traversée" de Chrystelle Alour
"L'odysée remix" de Fred Pallem & Le Sacre du Tympan
présentation du Hellfest Open Air Festival #14
"Les cuivres sur le toit" de Paris Brass Quintet
Hublot EP" de Solal Roubine
"Home is everywhere EP" de Nara

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Happy Child" au Théâtre de la Bastille
"True Copy" au Centquatre
"Cataract Valley" aux Ateliers Berthier
"Folie" au Théâtre du Rond-Point
"Dans la solitude des champs de coton" à la Grande Halle de La Villette
"Logiquim-pertubable-dufou" au Théâtre du Rond-Point
"The importance of being earnest" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Amours, mode d'emploi" au Théâtre des Mathurins
"Déshonorée" au Théâtre de l'Opprimé
"Jacob, Jacob" au Théâtre-Sénart
"Qui croire " à la Comédie de Reims
les reprises :
"Roses" au Théâtre de la Bastille
"Fin de partie" au Théâtre Essaion
"La Mate" au Théâtre du Rond-Point
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en mai

Cinéma :

Oldies but Goodies avec "Divorce à l'italienne" de Pietro Germi
et la chronique des autres sorties de mai

Lecture avec :

"A la droite d'Hitler" de Nicolaus Von Below
"Des hommes en noir" de Santiago Gamboa
"Honorer la fureur" de Rodolphe Barry
"Les anges de Babylone" de Ghislain Gilberti
"Sa majesté des ombres" de Ghislain Gilberti
"Travelling" de Christian Garcin & Tanguy Viel
et toujours :
"A jeter sans ouvrir" de Viv Albertine
"Carnets clandestins" de Nicolas Giacobone
"Le sauvage" de Guillermo Arriaga
"Les carnets de guerre de Louis Barthas 1914-1918" de Fredman
"Toute une vie et un soir" de Anne Griffin
"War is boring" de David Axe & Matt Bors

Froggeek's Delight :

"A plage tale : Innocence" de Asobo / Focus sur PS4, XBOX et PC

"Day's Gone" sur PS4

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=