Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Animal Collective
Dix nuits avec  septembre 2009

Animal Collective et la scène : une histoire nourrie d’amours passionnées ou de franche animosité avec son public. Question de point de vue. Tous les fans persévérants vous le diront pourtant : malgré le côté addictif des opus studio, la musique du quatuor devenu trio s’apprécie avant tout live. La preuve par dix.

10/08/2005, Guinguette Pirate (Paris)
Comment perdre sa virginité un banal soir de concert de weird folk en plein mois d’août aux abords de la Très Grande Bibliothèque ? Personne ne nous avait préparé à une telle commotion, rien ne laissait présager une telle claque. Ce que l’on nomme communément une révélation. Sûr de son fait, déjà au sommet de son art, le quatuor dispensait un set apocalyptique mêlant expérimentations héritées des premiers albums et riffs aussi mélodiques que surpuissants arrivés plus récemment dans leur répertoire. A l’époque, Avey Tare et Deakin brillent de mille feux, n’abandonnant que rarement leurs guitares. Geologist, lampe frontale vissée sur la tête et Panda Bear demeurant un poil en retrait. Animal Collective venait ce soir de quitter le statut de groupe en vogue dans WIRE, pour rejoindre notre cercle restreint des formations à suivre.

02/06/2006, Primavera (Barcelone (ES))
Dernier concert du vendredi. L’installation du matériel semble interminable tandis que la montre affiche plus de 3h du matin. En dépit d’une affiche gargantuesque, Animal Collective constitue pour nous le must du week-end. Car en dix mois, notre retard sur leur discographie pléthorique a été comblé ; Sung Tongs et Feels trustant d’ailleurs très fréquemment la platine. Rarement le groupe n’aura donné une telle impression de liberté, se jouant des codes, des habitudes, des styles. Fascinés, magnétisés, les quelques centaines de spectateurs répondent par des danses primales. Avec le recul, difficile d’imaginer que l’on entendait pour la dernière fois "Purple Bottle" et autre "Did You See The Words". Fin du set avec l’arrivée des premiers rayons de soleil sur la Méditerranée. La suite s’annonçait terrible mais teintée d’appréhension. Car comment imaginer dépasser l’insurpassable Feels ?

17-18/07/2007, Maroquinerie (Paris)
LE virage majeur de la carrière des natifs de Baltimore ou l’affirmation de la toute puissance de Noah Lennox. Deakin s’affiche pour quelques mois encore avec ses camarades, mais désormais sur le côté de la scène. Les machines vont remplacer durablement les guitares. Animal Collective nous offre ce soir la révolution en direct, une vision de la musique du futur. Définissant du même coup l’aune auquel tous les groupes essayent de se raccrocher depuis. Exit donc les tubes de Feels. Beaucoup plus électroniques, les nouveaux titres – lesquels viendront remplir les deux albums suivants – s’avèrent dès la première écoute terrassants : "My Girls", "Peacebone", "Brother Sport"… Pétri de certitudes et coincé de la fesse, le tout Paris passera à côté le premier soir. A l’exact inverse des tranches hédonistes d’un public de néophytes le lendemain. Une prestation dont on reparlera encore dans vingt ans.

24/10/2007, Cabaret Sauvage (Paris)
Le premier concert parisien à proprement parler de la tournée "Strawberry Jam". Ahurissant de voir le nombre de gens ayant fait le déplacement pour écouter une musique aussi abrupte. L’occasion unique de voir "Chores" ou "Unsolved Mysteries". Un concert littéralement époustouflant mêlant toutes les époques : passée ("Who Could Be A Rabbit", "Loch Raven", "Leaf House" et "We Tigers" en final décomplexé), présente ("Strawberry Jam") et future (les highlights de "Merriweather Post Pavillon"). Probablement le best ever.

18/05/2008, All Tomorrow’s Parties (Minehead (GB))
Première date de la tournée européenne. Le seul concert juste très bon sur ces dix prestations. Fraîchement arrivés, les new-yorkais prennent encore leurs marques ; le public peinant quant à lui à pénétrer dans leur univers. A noter néanmoins un "Peacebone" d’anthologie.

