Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Adam Green
La Maroquinerie  (Paris)  1er mars 2004

Pour son quatrième show parisien en moins d’un an, après Mains d’œuvres, une première partie des Kills à la Cigale et un showcase chez Gibert, le génial Adam Green revient en ce début d’année pour investir la Maroquinerie, chose inédite, avec un backing band.

La mise en bouche est assurée par un duo mixte français, Ponnie, visiblement fortement influencé par ce Moldy Peach. Quelques reprises inaccessibles ("Jolen", "Good Vibrations" …), un titre au-dessus du lot genre "je suis belle, tu es moche", rien de franchement inoubliable, mais le temps passe …

Contrairement aux autres fois, c’est dans une salle complètement sold-out qu’Adam doit se produire, lequel arrive sur scène telle la star attendue par tous, une fois ses musiciens en place.

Dès le départ, cette nouvelle prestation s’annonce en tout point différente des précédentes.

La présence du groupe tout d’abord, ambiance potache, virtuosité au placard pour un résultat parfait ouvrant musicalement plus de possibilités sans pour autant être trop envahissant.

Le répertoire ensuite : la quasi-totalité de "Friends Of Mine" incluant les magiques "Salty Candy", "Bluebirds", "Hard To Be A Gril" ou encore "Friends Of Mine", cinq ou six inédits et un unique "Dance With Me", splendide au demeurant, de "Garfield". Adam lui-même enfin, mué en crooner alternatif, prenant des poses pour chanter, dansant maladroitement, remerciant le public d’être venu aussi nombreux.

Fin du concert et du premier acte avec "Jessica", accueillie par un tonnerre d’applaudissements dès les premiers accords.

Entrée en scène identique pour le premier rappel, musiciens d’abord puis chanteur ensuite dans un registre plutôt inédit, une reprise de Chuck Berry avant une formidable version musclée de "Baby I’m Gonna Die Tonight". Adam s’éclipse puis revient seul, s’empare d’une guitare sèche pour renouer avec ses traditionnels sets solos : "Computer Show" et "Can You See Me" belles à pleurer pour une conclusion en guise d’apogée du set.

Qu’on le veuille ou non, Adam Green a désormais tourné la page sur les délires punkoïdes (et sur l’antifolk si tant est que cela signifie quelque chose) compromettant fortement tout espoir de reformation des Moldy Peaches. Pourtant ce changement ne semble pas l’affecter personnellement, tout ce second degré dans l’interprétation, dans les orchestrations ne peut avoir atteint son intégrité.

Il est juste devenu Adam Green … mais n’en est pas moins passionnant.

 

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Friends of mine de Adam Green
La chronique de l'album Jessica de Adam Green
La chronique de l'album Gemstones de Adam Green
La chronique de l'album Jacket full of danger de Adam Green
La chronique de l'album Sixes & Sevens de Adam Green
Adam Green en concert à La Cigale (7 juin 2003)
Adam Green en concert à Mains d'Oeuvres (26 mai 2003)
Adam Green en concert à La Cigale (12 avril 2006)
Adam Green en concert à La Maroquinerie (24 septembre 2007)
Adam Green en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2008 (Mardi)
Adam Green en concert à L'Aéronef (jeudi 11 février 2010)
L'interview de Adam Green (7 juin 2003)
L'interview de Adam Green (mars 2004)
L'interview de Adam Green (7 juin 2005)
L'interview de Adam Green (7 février 2006)


Barbel         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 15 septembre 2019 : Life in Vain

Cette semaine Daniel Johnston nous a quitté, mais aussi Philippe Pascal de Marquis de Sade. Merci à eux pour tout ce qu'ils ont apporté à la musique mondiale pour l'un et hexagonale pour l'autre.
Pour ce qui est du reste de l'actualité culturelle de la semaine, c'est parti pour le sommaire :

Du côté de la musique :

"Schlagenheim" de Black Midi
"Tokyo dreams" de Dpt Store
"Terry Riley : Sun rising" de Kronos Quartet
"Diabolique" de l'Epée
"Mer(s) : Elgar, Chausson & Joncières" de Marie-Nicole Lemieux
"Like in 1968" de Moddi
"Voodoo queen" de One Rusty Band
"Moon" de Violet Arnold
et toujours :
"L'horizon" de Manu
"Twelve nudes" de Ezra Furman
"Spleen 1" de Fleur du Mal, chronique assortie d'un entretien
Rencontre avec Le Flegmatic autour de son nouvel album "Ruine nouvelles" Le Flegmatic
"Echoplain Ep" de Echoplain
"Michel on my mind - Tribute to Michel Petrucciani" de Laurent Coulondre

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Pompiers" au Théâtre du Rond-Point
"La Vie de Galilée" à La Scala
"Suite française" au Théâtre La Bruyère
"The ways she dies" au Théâtre de la Bastille
"La Fin de l'Homme rouge" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Pour un oui ou pour un non" à la Manufacture des Abbesses
"Louise au parapluie" au Théâtre du Petit Gymnase
"La Réunification des deux Corées" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Ecoutez leur silence" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Les Naufragés" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Vive Bouchon !" au Théâtre du Splendid
"Marie-Antoinette" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Tempête en juin" au Théâtre La Bruyère
"Aux rats des paquerettes" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Pas vue, Ni connue" au Théâtre Essaion
des reprises
"L'homme à tête de chou" au Théâtre du Rond-Point
"Fables" au Studio Hébertot
"Le Défunt" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Dom Juan ou les limbes de la mémoire" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Une leçon d'Histoire de France - De l'An mil à Jeanne d'Arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France - De 1515 au Roi-Soleil " au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Karine Dubernet - Souris pas !" au Point Virgule
"Sandra Colombo - Instagrammable et cervelée" à la Comédie des Trois Bornes
"Marion Mezadorian - Pépites" à la Nouvelle Seine
"Carla Bianchi -Migrando" à la Nouvelle Seine
"Giorgia Sinicorni - Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et la chronique des spectacles à l'affiche en septembre

Expositions avec :

"Le Monde selon Roger Ballen" à la Halle Saint-Pierre

Cinéma avec :

"Les Fleurs amères" de Olivier Meys
Oldies but Goodies avec "Les Idoles" de Marc'O
et la chronique des films à l'affiche en septembre

Lecture avec :

"Ici seulement nous sommes uniques" de Christine Avel
"Les altruistes" de Andrew Ridker
"Les yeux fumés" de Nathalie Sauvagnac
"Un autre tambour" de William Melvin Kelley
"Un mariage américain" de Tayari Jones
"Week end à New York" de Benjamin Markovits
et toujours :
"Autoportrait d'une vie heureuse" de Ingo Schulze
"Conversations entre amis" de Sally Rooney
"Le dernier grenadier du monde" de Bakhtiar Ali
"Le siècle des dictateurs" Sous la direction d'Olivier Guez
"Les opérations extraordinaires de la seconde guerre mondiale" de Claude Quétel
"Les réfugiés" de Viet Thanh Nguyen

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=