Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Bosque Brown - Micah P. Hinson
Café de la danse  (Paris)  17 septembre 2009

La soirée Eldorado Club au Café de la Danse promet d'être une belle soirée. Pour ceux qui connaissent Micah P. Hinson, ils attendent de voir sur scène ce songwriter si doué qui, au fil des albums, trace une voie singulière et élégante.

Le groupe d'ouverture se nomme Bosque Brown : un couple, une jeune femme à la guitare et son compagnon aux claviers et bruits électroniques. C'est elle qui chante et parle, présentant chacune de ses chansons.

Le groupe surprend par sa décontraction. La scène est pourtant assez grande et la chanteuse enchaîne ses titres comme si elle était encore à la maison, dans son Texas, racontant les anecdotes de la ville à son public d'habitués.

Ecriture autobiographique : sa ville, sa rivière, ses émotions d'adolescente et une voix ample, puissante qui retient et séduit. Ballade folk trempée parfois par endroits des bruits stridents de la ville. Son compagnon la regarde comme si c'était la première fois. Douceur et mélancolie, entre Joanna Newsom et Martha Wainwright.

Quand Micah P. Hinson prend possession de la scène, il ne veut même pas déranger les gens qui prennent un verre et bavardent. Il prépare ses branchements, accorde sa guitare et teste les retours. Il mange une pomme, il se balance, fébrile et visiblement heureux et attendri. Un peu de Tropicana et c'est lancé.

Est-ce que ce sont ses ennuis de santé assez graves, son mal au dos dont il s'est sorti, continuant quand même un traitement solide, qui lui donne un air de ressuscité ? Chapeau, lunettes qui lui mangent une partie du visage : c'est en quelque sorte le petit frère d'Elvis Costello. La prestation est accueillie avec un silence chargé d'attention, et de tension. Guitare haute et bouche qui s'écrase sur un micro des années 50, il interprète ses chansons en détachant chaque mot, chaque phrase.

Cette manière de distiller chaque son, allongeant et comme questionnant le sens est un signe de maturité qui ne laisse pas d'étonner. Seul à la guitare, bavard, à qui s'adresse-t-il ? Aussi bien à Elvis Presley qu'à Léonard Cohen, qu'au public qu'il remercie avec émotion.

Ancré dans la tradition américaine, aussi incisif que libre de toutes les modes, Micah P. Hinson mérite amplement la réputation qu'il s'est construite parmi quelques initiés. Une longue carrière semble encore devant lui tellement il compose avec naturel et interprète sans la moindre affectation.

Aujourd'hui à la guitare, peut-être que plus tard il souhaitera étoffer avec d'autres musiciens ses mélodies inspirées. Est-ce qu'on doit l'espérer ? Le côté intimiste de sa performance nous a déjà mis en émoi.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Baby de Bosque Brown

La chronique de l'album Micah P. Hinson and the Red Empire Orchestra de Micah P. Hinson
La chronique de l'album Micah P. Hinson and the Pioneer Saboteurs de Micah P. Hinson
La chronique de l'album Micah P. Hinson and the Nothing de Micah P. Hinson
Micah P. Hinson en concert au Festival International Benicàssim 2008
Micah P. Hinson en concert à Théâtre Marigny (dimanche 17 octobre 2010)
L'interview en VO de Micah P. Hinson(29 avril 2008)
L'interview de Micah P. Hinson (vendredi 25 mars 2016)
L'interview de Micah P Hinson (29 avril 2008)

En savoir plus :
Le site officiel de Bosque Brown
Le Myspace de Bosque Brown
Le site officiel de Micah P. Hinson
Le Myspace de Micah P. Hinson
Le Facebook de Micah P. Hinson

Crédits photos : Marie Guerre (Toute la série sur Taste of Indie)


Sandrine Gaillard         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Micah P. Hinson (25 mai 2010)
Micah P Hinson (28 avril 2008)


# 15 septembre 2019 : Life in Vain

Cette semaine Daniel Johnston nous a quitté, mais aussi Philippe Pascal de Marquis de Sade. Merci à eux pour tout ce qu'ils ont apporté à la musique mondiale pour l'un et hexagonale pour l'autre.
Pour ce qui est du reste de l'actualité culturelle de la semaine, c'est parti pour le sommaire :

Du côté de la musique :

"Schlagenheim" de Black Midi
"Tokyo dreams" de Dpt Store
"Terry Riley : Sun rising" de Kronos Quartet
"Diabolique" de l'Epée
"Mer(s) : Elgar, Chausson & Joncières" de Marie-Nicole Lemieux
"Like in 1968" de Moddi
"Voodoo queen" de One Rusty Band
"Moon" de Violet Arnold
et toujours :
"L'horizon" de Manu
"Twelve nudes" de Ezra Furman
"Spleen 1" de Fleur du Mal, chronique assortie d'un entretien
Rencontre avec Le Flegmatic autour de son nouvel album "Ruine nouvelles" Le Flegmatic
"Echoplain Ep" de Echoplain
"Michel on my mind - Tribute to Michel Petrucciani" de Laurent Coulondre

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Pompiers" au Théâtre du Rond-Point
"La Vie de Galilée" à La Scala
"Suite française" au Théâtre La Bruyère
"The ways she dies" au Théâtre de la Bastille
"La Fin de l'Homme rouge" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Pour un oui ou pour un non" à la Manufacture des Abbesses
"Louise au parapluie" au Théâtre du Petit Gymnase
"La Réunification des deux Corées" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Ecoutez leur silence" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Les Naufragés" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Vive Bouchon !" au Théâtre du Splendid
"Marie-Antoinette" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Tempête en juin" au Théâtre La Bruyère
"Aux rats des paquerettes" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Pas vue, Ni connue" au Théâtre Essaion
des reprises
"L'homme à tête de chou" au Théâtre du Rond-Point
"Fables" au Studio Hébertot
"Le Défunt" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Dom Juan ou les limbes de la mémoire" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Une leçon d'Histoire de France - De l'An mil à Jeanne d'Arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France - De 1515 au Roi-Soleil " au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Karine Dubernet - Souris pas !" au Point Virgule
"Sandra Colombo - Instagrammable et cervelée" à la Comédie des Trois Bornes
"Marion Mezadorian - Pépites" à la Nouvelle Seine
"Carla Bianchi -Migrando" à la Nouvelle Seine
"Giorgia Sinicorni - Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et la chronique des spectacles à l'affiche en septembre

Expositions avec :

"Le Monde selon Roger Ballen" à la Halle Saint-Pierre

Cinéma avec :

"Les Fleurs amères" de Olivier Meys
Oldies but Goodies avec "Les Idoles" de Marc'O
et la chronique des films à l'affiche en septembre

Lecture avec :

"Ici seulement nous sommes uniques" de Christine Avel
"Les altruistes" de Andrew Ridker
"Les yeux fumés" de Nathalie Sauvagnac
"Un autre tambour" de William Melvin Kelley
"Un mariage américain" de Tayari Jones
"Week end à New York" de Benjamin Markovits
et toujours :
"Autoportrait d'une vie heureuse" de Ingo Schulze
"Conversations entre amis" de Sally Rooney
"Le dernier grenadier du monde" de Bakhtiar Ali
"Le siècle des dictateurs" Sous la direction d'Olivier Guez
"Les opérations extraordinaires de la seconde guerre mondiale" de Claude Quétel
"Les réfugiés" de Viet Thanh Nguyen

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=