Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Pixies
Zénith  (Paris)  jeudi 15 otobre 2009

Et oui, il y a déjà 5 ans, les Pixies se reformaient le temps d'une tournée et nous avions eu le privilège de les voir au zénith.

Les impressions étaient partagés au sortir de ce concert, la faute à un son cacophonique rendant la prestation plus que brouillonne malgré une énergie bien présente.

Durant ces 5 ans, pas l'ombre d'un album, comme ils l'avaient promis, laissant planer le doute quand à la bonne entente des 4 membres du groupe. Pour ce re-come back scénique, les pixies proposent de rejouer leur album Doolittle, deuxième album du groupe, considéré comme leur meilleur et surtout l'un des albums majeurs de la scène rock alternative américaine.

L'entrée en matière des pixies me laisse un peu perplexe, voir inquiet, trois morceaux assez méconnus, (après vérification des faces B de Doolittle) joués de manière (trop??) tranquille, sans folie, osons dire un peu en dedans. Les choses s'améliorent sur "Manta ray" , enfin rageur, où Frank Black lâche les chevaux sur sa voix de barge caractéristique qui en avait fait sa marque de fabrique sur les albums Surfer Rosa et Doolittle.

Rapidement, nous sommes aussi rassurés sur le son, très bon, où l'on distingue bien chaque instrument du groupe, donnant à l'ensemble la rage et la nervosité destructurée qu'il mérite et non les morceaux un peu bourrins du zénith de 2004. Kim Deal, la bassiste, parle pas mal entre les morceaux, ce qui établit un bon contact entre le groupe et le public.

A partir de là, l'energie est lâchée, sur les riff punk endiablés de "Tame" et "Debaser" .
Il me semble également que le quatuor executera un très convaincant "Hey", l'un des grands morceaux sombre et mélancolique du groupe, jouant bien sur les variations d'intensité de la guitare de Joey Santiago, comme sur l'original.

Mais bientôt, le groupe subit une petite perte de régime sur "Wave of mutilation" et "There goes my gun", moins nerveux qu'à l'accoutumé, même si ça fait bien plaisir de les rentendre sur scène.

Les clameurs du public montent lorsque les premières notes de "Monkey gone to heaven" se font entendre. Franck et Kim y chantent bien à l'unisson, la guitare est parfaite, rien à dire.

L'heure du premier rappel a sonné, court, concis, et assez bizarre. Pourquoi d'abord cette version ralentie de "Wave of mutilation" ? Suivi ensuite d'un morceau bien barré, joué dans une fumée blanche épaisse, petite touche conceptuelle on va dire.

Pour le second rappel, histoire de se faire un petit best off, trois morceaux de Sufer Rosa seront enchaînés, "Bone machine", "Caribou" et bien sûr l'inévitable "Where is my mind" !!! incroyable mélodie rageuse, qui a inspirer bon nombre de groupes dans les années 90.

une heure et quart de concert, durée attendue pour un groupe qui enchaîne bien, comme toujours, sur des morceaux de courte durée, avec toujours le même métier.
Et surtout, entre les quatres, on a retrouver une osmose, une envie de jouer, de se faire plaisir -franck black a même souri- ce qui est plutôt de bonne augure pour la prochaine étape, la confection d'un nouvel album.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Bagboy de Pixies
Pixies en concert au Zenith / Parc des Princes (14 et 15 juin 2004)
Pixies en concert au Festival des Vieilles Charrues 2006 (dimanche)
Pixies en concert au Festival International de Benicassim 2006 (vendredi)
Pixies en concert à Zénith (jeudi 15 otobre 2009) - 2ème
Pixies en concert au Festival de Beauregard #6 (édition 2014) - dimanche
Pixies en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort #26 (édition 2014) - vendredi
Pixies en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2016 - du vendredi au dimanche
Pixies en concert au Festival Lollapalooza Paris #1 (édition 2017) - Dimanche
La chronique de l'album Show me your tears de Frank Black
Frank Black en concert au Festival Le Rock dans tous ses Etats 2007 (samedi)
La chronique de l'album Bluefinger de Black Francis
La chronique de l'album Svn Fngrs de Black Francis
Black Francis en concert à l'Elysée Montmartre (16 février 2008)
La chronique de l'album Mountain battles de The Breeders
La chronique de l'album All Nerve de The Breeders
Breeders en concert à La Cigale (18 avril 2008)
Breeders en concert au Festival Summercase 2008 (Samedi)
Breeders en concert au Festival La Route du Rock 2008
Breeders en concert à Last Splash 20th Anniversary Tour (lundi 27 mai 2013)
Breeders en concert au Festival Beauregard #10 (édition 2018) - Dimanche 8 juillet

