Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Alberta Cross
Interview  (Par mail)  24 août 2009

A l'occasion de la sortie de leur premier album Broken side of time, Alberta Cross a joué au jeu de l'interview, par e-mail, pendant qu'ils étaient afférés à poser pour notre photographe et nous offrir deux titres en Froggy's Session. C'est Terry qui a répondu à nos questions.

Pour commencer, pouvez-vous présenter le groupe ?

J'ai rencontré Petter dans un bar du nom de The Strong Rooms dans l'est de Londres. En fait, nous connaissions tous les deux les patrons du bar et on avait assez souvent des tournées offertes. En plus, il ne fermait que très rarement. Petter jouait dans un groupe qui tournait pas mal autour de Londres à cette époque et il recherchait un bassiste car le leur s'était barré. Alors j'ai rejoint le groupe comme ça.

Au bout d'un certain temps, Petter est arrivé avec de nouvelles chansons mais les autres membres du groupe ne les trouvaient pas du tout à leur goût et pensaient que ces compositions n'étaient pas dans l'esprit du groupe. Moi, je trouvais ces chansons bien et plus intéressantes que les autres. Comme j'avais un petit home studio, j'ai proposé à Petter de les enregistrer. Au bout de quelques semaines d'enregistrement, nous avons décidé de quitter notre ancien groupe et de former celui-ci.

D'où vient le nom de votre groupe ?

C'est un anagramme. Nous pensions que ce serait marrant et pour le moment, personne n'a encore trouvé ! (NDLR : pour les curieux, faites vos pronostics ici)

Parlez-nous un peu de vos influences.

En fait, tout ce qui me touche est en fait une influence. Tout ce qui crée une émotion en moi, pas seulement la musique d'ailleurs.

Vous venez d'Angleterre mais vivez désormais à New-York. Comment percevez-vous la scène musicale new-yorkaise ? Vous sentez-vous plus proche d'elle ou restez-vous toujours "européens" ?

Je me sens beaucoup plus européen ! Je crois que je l'ai toujours été. J'ai grandi à Londres, avec des tas de gens d'horizons différents autour de moi. A New-York, il y a tant d'artistes qui jouent avant tout la musique en laquelle ils croient sans s'occuper des modes que je pense qu'il n'y a pas une grosse scène globale mais plutôt des tas de groupes qui font chacun leurs propres trucs de leur côté.

Est-ce que finalement vous vous sentez comme un mélange parfait entre la musique anglaise et la musique américaine ?

Ah ça ! J'aimerais le penser ! J'ai beaucoup d'amour pour la musique, quelle que soit son origine et je pense que les grands artistes sont appréciés quels soient leurs origines et le pays où il sont écoutés.

Vous avez fait les premières parties d'Oasis. C'était une expérience importante pour vous ? Quelle importance a la musique anglaise pour vous par rapport à la musique américaine ?

Jouer avec Oasis était une super expérience. C'était chouette de jouer avec un groupe avec lequel vous avez grandi. En plus franchement, c'était marrant. Pour moi, la musique est pareille que les gens. Peu importe d'où cela vient si on aime.

Qu'est-ce qui a fait que la musique est devenue pour vous votre métier ? Quelle est l'importance de la musique dans votre vie ?

Je suis bien incapable de vous dire à partir de quand la musique a commencé à faire partie de ma vie. Autant que je puisse me souvenir la musique a toujours été présente. Tant dans les meilleurs moments de ma vie que dans les pires. Je ne crois pas avoir clairement décidé de devenir musicien professionnel. Je pense simplement que l'on commence à en faire et ensuite, certains arrêtent et d'autres continuent. Quoi qu'il en soit, je n'imagine même pas une seule journée de ma vie sans faire de musique !

Ce premier album est-il le résultat d'un travail récent ou bien, comme parfois, représente-t-il votre travail plus ancien avant de repartir sur de nouvelles compositions ? Composez-vous beaucoup ?

Petter écrit la plupart des chansons mais parfois, on arrive à obtenir des titres rien qu'en improvisant des sessions jam. Concernant cet album, il contient seulement deux titres anciens provenants de notre premier mini-album. Il s'agit de "Old Man Chicago" et de "The Thief". Nous avions envie de faire découvrir des titres aux gens maintenant que le disque va sortir un peu partout dans le monde. Quoi qu'il en soit, nous avons sans cesse de nouvelles idées de compositions.

Quel est le futur de Alberta Cross ?

