Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Imagho
Inside Looking out - "rythm / treble" 1998-2008  (Unique Records)  avril 2008

À force d'expérimentation, de mode et d'anti-mode, d'intellectualisme et de rétro-futurisme ; après le top 500 et l'Hadopi deux point zéro ; à tant rechercher les profits et markestiser les postures ; harassé par le calibrage FM et ses singles catchy ; lassé de l'engagement politique et revenu même du mondialisme humaniste, caritatif et poseur ; à toujours repousser les limites et devancer même le futur de demain, les yeux rivés dans celui d'avant-hier, on en oublierait presque le plaisir simple d'écouter (et de jouer) de la musique. La saine joie des jolies mélodies, des sonorités évocatrices. Voyages immobiles, poésies de notes, invitant à la rêverie.

Imagho, depuis plus de dix ans, n'oublie pas, tout simplement. Derrière ce nom programmatique, un homme : Jean-Louis Prades, qui n'est pas précisément connu pour quoi que ce soit d'autre, à vrai dire, mais qui participe ou a également participé à : Fovéa, Baka!, Sketches of Pain, Frz-Imagho ou Secret name... c'est dire si l'individu est actif et a plus d'une corde à son arc, tant il est vrai que ces différentes projets vont du plus intime au plus bruitiste.

C'est un peu de cet esprit touche-à-tout que l'on retrouve dans les paysages de son projet solo Imagho, qui est capable, avec une palette de pistes au format concis, de composer une promenade dans des paysages musicaux d'une grande variété. Ce qu'illustre à merveille la compilation "Rythm / Treble" 1998-2008, qui regroupe titres des albums précédents et inédits et tient ici le rôle d'un disque 2 pas du tout superflu et preuve du respect avec lequel sont traités œuvres et auditeurs, qui finiront de justifier tout le bien que l'on pense du label Unique Records. Le plaisir de la musique pour dernier mot, là où d'autres auraient peut-être calculé bien différemment.

Mais qu'en est-il alors du disque 1, le véritable nouvel album d'Imagho ? Y domine une confondante impression de sérénité. Sérénité des compositions, tout d'abord, auxquelles on pourrait associer de longues listes d'adjectifs reliés aux sensations de légèreté (voire : d'apesanteur), de douceur et de rêverie. Mais la maladresse de la plume promettant de n'être pas à la hauteur de ces quiétudes, on préfèrera laisser au lecteur le soin de composer lui-même la liste qui lui conviendra le mieux.

Sérénité de l'homme, aussi. Trois ans après son précédent opus (Someone controls electric guitars ; Hitomi Recordings, 2005), Imagho nous refait le coup de l'album de guitare en ayant l'air de ne pas y toucher. C'est qu'en toute objectivité, et de l'aveu même de leur créateur, les pistes sont toutes construites autour de son travail sur cet instrument ; pourtant, à la seule écoute du disque, bien malin qui pourrait le deviner, tant il est vrai que le jeu de Prades, d'une sensibilité toute de retenue, sait se faire discret, se grimer d'effets, s'effacer modestement derrière d'autres sonorités, bruits ou musique.

Ce musicien-là n'a pas besoin de (se) prouver quoi que ce soit. Il se contente de jouer de la musique, de tirer de son instrument les couleurs dont il habillera les paysages qui raviront les yeux de l'auditeur. Cet homme-là sait s'effacer derrière la joie qu'il sait faire naître chez celui qui l'écoute. Et la richesse des compositions gage que l'on ne s'ennuiera pas une seule des quarante minutes de l'album, que l'on passera plutôt, l'une après l'autre, à essayer d'explorer en esprit les vastes territoires ouverts pour nous.

Un magnifique album de magnifiques musiques, tout simplement (comme on parlerait d'un album de photo, d'une galerie de peintures). Comment ne pas y trouver la paix, le calme de la contemplation ?

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Méandres de Imagho
La chronique de l'album Soleil de Tokyo de Imagho
La chronique de l'album Soleil de Imagho
L'interview de Imagho (mars 2014)

En savoir plus :
Le Myspace de Imagho
Le site officiel de Unique Records


Cédric Chort         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 9 août 2020 : Vacances, j'oublie tout

Il fait beau et chaud, on reste à l'ombre, on traine à la plage, mais si vous avez encore un petit moment pour jeter un oeil à Froggy's Delight, nous sommes toujours là. Voici le programme light et rafraichissant de la semaine.
petit bonus, le replay de la MAG (Mare Aux Grenouilles) numéro #1

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

Le compte-rendu de la 35ème édition du Festival Humour et Eau salée
et un spécial "Au Théatre ce soir dans un salon" avec les grands classiques de Barilet et Grédy :
"Peau de vache"
"Potiche"
"Folle Amanda"
"Le don d'Adèle"
"L'Or et la Paille"
et "Fleur de cactus" revisité par Michel Fau

Expositions :

en real life :
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Voir le jour" de Marion Laine
"Le Défi du champion" de Leonardo D'Agostini
et at home avec des longs...
"2021" de Cyril Delachaux
"Les Robinsonnes" de Laurent Dussaux
"L'Ile aux femmes" de Eric Duret
"Quand j'avais 5 ans, je m'ai tué" de Jean-Claude Sussfeld
"The Storm" de Ben Sombogaart
...et des courts-métrages
"Odol Gorri" de Charlène Favier
"Poseur" de Margot Abascal

Lecture avec :

"Retour de service" de John Le Carré
"Un océan, deux mers, trois continents" de Wilfried N'Sondé
"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=