Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Action Dead Mouse
Revenge of Doormats and Coasters  (Greed Recordings)  septembre 2009

Action Dead Mouse est un quatuor italien. Après un premier album paru en 2007 (Pets and nerds attack planet Earth, Greed recordings), paraît aujourd'hui Revenge of Doormats and Coasters (Greed recordings encore), véritable leçon de math-rock.

Le math-rock est un genre indistinct. Certainement le nom lui-même vient-il d'une boutade : il se serait initialement agi de se moquer de la complexité de structures rythmiques qui, au 4:4 traditionnel aurait préféré d'aberrants 7:8 ou 11:8, les compositions ainsi construites gagnant une certaine abstraction, une aridité mathématique et une dissonance qui les éloignaient assez sûrement du commun des oreilles. Pour autant, le math-rock peut prendre des allures assez diverses : de l'électro bidouillage de Battles aux hurleries enfiévrées de Hella en passant par la puissance heavy-jazzy d'un Rumah Sakit. Action Dead Mouse, sans rien renier de la complexité des structures (rythmiques atypiques et changeantes, composition "à tiroir", absence de refrains, de couplets et même, souvent, de paroles), s'inscrirait plutôt dans la veine la plus "écoutable" du genre. Ici point de dissonances, point de fascination pour l'abstraction sonore ou la répétition à outrance.

Autre figure de style imposée du math-rock : l'humour. Jeux de mots, références plus ou moins confidentielles, images absurdes... Les formations prennent souvent un malin plaisir à donner des appellations caustiques à leurs morceaux. Certainement parce que, souvent majoritairement instrumentales, elles doivent trouver à exprimer et / ou évoquer beaucoup de choses dans les quelques mots d'un titre. On pourrait sans peine multiplier les exemples : "Careful with that fax machine" (Rumah Sakit), Sucre ma bête ou Dimanchemartin (Sincabeza), "In the absence of strong evidence, to the contrary, one may step out of the way of the charging bull" (Don Caballero)... Là encore, Action Dead Mouse s'en tire honorablement avec des titres comme "Concerto for one hand clapping" ou "2nd world warhol".

Longueur des morceaux (près de onze minutes pour "Incrediblecrazyranetotale") ; pistes exclusivement ou majoritairement instrumentales, répétitions et patientes montées en puissance ; paroles rares, concises, vaguement évocatrices ("I've never felt so pop before") et tenues en place secondaire ; name-dropping ("Tom Cruise told me Dan Savio is not dead", proclame le titre d'ouverture de l'album) ; introduction d'instruments inattendus (l'utilisation très rock du violon mais aussi de cuivres discrets sur quelques pistes) ; proximité au post-rock, autre genre indistinct... Action Dead Mouse réalise ainsi l'intégralité du cahier des charges.

Mais le véritable tour de force est celui-là : avec ses allures de parfaite et appliquée formation math-rock, Action Dead Mouse parvient à faire émerger une authentique et réjouissante personnalité, loin de l'élève exemplaire et besogneux que l'on pourrait craindre.

L'album se présente comme "un conte sur le sens, l'ineptie, être nerd et la vengeance". Tout un programme. C'est surtout une excellente heure de musique, jamais ennuyeuse, inventive, réjouissante, accessible, qui évite les tics faciles de la violence et du fracas ou du jusqu'au-boutisme.

On reproche souvent au math-rock sont inaccessibilité, on se désole souvent de devoir conclure ses chroniques en en réservant les nouveautés aux seuls amateurs avertis. On sera heureux, pour une fois, d'en conseiller un disque au plus grand nombre. Revenge of Doormats and Coasters, c'est tout simplement le plus démocratique du math-rock, à défaut d'être le plus extrême ou le moins supportable – ce qui ne veut certainement pas dire : le plus fade. Il y a là une certaine intelligence de la modération. Action Dead Mouse, math-rock pour tous !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album ä de Action Dead Mouse
La chronique de l'album Cascata (versione italiana) de Action Dead Mouse
La chronique de l'album Cascata (version française) de Action Dead Mouse
Action Dead Mouse en concert à La Chimère (mercredi 25 novembre 2009)
Action Dead Mouse en concert à Rigoletto (samedi 28 novembre 2009)
L'interview de Action Dead Mouse (avril 2016)
Une 2ème interview de Action Dead Mouse (avril 2016)