En savoir plus :
Le Myspace des Pixies


Yannick Maquenhen         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 17 novembre 2019 : 4 ans déjà

13 novembre 2015. inoubliable nuit de terreur dont on commémorait les 4 ans cette semaine. Un 13 novembre 2019 avec plein de concerts à Paris et un pincement au coeur pour beaucoup d'entre nous. Mais la vie continue, et elle doit continuer d'être culturelle et festive.

Du côté de la musique :

"L'année du loup" de Alma Forrer
"Lucarne" de Cassagrande
"Air India" de David Sztanke
"Immanent fire" de Emily Jane White
"Bach, Liszt, Wido : Organ works at La Madeleine" de Jae Hyuck Cho
"What's in it for me ?" le Mix numéro 4 de Listen In Bed
"Femme idéale" de Ludiane Pivoine
et toujours :
"We were young when you left home" de Tim Linghaus
"Glam shots" de Rich Deluxe
"Imago" de Manuel Etienne
"Women" la 4ème émission de notre podcast radiophonique Listen In Bed
"Silent scream" de Holy Bones
"Stregata / stregato" de Gilia Girasole & Ray Borneo
"Révolution" de David Kadouch
"Jusqu'ici tout va bien" de Bazar Bellamy
Lysysrata, It It anita et The Eternal Youth au Normandy

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"On s'en va" au Théâtre national de Chaillotl
"Les guêpes de l'été nous piquent encore en novembre - L'Affaire de la rue de Lourcine" au Théâtre de la Tempête
"Pièce" au Théâtre des Abbesses
"La Vie est belle" au Théâtre 13/Jardin
"Adieu Ferdinand ! Le Casino de Namur II" au Théâtre du Rond-Point
"Adieu Ferdinand ! - La Baleine et le Camp naturiste" au Théâtre du Rond-Point
"Bartleby" au Théâtre Essaion
"Un Vers de Cid" au Théâtre Essaion
"Julien Cottereau - aaAhh Bibi" au Théâtre Le Lucernaire
"Pour ceux qui parlent tout seuls" au Théâtre Darius Milhaud
des reprises :
"Berlin 33" au Théâtre L'Atalante
"La Magie lente" au Théâtre de la Reine Blanche
"Je ne me souviens pas" au Théâtre Les Déchargeurs
"La Magie de l'argent" au Théâtre Aleph
"La vie devant soi" au Théâtre de Sartrouville
et la chronique des spectacles à l'affiche en novembre

Expositions avec :

"Kiki Smith" à la Monnaie de Paris

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Les Eblouis" de Sarah Suco
la chronique des films à l'affiche en octobre
et la chronique des films à l'affiche en novembre

Lecture avec :

"L'affaire Lord Spenser" de Flynn Berry
"La curée d'après le roman d'Emile Zola" de Cédric Simon & Eric Stainer
"Les faire taire" de Ronan Farrow
"Mondes en guerre tome 2, l'âge classique" de Hervé Drévillon
"Résistante" de Jacqueline Fleury Marié
"Une histoire de France tome 1, La dalle rouge" de Michel Onfray, Thomas Kotlarek & JEF
et toujours :
"Profession romancier" de Haruki Murakami
"Feel good" de Thomas Gunzig
"Histoire mondiale de la guerre froide (1890-1991)" de Odd Arne Westad
"L'avenir de la planète commence dans notre assiette" de Jonathan Safran Foer
"L'écho du temps" de Kevin Powers
"Psychotique" de Jacques Mathis & Sylvain Dorange
"Une famille presque normale" de M T Edvardsson

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=