Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Marvin Hood - The Virgins
Grand Mix  (Tourcoing)  jeudi 15 otobre 2009

On se blase de tout. C'est sûr, les Virgins n'ont pas inventé la poudre du rock, dont l'odeur flotte dans l'air de certaines salles obscures, lorsque parlent les six cordes. Ils chevaucheraient plutôt dans les plaines tranquilles d'une pop paradoxalement un rien new wave, un rien brit, malgré ses origines new-yorkaises.

Mais sur la scène du Grand Mix, pour la première date de leur tournée française, les cinq américains ont au moins prouvé qu'ils n'étaient pas seulement le groupe d'un single. Ils sont le groupe d'une collection de singles. Certes, tous ne seront pas aussi efficaces que ce "Rich Girls" qui leur a suffi à entrer au panthéon du rock-FM – et doivent-ils s'en étonner, ceux qui ne sont venus ce soir que sur la foi de ce seul titre ? Ce serait comme de s'étonner que Midnight Oil joue finalement autre chose que Beds are Burning. Les Virgins, c'est certain, ont plus d'un titre dans leur sac.

Y a-t-il lieu, alors, de se scandaliser que leurs concerts ne réinventent pas le rock ? Le quintet, en tout cas, ne semble pas en avoir eu l'intention. Prestataire d'un rock aisément digeste, il divertit avec conscience un public jeune et suffisamment neuf encore pour en être ravi. Seuls les plus âgés, ces vieux loups des fosses revenus de tout et avec lesquels il m'arrive parfois de hurler à la lune, semblent s'ennuyer.

La jeune garde, elle, s'en donne à cœur joie – à l'image du chanteur, pieds nus, qui ne cessera pas de sautiller du début du concert au rappel, emplissant à lui seul tout l'espace, jusqu'aux zones sombres de l'avant-scène, ses camarades rejetés en périphérie.

En concert, sans surprise, les Virgins sont moins propres, moins précis que sur disque – sans aller jusqu'à y gagner la fièvre d'un rock bouillonnant, mais tout au moins les brouillonnements d'une pop impatiente. Ces petites imprécisions semblent d'ailleurs avoir déçu ceux qui rêvaient d'un concert digne de la déesse FM. Mais qu'importe. Sur scène, les Virgins mettent en avant la seule efficacité. Pas les paroles, on s'en doutait, mais pas vraiment la musique non plus. Juste l'efficacité, le seul entêtement. L'effet single, justement, comme on parlerait de l'effet papillon : quand un refrain catchy ou un riff de guitare à New-York peuvent enflammer une scène de la région lilloise... Le reste, les Virgins ne semblent pas s'en soucier.

Il faudra attendre le rappel pour voir le groupe abandonner cette obsession pour le single (après le pic que représentera en cela l'enchaînement, juste avant la sortie de scène, de "Rich Girls", "Teen lovers" et "One week at danger", soit le plus tubesque de son repertoire).

D'autres atmosphères pourront alors être explorées, avec deux titres en duo guitare acoustique / voix, qui provoqueront des réactions très contrastées parmi le public, mais donneront à entendre une autre facette de la formation, qui pourrait bien en complexifier heureusement l'image. La formation, au grand complet, terminera par une reprise du "Devil Inside" d'INXS – autre grand single devant l'éternel...

La première partie était ce soir-là assurée par les locaux de Marvin Hood, qui délivrent une pop synthétique, sautillante et non dénuée d'humour. Si l'ensemble est encore très jeune (les musiciens auraient l'âge d'écouter The Virgins – c'est dire), l'univers est déjà consistant et la bonne humeur et l'enthousiasme débridé suffisent à finir d'emporter le public. Diablotins comédiens, grandiloquents, sucrés et facétieux, les six musiciens, qui jouent dans une nouvelle formation, emportent les honneurs de la soirée. Un bain de fraîcheur réjouissant et une formation à suivre, assurément.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

