Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Zak Laughed
The Last Memories Of My Old House  (3ème bureau / Wagram)  janvier 2009

Clermont-Ferrand encore et toujours. Notre premier souvenir avec Zak Laughed remonte au festival des Inrocks l’an passé. Seul au bord de la scène devant le rideau, celui-ci avait brillamment joué l’entertainer le temps d’un changement de matériel entre deux concerts. Et quelques mois plus tard de tomber au hasard sur cette lumineuse relecture de "The End Has No End", réinventant littéralement le morceau ; lequel valant au final nettement mieux que le deuxième Strokes. Pas étonnant qu’avec cette version, Zak ait remporté un concours de reprises organisé par Rough Trade. Ainsi qu’un début de notoriété.

L’affaire commençait donc à devenir sérieuse. Avec la rentrée, le jeune clermontois enclenche la vitesse supérieure avec la parution de son premier opus The Last Memories Of My Old House. Le talent n’attend pas l’âge, l’histoire l’a déjà démontré à de maintes reprises (Paul Weller, Alex Chilton, Steve Winwood…). Il finit donc par être usant à la longue de voir la majorité des médias se focaliser – uniquement – sur ses quinze ans. Zak Laughed, jeune adulte perdu pour quelques années encore dans un monde d’adolescents mérite quand même mieux que le journal de Jean-Pierre Pernaud...

Revenons-en plutôt à ce premier disque : quatorze pistes alternant titres en groupe aux arrangements très Friends Of Mine dans l’esprit et ballades d’inspiration Daniel Johnston – en version high fidelity toutefois. A deux exceptions près : le tube intersidéral "Each Day" ainsi que "Apology Song" grossièrement inspirée par Jeffrey Lewis ("Seattle") et le Velvet Underground ("Waiting For The Man").

Sur la longueur, le disque de Zak s’avère assez exigeant pour l’auditeur. Sorte de songwriting folk à l’ancienne, à peine réactualisé dans la forme. A l’instar de sa prestation solo au Nouveau Casino fin août. Déroutant aussi parfois. Une prise de risque plus importante, un détachement plus net vis-à-vis de ses influences auraient parfois été bienvenus mais comment ne pas succomber à ces pépites de pop-folk que constituent "December Song", "LadyBird & Bob Dylan" laquelle aurait pu être écrite par Leo "Big Boy" Bear Creek et surtout "Bad Cough", incontestablement la meilleure du lot.

Sans pour l’instant se hisser au niveau du collectif Kütu Folk, Zak Laughed vient de signer un premier album qui marquera 2009 bien au-delà de Clermont-Ferrand. Inutile de préciser que l’avenir s’annonce pour lui sous d’excellents auspices.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Zak Laughed en concert au Festival Les Inrocks tck tck tck 2009 (jeudi 5)
Zak Laughed en concert à La Fil (samedi 13 mars 2010)
Zak Laughed en concert au Festival Ground Zero
L'interview de Zak Laughed (19 septembre 2009)
L'interview de Kütu Folk Records : Hospital Ships, St Augustine et Zak Laughed (mercredi 27 avril 2011)

En savoir plus :
Le Myspace de Zak Laughed


Barbel         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Kütu Folk Records - Hospital Ships, St Augustine et Zak Laughed (27 avril 2011)
Zak Laughed (19 septembre 2009)


# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=