En savoir plus :
Le site officiel de Action Dead Mouse
Le Bandcamp de Action Dead Mouse
Le Soundcloud de Action Dead Mouse
Le Facebook de Action Dead Mouse


Cédric Chort         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 21 février 2021 : et le chiffre du jour est 21

21 février pour cette édition et 21ème Mare Aux Grenouilles, déjà, à voir en replay dès maintenant. Pour le reste voici le beau programme de la semaine avec une sélection tous azimuts malgré le sale temps pour la culture.

Du côté de la musique :

"Freeze where U R" de Brisa Roché et Fred Fortuny
"Richard Strauss : An Eisamer Quelle - A une source solitaire" de Christophe Sturzenegger
"Encounter" de Beyries
"I, the bastard" de Wassailer
"Debbie et moi" de Thomas Cousin
"Only Smith and Burrows is good enough" de Smith & Burrows
"Tango" de Pascal Contet
"If you know, you know" le mix #13 de Listen in Bed à écouter
"Paysages" de Raphaële Lannadère
"Les molécules fidèles" de Emmanuel Tugny & John Greaves
"Dynah" de Dynah
et toujours :
"Qui naît dort plus" de Armande Ferry-Wilczek
"La beauté du jour" de Ben Lupus
"For the first time" de Black Country, New Road
"Spare ribs" de Sleaford Mods
"Vertigo days" de The Notwist
"Lumen" de Dalva
"Michel de la Barre : Suites et sonates" de Ensemble Tic Toc Choc
"Muses" de Karen Lano
"Road of the lonely ones" le Mix #12, saison 2 de Listen In Bed
Interview de Med dont nous vous présenterons le disque très bientôt
"Blue" de Rosie Balland
RosaWay et Belfour dans un petit ni vus ni connus pour parler de leurs clips

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"Un grand cri d'amour" de Josiane Balasko
"Si c'était à refaire" de Laurent Ruquier
"Dix ans de mariage" d'Alil Vardar
"Longwy-Texas" de Carole Thibaut
"J'ai des doutes" de François Morel
et de l'opéra revisité "La Dame Blanche" de François-Adrien Boieldieu
"La Flûte Enchantée" de Mozart
ou pas "Le Barbier de Séville" de Rossini

Expositions :

en virtuel :
"Botero, dialogue avec Picasso" à l'Hôtel de Caumont
“Calder Stories” au Centro Botín à Santander
"Le Voyage à l?époque d?Edo (1603-1868)" au Musée Cernuschi
"Ulla von Brandenburg - "Le milieu est bleu" au Palais de Tokyo
"L'Age d'or de la peinture danoise" au Petit Palais
"Claude Viallat - Sutures et Vari" à la Galerie Templon
"Sabine Weiss - Sous le soleil de la vie" à la Galerie Les Douches

Cinéma :

at home :
"L'Ombre des femmes" de Philippe Garrel
"Un amour de jeunesse" de Mia Hansen-Love
"Seule" de Mélanie Charbonneau
"Crème de menthe" de Philippe David Gagné et Jean-Marc E. Roy
"Pool" de Francis Magnin

Lecture avec :

"Aucune terre n'est promise" de Lavie Tidhar
"Histoire de l'armée italienne" de Hubert Heyriès
"L'inconnu de la poste" de Florence Aubenas
"La bombe atomique" de Jean-Marc le Page
"La fille du chasse-neige" de Fabrice Capizzano
et toujours :
"Yahya Hassan" de Yahya Hassan
"Cela aussi sera réinventé" de Christophe Carpentier
"De l'autre côté des croisades" de Gabriel Martinez-Gros
"L'instruction" de Antoine Brea
"La pierre du remords" de Arnaldur Indridason
"La sountenance" de de Anne Urbain
"Le premier homme du monde" de Raphaël Alix

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=