The Virgins en concert au Festival des Inrocks iDTGV 2008

En savoir plus :
Le Myspace de Marvin Hood
Le site officiel de The Virgins
Le Myspace de The Virgins

Crédits photos : Cédric Chort (Toute la série sur Taste of Indie)


Cédric Chort         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 15 septembre 2019 : Life in Vain

Cette semaine Daniel Johnston nous a quitté, mais aussi Philippe Pascal de Marquis de Sade. Merci à eux pour tout ce qu'ils ont apporté à la musique mondiale pour l'un et hexagonale pour l'autre.
Pour ce qui est du reste de l'actualité culturelle de la semaine, c'est parti pour le sommaire :

Du côté de la musique :

"Schlagenheim" de Black Midi
"Tokyo dreams" de Dpt Store
"Terry Riley : Sun rising" de Kronos Quartet
"Diabolique" de l'Epée
"Mer(s) : Elgar, Chausson & Joncières" de Marie-Nicole Lemieux
"Like in 1968" de Moddi
"Voodoo queen" de One Rusty Band
"Moon" de Violet Arnold
et toujours :
"L'horizon" de Manu
"Twelve nudes" de Ezra Furman
"Spleen 1" de Fleur du Mal, chronique assortie d'un entretien
Rencontre avec Le Flegmatic autour de son nouvel album "Ruine nouvelles" Le Flegmatic
"Echoplain Ep" de Echoplain
"Michel on my mind - Tribute to Michel Petrucciani" de Laurent Coulondre

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Pompiers" au Théâtre du Rond-Point
"La Vie de Galilée" à La Scala
"Suite française" au Théâtre La Bruyère
"The ways she dies" au Théâtre de la Bastille
"La Fin de l'Homme rouge" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Pour un oui ou pour un non" à la Manufacture des Abbesses
"Louise au parapluie" au Théâtre du Petit Gymnase
"La Réunification des deux Corées" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Ecoutez leur silence" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Les Naufragés" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Vive Bouchon !" au Théâtre du Splendid
"Marie-Antoinette" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Tempête en juin" au Théâtre La Bruyère
"Aux rats des paquerettes" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Pas vue, Ni connue" au Théâtre Essaion
des reprises
"L'homme à tête de chou" au Théâtre du Rond-Point
"Fables" au Studio Hébertot
"Le Défunt" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Dom Juan ou les limbes de la mémoire" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Une leçon d'Histoire de France - De l'An mil à Jeanne d'Arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France - De 1515 au Roi-Soleil " au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Karine Dubernet - Souris pas !" au Point Virgule
"Sandra Colombo - Instagrammable et cervelée" à la Comédie des Trois Bornes
"Marion Mezadorian - Pépites" à la Nouvelle Seine
"Carla Bianchi -Migrando" à la Nouvelle Seine
"Giorgia Sinicorni - Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et la chronique des spectacles à l'affiche en septembre

Expositions avec :

"Le Monde selon Roger Ballen" à la Halle Saint-Pierre

Cinéma avec :

"Les Fleurs amères" de Olivier Meys
Oldies but Goodies avec "Les Idoles" de Marc'O
et la chronique des films à l'affiche en septembre

Lecture avec :

"Ici seulement nous sommes uniques" de Christine Avel
"Les altruistes" de Andrew Ridker
"Les yeux fumés" de Nathalie Sauvagnac
"Un autre tambour" de William Melvin Kelley
"Un mariage américain" de Tayari Jones
"Week end à New York" de Benjamin Markovits
et toujours :
"Autoportrait d'une vie heureuse" de Ingo Schulze
"Conversations entre amis" de Sally Rooney
"Le dernier grenadier du monde" de Bakhtiar Ali
"Le siècle des dictateurs" Sous la direction d'Olivier Guez
"Les opérations extraordinaires de la seconde guerre mondiale" de Claude Quétel
"Les réfugiés" de Viet Thanh Nguyen

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=