31/05/2008, Primavera (Barcelone (ES))
Deux semaines plus tard pour la dernière date de leur tournée européenne, Animal Collective se voit offrir la grande scène le soir de clôture. Public espagnol survolté, groupe déchaîné : la prestation ne pouvant que rester dans les annales. Plus encore étrangement que celle de 2006. Cerise sur le gâteau, une version inespérée de "Grass" en guise de final grandiose.

16/01/2009, Bataclan (Paris)
Merillwater Post Pavillon truste les bacs et les classements critiques depuis plusieurs semaines. Public globalement renouvelé, pour beaucoup, ce soir fut donc le baptême du feu. Une nouvelle fois, les américains divisent la salle, refroidissant en priorité leurs adeptes les plus récents le soir de leur consécration prévue. Prestation brillante au demeurant, l’occasion d’exulter une fois encore sur "Brother Sport". Eclairages aussi somptueux que discrets. Un vrai régal.

19/03/2009, Aéronef (Lille)
Le buzz retombe doucement tandis que l’obsession de Merriweather Post Pavillon grandit de jour en jour. Direction Lille pour accrocher au passage un bout de la nouvelle tournée européenne. Salle quasiment pleine, champagne au bar, public bon enfant faisant preuve  d’une indispensable ouverture : impossible de rater une telle soirée. Meilleure version du monde de "Daily Routine" entendue ce soir là.

21/08/2009, Green Man (Glanus Park (GB)
Etrangement, le set le plus radical vu du trio. Totalement réinventé. D’immenses libertés prises dans l’interprétation, jonglant avec les boucles, donnant plus que jamais l’impression de les jouer. Le public ne pipe pas mot comme abasourdi par l’ouragan. Sur "Fireworks", c’est un Panda Bear étourdissant qui reproduit live les percussions de la version studio. Dans un éclair de lucidité, celui-ci relance une dernière fois la boucle de "Brother Sport" en final, donnant ainsi à la foule l’occasion d’évacuer sa frustration latente.

Après l’ATP à New-York en septembre, on annonce pour la fin de l’année un  EP "Brother Sport" ainsi qu’une tournée en Australie. Mais comment le trio new-yorkais va-t-il envisager la suite ? Nouvel album ? Projets solos ou mise en demeure définitive d’Animal Collective ?

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Feels de Animal Collective
La chronique de l'album Strawberry jam de Animal Collective
Animal Collective parmi une sélection de singles (mai 2008)
La chronique de l'album Merriweather post pavilion de Animal Collective
La chronique de l'album Summertime Clothes de Animal Collective
La chronique de l'album Painting With de Animal Collective
Animal Collective en concert au Festival Les Eurockéennes 2006 (samedi)
Animal Collective en concert à La Maroquinerie (17 et 18 juillet 2007)
Animal Collective en concert à Pitchfork Music Festival Paris #2 (édition 2012)
Animal Collective en concert à Pitchfork Music Festival #2 (édition 2012) - vendredi 2 novembre
L'interview de Animal Collective (septembre 2005)
L'interview de Animal Collective (21 juillet 2007)

En savoir plus :
Le site officiel de Animal Collective
Le Myspace de Animal Collective


Barbel         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 28 juin 2020 : Nouvelle Vague ?

Le premier tour des élections municipales fut le signe du début du confinement. Espérons que ce second tour ne sera pas l'appel à un second confinement. Quoi qu'il en soit : Soyez prudents, soyez heureux et cultivez vous ! c'est parti pour le sommaire en commençant par le replay de la Mare Aux Grenouilles #4 (eh oui déjà !)

