Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Belle and Sebastian
Le Grand Rex  (Paris)  8 mars 2004

9 avril 2002, le cultissime groupe pop écossais Belle & Sebastian dispense le Grand Rex d'un des dix concerts à voir à Paris cette année-là : répertoire enchanteur, ambiance magique, salle de rêve, reprises parfaites : "Alone Again Or" , "Harley Davidson" ... Deux ans plus tard, la donne a changé, Isobel Campbell est partie tandis que Stuart Murdoch et ses amis, donnaient une nouvelle orientation à leur carrière via l'inattendu Dear Catastrophe Waitress.

Chronique d'une déception annoncée ... Pourtant cette première date de leur nouvelle tournée valait également son pesant de cacahuètes par la présence en ouverture de Franz Ferdinand, nouvelle coqueluche de la pop d'outre-Manche auréolée d'une hype grossissant chaque jour un peu plus.

Malheureusement, dans le hall d'entrée, de petites affiches annoncent l'annulation de leur prestation pour cause d'extinction de voix ... Premier rendez-vous manqué donc, la partie étant remise au 22 avril à la Cigale. En lieu et place des jeunes écossais, c'est un Sébastien Martel bien de chez nous qui assure correctement l'ouverture sans pour autant faire dans l'inoubliable.

Surprenante fut l'entrée en matière du collectif écossais via un hommage appuyé aux Shadows avant d'attaquer un set majoritairement dédié au nouvel album ainsi qu'à une relecture d'ancien succès : "Judy And The Dream Of Horses" , "The State I Am In" , "You're Just A Baby" ...

Côté reprises, comble du bon goût, le groupe manifeste une nouvelle fois son attachement à la pop française des années soixante avec une impeccable relecture de "Comment Te Dire Adieu" de la divine Françoise Hardy.

Malgré deux rappels et nombre de similitudes avec cette désormais célèbre prestation de 2002, force est de reconnaître que le show fonctionne nettement moins bien, probablement à cause de ce Dear Catastrophe Waitress , qui malgré toute une mise en scène pour l'interprétation, peine à ravir les fans d'antan.

Au final, c'est donc content mais un peu déçu que l'on quitte le Grand Rex, comme souvent à un concert de Belle & Sebastian ....

 

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Album Dear Catastrophe Waitress de Belle and Sebastian
La chronique de l'album The blues are still blue de Belle and Sebastian
Belle and Sebastian parmi une sélection de singles (été 2006)
La chronique de l'album Girls in Peacetime Want to Dance de Belle And Sebastian
Belle and Sebastian en concert au Festival La Route du Rock 2006 (samedi)


Barbel         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 16 juin 2019 : C'est la fête !

Vendredi prochain, ce sera la Fête de la Musique, une raison supplémentaire pour en écouter de la bonne en vous baladant dans notre sélection culturelle de la semaine, avec également bien entendu du théâtre, du cinéma, des expos et de la littératures.

Du côté de la musique :

"Frescobaldi : Toccate e partite d'intavolatura di cimbalo, libro primo" de Christophe Rousset
"Ravel l'exotique" de Ensemble Musica Nigella & Takénori Némoto & Marie Lenormand & Iris Torrosian & Pablo Schatzman
"Rouen dreams" de Jean-Emmanuel Deluxe & Friends
"Antonio Salieri : Tarare" de Les Talens Lyriques & Christophe Rousset
"N'obéir qu'à la terre" de Louise Thiolon
"... Ni précieuse" de Malakit
"Différent" de Monsieur
"Women's legacy" de Sarah Lenka
"At the end of the year" de Thomas Howard Memorial
"Génération guerre sainte" de Torquemada
et toujours :
"Appareil volant imitant l'oiseau naturel" de Boule
"Hypersensible" de Cat Loris
"Strange creatures" de Drenge
Petit tour à Beauregard, qui approche, pour y parler des découvertes. Nous avions déjà évoqué le reste de la programmation
"Strome" de Martin Kohlstedt
"Arrivals & Departures" de The Leisure Society
"Attack of the giant purple lobsters" de Washington Dead Cats

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"L'étrange affaire Emilie Artois" au Théâtre de la Contrescarpe
"La Magie de l'argent" au Théâtre Aleph à Ivry
"Huckleberry Finn" au Théâtre de la Huchette
"Noire" au Théâtre du Rond-Point
"Homme encadré sur fond blanc" au Théâtre Tristan Bernard
"Un drôle de mariage pour tous" au Théâtre Daunou
"Guigue & Plo" au Théâtre du Marais
des reprises :
"Hiroshima, mon amour" aux Théâtre des Bouffes parisiens
"Matka" au Théâtre Elisabeth Czerczuk
"Dîner de famille" au Café de la Gare
"Hypo" au Théâtre du Marais
et la chronique des spectacles à l'affiche en juin

Expositions avec :

dernière ligne droite pour :
"Les Nabis et le décor" au Musée du Luxembourg
"Rouge - Art et Utopie au pays des Soviets" au Grand Palais

Cinéma :

les films de la semaine :
"Le choc du futur" de Marc Collin
"Bunuel après l'âge d'or" de Salvador Simo

Lecture avec :

"Au péril de la mer" de Dominique Fortier
"Etre soldat de Hitler" de Benoit Rondeau
"La nation armée" de André Kaspi
"Le karaté est un état d'esprit" de Harry Crews
"Le rêve de la baleine" de Ben Hobson
"Les deux vies de Sofia" de Ronaldo Wrobel
et toujours :
"Alice" de Heidi Perks
"J'ai cru qu'ils enlevaient toute trace de toi" de Yoan Smadja
"Présumé coupable" de Vincent Crase
"Une histoire de la Nouvelle France : Français et Amérindiens au XVI siècle" de Laurier Turgeon
"Vue pour la dernière fois" de Nina Laurin

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=