Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Blind Speed
Centre Pompidou  (Paris)  3 mars 2004

Si je connaissais individuellement les musiciens participants à l’expérience Blind Speed Etant donné, Christophe, Alan Vega – j’étais impatient de voir ce que pouvait donner la réunion des trois.

C’est Etant donné qui ouvre les hostilités et qui glace d’emblée le sang des spectateurs par une musique industrielle glaciale sur laquelle les frères ennemis scandent des textes hallucinants construits à base de mort, ginier, etc. Un des deux protagoniste ira jusqu’à casser un spot avec son pied de micro juste avant de se jeter et de marcher sur les trois premier rangs devant lui. Démonstration de force qui voient les spectateurs involontaires se jeter vers la sortie… Pourtant pas de quoi fouetter un chat : c’est de l’Indus vocal, dans la droite ligne d’Esplendor Geometrico et si les gens n’aiment pas ils n’ont qu’à se renseigner avant.

Du coup, Christophe et son groupe sont accueillis comme des libérateurs, une bouffée d’air frais après les français oppressants pour la plupart des spectateurs présents. Je ne suis pas un grand fan mais il faut avouer que le set de ce soir (une dizaine de titres) est plutôt bon, constitué de titres obscurs pour moi et de reprises (en français) de Suicide. C’est l’euphorie quand Alan Vega rejoint Christophe sur "I surrender" . Du bon boulot : Christophe mérite mon respect.

La route est déblayée pour un set sur les chapeaux de roues du père Vega que je n’avais pas vu en aussi bonne forme (sans béret mais avec un bandeau) depuis des lustres.

Il faut le dire et le répéter : un concert d’Alan Vega n’est pas un concert de Suicide. Cela moi je le sais depuis la dernière tournée de Vega solo, en 1993 pour la sortie de New raceion où il avait foutu le bronx dans la Vieille Aeronef qui n’arrivait pas à absorber la puissance du groupe. Pas les spectateurs présents, visiblement.

Aujourd’hui aussi le concert de Vega, accompagné de sa femme (qui passe les bandes), est une démonstration de force où il aligne des titres très peu joués live, tirés de sa discographie récente ("2007" , "Dujang Prang"). Ca bourre, ça pète, ça explose ! Un régal. En dessert on a même droit à un "Ghostrider" trafiqué par Etant donné qui effectue aussi une chorégraphie surprenante sur scène.

En fait il n’y a pas vraiment eu réunion mais on n’a pas perdu au change.

 

 

Olivier K         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 17 novembre 2019 : 4 ans déjà

13 novembre 2015. inoubliable nuit de terreur dont on commémorait les 4 ans cette semaine. Un 13 novembre 2019 avec plein de concerts à Paris et un pincement au coeur pour beaucoup d'entre nous. Mais la vie continue, et elle doit continuer d'être culturelle et festive.

Du côté de la musique :

"L'année du loup" de Alma Forrer
"Lucarne" de Cassagrande
"Air India" de David Sztanke
"Immanent fire" de Emily Jane White
"Bach, Liszt, Wido : Organ works at La Madeleine" de Jae Hyuck Cho
"What's in it for me ?" le Mix numéro 4 de Listen In Bed
"Femme idéale" de Ludiane Pivoine
et toujours :
"We were young when you left home" de Tim Linghaus
"Glam shots" de Rich Deluxe
"Imago" de Manuel Etienne
"Women" la 4ème émission de notre podcast radiophonique Listen In Bed
"Silent scream" de Holy Bones
"Stregata / stregato" de Gilia Girasole & Ray Borneo
"Révolution" de David Kadouch
"Jusqu'ici tout va bien" de Bazar Bellamy
Lysysrata, It It anita et The Eternal Youth au Normandy

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"On s'en va" au Théâtre national de Chaillotl
"Les guêpes de l'été nous piquent encore en novembre - L'Affaire de la rue de Lourcine" au Théâtre de la Tempête
"Pièce" au Théâtre des Abbesses
"La Vie est belle" au Théâtre 13/Jardin
"Adieu Ferdinand ! Le Casino de Namur II" au Théâtre du Rond-Point
"Adieu Ferdinand ! - La Baleine et le Camp naturiste" au Théâtre du Rond-Point
"Bartleby" au Théâtre Essaion
"Un Vers de Cid" au Théâtre Essaion
"Julien Cottereau - aaAhh Bibi" au Théâtre Le Lucernaire
"Pour ceux qui parlent tout seuls" au Théâtre Darius Milhaud
des reprises :
"Berlin 33" au Théâtre L'Atalante
"La Magie lente" au Théâtre de la Reine Blanche
"Je ne me souviens pas" au Théâtre Les Déchargeurs
"La Magie de l'argent" au Théâtre Aleph
"La vie devant soi" au Théâtre de Sartrouville
"G.R.AI.N. - Histoire de fous" à la Manufacture des Abbesses
"Evita - Le destin fou d'Evita Peron" au Théâtre de Poche-Montparnasse
et la chronique des spectacles à l'affiche en novembre

Expositions avec :

"Kiki Smith" à la Monnaie de Paris

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Les Eblouis" de Sarah Suco
la chronique des films à l'affiche en octobre
et la chronique des films à l'affiche en novembre

Lecture avec :

"L'affaire Lord Spenser" de Flynn Berry
"La curée d'après le roman d'Emile Zola" de Cédric Simon & Eric Stainer
"Les faire taire" de Ronan Farrow
"Mondes en guerre tome 2, l'âge classique" de Hervé Drévillon
"Résistante" de Jacqueline Fleury Marié
"Une histoire de France tome 1, La dalle rouge" de Michel Onfray, Thomas Kotlarek & JEF
et toujours :
"Profession romancier" de Haruki Murakami
"Feel good" de Thomas Gunzig
"Histoire mondiale de la guerre froide (1890-1991)" de Odd Arne Westad
"L'avenir de la planète commence dans notre assiette" de Jonathan Safran Foer
"L'écho du temps" de Kevin Powers
"Psychotique" de Jacques Mathis & Sylvain Dorange
"Une famille presque normale" de M T Edvardsson

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=