Du côté de la musique :

"Grand prix" de Benjamin Biolay
"The Beethoven collection Vol1 : Sonatas by Clementi, Hummel, Dussek and Wolfl" de Jean-Efflam Bavouzet
"Eivind Groven Symphonies N°1 & 2" de Kristiansand Symphony Orchestra sous la direction de Peter Szilvay
"L'heure bleue" de Marianne Piketty, Le Concert Idéal
"Tu rabo Par'abanico" de Marion Cousin & Kaumwald
"Veines" de Merakhaazan
"Silas" de Silas Bassa
et toujours :
"As found" de Fugu
"Désordres" de Austyn
"Anda Lutz" de Cie Guillaume Lopez
"A l'instinct A l'instant" de Daniel Jea
"Cérébro dancing" de Epilexique
"Cobra" de François Club
"Coquette" de Hailey Tuck
"Springtime with no harm" épisode 18 des mixes de Listen In Bed
"Fanfare XP, volume 2" de Magic Malik
"Avec son frère" de Volo
"Safeplace" de Yadam

Au théâtre dans un fauteuil de salon avec :

des créations :
"Démons" par Lorraine de Sagazan
"Misery" de William Goldman
"L'obéissance de la femme du berger "de Sergio Martínez Vila
"Migraaaants" de Matéi Visniec
"Le Remplaçant" d'Agnès Desarthe
"Portrait d'Amakoé de Souza - Salade Tomate Oignon" de et par Jean-Christophe Folly

"La Chose Commune" de David Lescot et Emmanuel Bex
de la comédie de boulevard :
"Hier est un autre jour "de Sylvain Meyniac et Jean-François Cros
"Madame Doubtfire" de Jaja Fiastri
"Le Clan des divorcées" de Alil Vardar
"A gauche en sortant de l'ascenseur" de Gérard Lauzier
du côté des humoristes :
"Mimie Mathy - J'adore papoter avec vous"
"Denis Maréchal - J'dis franchement"
dans le répertoire classique :
"Le Jeu de l'amour et du hasard" par Catherine Hiegel
"Roméo et Juliette" par Eric Ruf
Shakeaspeare :
à l'anglaise au Globe Teater : "Macbeth"
et en comédie musicale "Roméo et Juliette, de la haine à l'amour" de Gérard Presgurvic
et de l'Opéra revisité :
"La Traviata" de Verdi par Simon Stone
"Cendrillon" de Jules Massenet par David Hermann

Expositions :

en "real life" avec la réouverture progressive des musées :
"Pompéi" au Grand Palais
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
"Les Contes étranges de N.H. Jacobsen" au Musée Bourdelle
les Collections permanentes du Musée Cernushi
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Helena Rubinstein - La collection de Madame" et "Frapper le fer" au Musée du Quai Branly
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières
"La Force du dessin - Chefs-d'oeuvre de la Collection Prat" au Petit Palais
"Esprit es-tu là ? Les peintres et les voix de l'au-delà" au Musée Maillol
"Le dessin sans réserve. Collections du Musée des Arts Décoratifs" au Musée des Arts Décoratifs
et en passant par la Lorraine, découvrir la Villa Majorelle œuvre de style Art nouveau.

Cinéma at home avec :

"Riens du tout" de Cédric Klapisch
"Noïse" de Henry Bean
"Sous surveillance" de Robert Redford
"La romancière" de John McKay
au Ciné-Club les années 50 :
"Un drôle de Dimanche" de Marc Allégret
"La vie à deux" de Clément Duhour
"L'homme au million ("The Million Pound Note") de Ronald Neame
des incontournables japonais :
des figures tutélaires :
"Tokyo drifter" de Seijun Suzuki
"A blind woman" de Teruo Ishii
et des plus jeunes :
"Mr Long" de Sabu
"Ichi, la femme samouraï" de Fumihiko Sori
et des raretés avec une sélection "Court metrage" :
"Le Chant du styrène" de Alain Resnais
"La chambre" de Chantal Akerman
"Pauline" de Céline Sciamma
"La traversée de l'Atlantique à la rame" de Jean-François Laguionie

Lecture avec :

"Be my guest" de Priya Basil
"De Gaulle sous le casque" de Henri de Wailly
"La faiblesse du maillon" de Eric Halphen
"Les jours brûlants" de Laurence Peyrin
et toujours :
"Le jour où Kennedy n'est pas mort" de R.J. Ellory
"Mauvaise graine" de Nicolas Jaillet
"Une immense sensation de calme" de Laurine Roux

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=