Je pense que comme beaucoup d'artistes nous devons mûrir et continuer de développer notre travail autour des choses qui nous inspirent. Pour l'instant, nous allons essayer de faire un maximum de concerts, et aller à la rencontre de gens qui ne nous connaissaient pas, suite à la sortie de notre premier mini-album.

Si vous deviez donner à votre meilleur ami un disque de votre discothèque afin qu'il se souvienne de vous quand il l'écoute, quel disque choisiriez-vous ?

Oh c'est une question très difficile… Je pense que ce serait Ziggy Stardust de David Bowie. Je pense que ce disque m'a sauvé la vie encore plus que n'importe quel autre.

Retrouvez Alberta Cross
en Froggy's Session
pour 2 titres acoustiques en cliquant ici !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Broken side of Time de Alberta Cross
La chronique de l'album Songs of Patience de Alberta Cross
Alberta Cross en concert au Festival Rock en Seine 2012 - Programmation du samedi

En savoir plus :
Le Myspace de Alberta Cross

Crédits photos : Laurent Hini (Toute la série sur Taste of Indie)


David         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Alberta Cross (24 aout 2009)


# 20 septembre 2020 : Orages ...ô des...espoirs !

Ce bel été indien se termine sur des orages, du tonnerre et des inondations terribles. Décidément 2020 ne nous épargne rien. Dans l'espoir de jours meilleurs et se faire plaisir au milieu de tout cela, voici notre sélection culturelle de la semaine.

Du côté de la musique :

"In and out of the light" de The Apartments
"Chrone EP" de Atrisma
"State of emergency" de Babylon Circus
"Nomadic spirit" de La Caravane Passe
"Règle d'or" de Marie Gold
"Berg, Webern, Schreker" de Orchestre National d'Auvergne & Roberto Forès Veses
et toujours :
"Transience of life" de Elysian Fields
"Cerna vez" de Thomas Bel
"Bandit bandit" de Bandit Bandit
"Twins" de Collectif La Boutique
"Run run run (hommage à Lou Reed" de Emily Loizeau
Emily Loizeau en concert au CentQuatre
"Papillon blanc" de Gabriel Tur
"Dix chansons naturelles et sauvages" de Hugo Chastanet
"Both sides" le spectacle de Jeanne Added au CentQuatre

Au théâtre :

les nouveautés :
"Aux éclats..." au Théâtre de la Bastille
"Onéguine" au Théâtre Gérard Philippe à Saint-Denis
"Surprise parti" au Théâtre de la Reine Blanche
"Mademoiselle Else" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Killing Robots" au Théâtre Paris-Villette
les reprises :
"Marie des Poules" au Théâtre du Petit Montparnasse
"Hector Obalk - Toute l'Histoire de la peinture en moins de deux heures" au Théâtre de l'Atelier
"Trinidad - Pour que tu t'aimes encore" au Studio Hébertot
"Carla Bianchi - Migrando" à la Nouvelle Seine
"Jos Jouben - L'Art du rire" à La Scala
"Mudith Monroevitz" à la Nouvelle Seine
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec "Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris
la dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - La collection de Madame" au Musée du Quai Branly
et toujours :
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Ailleurs" de Gints Zilbalodis
at home :
"Caramel" de Nadine Labaki
"Tomboy" de Céline Sciamma
"Peur" de Danielle Arbid
"La Cour de Babel" de Julie Bertucelli
"La Bataille de Solférino" de Justine Triet

Lecture avec :

clickez ici pour Notre sélection des livres de la rentrée mais aussi

"De soleil et de sang" de Jérôme Loubry
"Fin de combat" de Karl Ove Knausgaard"
"KGB" de Bernard Lecomte et "Napoléon, dictionnaire historique" de Thierry Lentz
"La danse du vilain" de Fiston Mwanza Mujila
"Louis XIV, roi du monde" de Philip Mansel
et toujours :
"Apeirogon" de Colum McCann
"Ce lien entre nous" de David Joy
"Dans la vallée du soleil" de Andy Davidson et "Les dynamiteurs" de Benjamin Whitmer
"Ensemble, on aboie en silence" de Gringe
"Hourra l'Oural encore" de Bernard Chambaz
"Mes fous" de Jean-Pierre Martin et "Et si on arrêtait de faire semblant" de Jonathan Franzen

Froggeek's Delight :

"A short hike" sur Windows, Mac, Linux, Switch

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=