Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival Radar #5 (vendredi 11 septembre 2009)
The Miserable Rich - Fink - The Veils - Hockey - Curry & Coco  (Tourcoing, Le Grand Mix et Hospice d’Havré)  du 10 au 12 septembre 2009

Vendredi soir, deuxième partie : d’entrée de jeu, The Miserable Rich, groupe anglais issu de Brighton, convoque les cordes fiévreuses de Nick Drake. Insolemment. Un Nick Drake qui aurait gagné en volonté de puissance, et perdu en vulnérabilité…

L’élégant James de Malplaquet chante sereinement ses chansons tristes, portées par des cordes profondes. Cette santé, cette bonne humeur contrastent étonnamment avec une mélancolie que l’on peut qualifier de systématique. Mais logiquement on ne peut lui en faire le reproche.

L’inspiration vagabonde du gallois Finian Greenall, essentiel protagoniste du groupe Fink, insuffle au festival une touche artisanale, dans la grande tradition du songwriting (folk-blues).

Cet ancien DJ reconverti en songwriter n’a pas jugé utile de s’encombrer d’instruments annexes : son savoir-faire rythmique constitue l’essentiel de son travail musical. Guitare pincée avec doigté, sourdes pulsations rythmiques, accords complexes composant un blues dépouillé, parfois proche de la soul ; le tout s’exprimant dans un équilibre harmonique. L’accompagnement, quant à lui, reste discret. Finian-Fink s’empare à lui-seul de la tonalité "funky" du festival.

Le quatuor Néo-Zélandais The Veils brille en fin de soirée d’une beauté noire, versant romantique. Ce rock sombre, on le connaît, on l’a appris par cœur à l’école des Tindersticks et autre Nick Cave.

Le chanteur Finn Andrews peut susciter quelques pics de jalousie au sein du public, dont je suis : cette élégance, cette grâce, cette fulgurance musicale qu’on rêve de s’approprier, fût-ce pendant un seul quart d’heure de gloire ; et cette Fender revendicatrice, qui clame cet esprit de révolte… oui cette jeunesse radieuse procédant plus de l’attitude que de l’âge, on la sait connectée à l’ange noir de nos destinées adolescentes : Jeff Buckley – dont le spectre et les envolées lyriques hantent continuellement la scène. Et si la seconde guitare fonctionne à merveille avec l’ensemble, il faut relever un bémol en ce qui concerne la deuxième moitié du groupe, basse-batterie, nettement en-dessous de ce dont aurait réellement besoin le chanteur pour donner sens à ses compositions.

Performance suivante, et pareillement significative, avec les américains Hockey (Portland). La tendance dance-rock du groupe est posée d’emblée avec les titres jubilatoires que sont "Work" et "Learn to lose".

Si l’on excepte quelques fausses routes avec, en milieu de prestation, une pâle imitation de Neil Young – quel besoin d’un harmonica dans une ambiance aussi fortement marquée par la soul, voire le disco ? – si l’on excepte, donc, cette concession à un folk plus académique, il faut bien avouer que cette musique donne furieusement envie de danser, de bouger dans tous les sens, n’importe comment, à la manière du chanteur Benjamin Grubin.

Et peut-être celui-ci devrait-il mieux se tenir, moins se disperser ? N’importe, ces singles aux refrains fédérateurs que sont "Too fake" ou "3am spanish", on les garde suffisamment en tête pour avancer l’hypothèse que ces jeunes musiciens iront loin.

Pour finir cette deuxième soirée, un duo lillois, Curry & Coco Dj-set, s’est essayé aux samples aléatoires d’un "DJ-set encyclopédique et décomplexé", comme il était annoncé.

Les basses résonnent fortement en nous. Pas désagréable, mais il est temps de quitter la salle pour garder intactes les impressions, plutôt vivaces, de ces dernières nuits magnétiques.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Twelve ways to count de The Miserable Rich
La chronique de l'album Sort of Revolution de Fink
Fink en concert au Festival Les Nuits de l'alligator 2007 (mardi)
Fink en concert au Grand Mix (dimanche 2 novembre 2014)
L'interview de Fink (juin 2009)
La chronique de l'album Nux Vomica de The Veils
La chronique de l'album Sun Gangs de The Veils
La chronique de l'album Time stays, we go de The Veils
The Veils en concert à La Boule Noire (28 octobre 2006)
The Veils en concert au Divan du Monde (samedi 8 juin 2013)
L'interview de The Veils (28 octobre 2006)
L'interview de The Veils - Finn Andrews (jeudi 21 mars 2013)
L'interview de The Veils (août 2016)
La chronique de l'album Mind Chaos de Hockey
Hockey en concert au Festival Les Inrocks tck tck tck 2009 (jeudi 5)
Hockey en concert à L'Aéronef (lundi 22 février 2010)
L'interview de Hockey (30 juin 2009)

En savoir plus :
Le site officiel du Grand Mix
Le Myspace du Grand Mix

Crédits photos : Cédric Chort (Toute la série sur Taste of Indie)


David Falkowicz         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Fink (17 avril 2009)
The Veils (21 mars 2013)


# 9 août 2020 : Vacances, j'oublie tout

Il fait beau et chaud, on reste à l'ombre, on traine à la plage, mais si vous avez encore un petit moment pour jeter un oeil à Froggy's Delight, nous sommes toujours là. Voici le programme light et rafraichissant de la semaine.
petit bonus, le replay de la MAG (Mare Aux Grenouilles) numéro #1

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

Le compte-rendu de la 35ème édition du Festival Humour et Eau salée
et un spécial "Au Théatre ce soir dans un salon" avec les grands classiques de Barilet et Grédy :
"Peau de vache"
"Potiche"
"Folle Amanda"
"Le don d'Adèle"
"L'Or et la Paille"
et "Fleur de cactus" revisité par Michel Fau

Expositions :

en real life :
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Voir le jour" de Marion Laine
"Le Défi du champion" de Leonardo D'Agostini
et at home avec des longs...
"2021" de Cyril Delachaux
"Les Robinsonnes" de Laurent Dussaux
"L'Ile aux femmes" de Eric Duret
"Quand j'avais 5 ans, je m'ai tué" de Jean-Claude Sussfeld
"The Storm" de Ben Sombogaart
...et des courts-métrages
"Odol Gorri" de Charlène Favier
"Poseur" de Margot Abascal

Lecture avec :

"Retour de service" de John Le Carré
"Un océan, deux mers, trois continents" de Wilfried N'Sondé
"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=