Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival Radar #5 (vendredi 11 septembre 2009)
The Miserable Rich - Fink - The Veils - Hockey - Curry & Coco  (Tourcoing, Le Grand Mix et Hospice d’Havré)  du 10 au 12 septembre 2009

Vendredi soir, deuxième partie : d’entrée de jeu, The Miserable Rich, groupe anglais issu de Brighton, convoque les cordes fiévreuses de Nick Drake. Insolemment. Un Nick Drake qui aurait gagné en volonté de puissance, et perdu en vulnérabilité…

L’élégant James de Malplaquet chante sereinement ses chansons tristes, portées par des cordes profondes. Cette santé, cette bonne humeur contrastent étonnamment avec une mélancolie que l’on peut qualifier de systématique. Mais logiquement on ne peut lui en faire le reproche.

L’inspiration vagabonde du gallois Finian Greenall, essentiel protagoniste du groupe Fink, insuffle au festival une touche artisanale, dans la grande tradition du songwriting (folk-blues).

Cet ancien DJ reconverti en songwriter n’a pas jugé utile de s’encombrer d’instruments annexes : son savoir-faire rythmique constitue l’essentiel de son travail musical. Guitare pincée avec doigté, sourdes pulsations rythmiques, accords complexes composant un blues dépouillé, parfois proche de la soul ; le tout s’exprimant dans un équilibre harmonique. L’accompagnement, quant à lui, reste discret. Finian-Fink s’empare à lui-seul de la tonalité "funky" du festival.

Le quatuor Néo-Zélandais The Veils brille en fin de soirée d’une beauté noire, versant romantique. Ce rock sombre, on le connaît, on l’a appris par cœur à l’école des Tindersticks et autre Nick Cave.

Le chanteur Finn Andrews peut susciter quelques pics de jalousie au sein du public, dont je suis : cette élégance, cette grâce, cette fulgurance musicale qu’on rêve de s’approprier, fût-ce pendant un seul quart d’heure de gloire ; et cette Fender revendicatrice, qui clame cet esprit de révolte… oui cette jeunesse radieuse procédant plus de l’attitude que de l’âge, on la sait connectée à l’ange noir de nos destinées adolescentes : Jeff Buckley – dont le spectre et les envolées lyriques hantent continuellement la scène. Et si la seconde guitare fonctionne à merveille avec l’ensemble, il faut relever un bémol en ce qui concerne la deuxième moitié du groupe, basse-batterie, nettement en-dessous de ce dont aurait réellement besoin le chanteur pour donner sens à ses compositions.

Performance suivante, et pareillement significative, avec les américains Hockey (Portland). La tendance dance-rock du groupe est posée d’emblée avec les titres jubilatoires que sont "Work" et "Learn to lose".

Si l’on excepte quelques fausses routes avec, en milieu de prestation, une pâle imitation de Neil Young – quel besoin d’un harmonica dans une ambiance aussi fortement marquée par la soul, voire le disco ? – si l’on excepte, donc, cette concession à un folk plus académique, il faut bien avouer que cette musique donne furieusement envie de danser, de bouger dans tous les sens, n’importe comment, à la manière du chanteur Benjamin Grubin.

Et peut-être celui-ci devrait-il mieux se tenir, moins se disperser ? N’importe, ces singles aux refrains fédérateurs que sont "Too fake" ou "3am spanish", on les garde suffisamment en tête pour avancer l’hypothèse que ces jeunes musiciens iront loin.

Pour finir cette deuxième soirée, un duo lillois, Curry & Coco Dj-set, s’est essayé aux samples aléatoires d’un "DJ-set encyclopédique et décomplexé", comme il était annoncé.

Les basses résonnent fortement en nous. Pas désagréable, mais il est temps de quitter la salle pour garder intactes les impressions, plutôt vivaces, de ces dernières nuits magnétiques.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Twelve ways to count de The Miserable Rich
La chronique de l'album Sort of Revolution de Fink
Fink en concert au Festival Les Nuits de l'alligator 2007 (mardi)
Fink en concert au Grand Mix (dimanche 2 novembre 2014)
L'interview de Fink (juin 2009)
La chronique de l'album Nux Vomica de The Veils
La chronique de l'album Sun Gangs de The Veils
La chronique de l'album Time stays, we go de The Veils
The Veils en concert à La Boule Noire (28 octobre 2006)
The Veils en concert au Divan du Monde (samedi 8 juin 2013)
L'interview de The Veils (28 octobre 2006)
L'interview de The Veils - Finn Andrews (jeudi 21 mars 2013)
L'interview de The Veils (août 2016)
La chronique de l'album Mind Chaos de Hockey
Hockey en concert au Festival Les Inrocks tck tck tck 2009 (jeudi 5)
Hockey en concert à L'Aéronef (lundi 22 février 2010)
L'interview de Hockey (30 juin 2009)

En savoir plus :
Le site officiel du Grand Mix
Le Myspace du Grand Mix

Crédits photos : Cédric Chort (Toute la série sur Taste of Indie)


David Falkowicz         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Fink (17 avril 2009)
The Veils (21 mars 2013)


# 13 octobre 2019 : On Manque de Mains D'oeuvres

Alors que la mairie de Saint Ouen a décidé de la fermeture de la salle mythique Mains d'Oeuvres, il est plus que jamais nécessaire de se mobiliser pour la culture. Alors on continue de notre côté avec beaucoup de musique, la fin de la session de Orouni, des tas de livres, du théâtre pour tous les goûts, des expos et plein d'autres choses (mais rien sur Dupont de Ligonnès). C'est parti.

Du côté de la musique :

"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Rencontre avec Orouni dans les rayons d'une librairie
et bien entendu, Orouni en session live, toujours dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos
et toujours :
"Pas plus le jour que la nuit" de Alex Beaupain
"Matriochka : Romantic fantasies & Transcriptions from Russia" de Alexandra Luiceanu
"La nuit devant" de Baden Baden
"aMour(s)" de Fabien Martin
"L'arbre rouge" de Hugues Mayot
"Why me ? why not" de Liam Gallagher
"Les disques dans notre vide poche" le podcast #1 de Listen in Bed
"Drive" le premier mix de Listen in Bed
"Mademoiselle in New York" de Lucienne Renaudin Vary
"Still life : A tribute to Philip Glass" de Maud Geffray
"The flood and the fate of the fish" de Rabih Abou Khalil
Rencontre avec The Great Old Ones
"Sprayed love" de Xavier

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Fausse note" au Théâtre de la Contrescarpe
"Sabordage" au Théâtre 71 à Malakoff
"Rêves d'Occident" au Théâtre de la Cité internationale
"Donnant Donnant !" au Théâtre Athénée
"Piège pour Cendrillon" au Théâtre Michel
"La Famille Ortiz" au Théâtre Rive Gauche
"La Promesse de l'aube" au Théâtre de l'Atelier
"Yannick Jaulin - Causer d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Yannick Jaulin - Ma langue maternelle va mourir et j'ai du mal à pas parler d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Ciel, ma belle mère !" au Théâtre d'Edgar
"De quoi je me mêle !" au Théâtre Athénée
"On est mal Macron, on est mal" au Théâtre des Deux Anes
"Looking for Beethoven" au Théâtre Le Ranelagh
des reprises :
"Adieu Monsieur Haffmann" au Théâtre Rive-GAuche
"Anna Karénine" au Théâtre de la Contrescarpe
"Les Crapauds fous" au Théâtre de la Renaissance
"La Convivialité" au Théâtre Tristan Bernard
"Il y aura la jeunesse d'aimer" au Théâtre Le Lucernaire
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"Une leçon d'Histoire de France : de l'An mil à Jeanne d'arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France : de 1515 au Roi Soleil" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Vipère au poing" au Théâtre du Gymnase
et la chronique des spectacles à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Moderne Maharajh, un mévène des années 1930" au Musée des Arnts décoratifs
"Balzac & Granville, une fantaisie mordante" à la Maison de Balzac

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Martin Eden" de Pietro Marcello
"Little Monsters" de Nicolas
"Les Chemins de la haute ville" de Nicolas
la chronique des films de septembre
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann
et toujours :
"Archives des enfants perdus" de Valeria Luiselli
"De pierre et d'os" de Bérengère Cournut
"L'accident de l'A35" de Graeme Macrae Burnet
"Le mystère Sammy Went" de Christian White
"Les furtifs" de Alain Damasio
"Lost man" de Jane Harper
"Vers une nouvelle guerre scolaire" de Philippe Champy

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=