Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Albertine Sarrazin
Théâtre de Poche-Montparnasse  (Paris)  février 2015

Evocation biographique d'après l'oeuvre d'Albertine Sarrazin écrite et interprétée par Mona Heftre dans une mise en scène de Manon Savary.

Mona Heftre, comédienne et chanteuse, donne voix à Albertine Sarrazin, écrivain aujourd'hui sans doute méconnu sinon méconnu, cette jeune femme aux immenses yeux charbonneux soulignés du large trait d'eye-liner à la Barbara qui mangent son mince visage encadré d'accroche-coeurs.

Dans les années 1960, Albertine Sarrazin c'est une courte vie marquée du sceau du tragique et une comète littéraire : trois décennies placées sous le signe de l'enfermement intime, sociétal et carcéral et une trilogie autobiographique dont la singularité plurielle, au regard de la littérature de l'époque naviguant entre roman psychologique et nouveau roman, tant par sa personnalité de "truande intellectuelle" que par la thématique de la marginalité au féminin - fugueuse, prostituée, voleuse, prisonnière - qui la positionne en figure emblématique des chiens perdus sans collier.

A partir d'un montage de textes intitulé simplement "Albertine Sarrazin", Mona Heftre a construit un monologue de l'intime, ponctué de quelques poèmes mis en musique par Camille Rocailleux, qui ne constitue ni un "biopic" ni une réflexion sur la sublimation par l'écriture, mais une évocation subjective d'une femme, le coeur au bord des lèvres et l'âme à la pointe du stylo, en quête de liberté, de reconnaissance et d'amour.

La mise en scène de Manon Savary vise la sobriété avec une scénographie minimaliste - seuls deux accessoires, une couverture et des escarpins blancs, symbole respectif de la prison et de la vie et une utilisation parcimonieuse mais judicieuse d'images d'archives - en s'appuyant sur un très beau travail de lumières de Pascal Noël qui structure un espace en clair-obscur propice à délivrer un portrait impressionniste.

Officiant sans artifices avec une intelligence sensible et une empathie sincère, Mona Heftre livre une prestation incarnée au service de l'écriture et de la poétique de celle qui voulait voler libre comme un oiseau, en apesanteur.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 19 mai 2019 : Préparez vos cadeaux

On ne va pas couper à la Fête des mères, alors autant offrir des chouettes cadeaux. Voici une sélection de disques, spectacles, livres et même jeux vidéo pour vos mamans. C'est parti !

Du côté de la musique :

Interview de Romain Humeau de Eiffel autour de "Stupor Machine" accompagnée d'une session acoustique avec le groupe au complet
"Chostakovitch" de Artemis Quartet
"Marilou" de Equipe de Foot
"Le fil d'ariane" de Marianne Piketty & Le Concert idéal
"Trois frères de l'orage : Quatuors de Schulhoff, Haas, Thèmes et variations de Krasa" de Quatuor Béla
"Saisons" de Quintette Aquilon
Jean Pierre Kalfon et Jad Wio aux Rendez vous d'ailleurs
et toujours :
"Beatnik or not to be" de Elias Dris
"Dogrel" de Fontaines D.C.
"Dans le lieu du non-où" de L'Etrangleuse
"Leopold Mozart : Missa Solemnis" de Bayerische Kammerphilarmonie & Alessandro de Marchi
"Traversée" de Chrystelle Alour
"L'odysée remix" de Fred Pallem & Le Sacre du Tympan
présentation du Hellfest Open Air Festival #14
"Les cuivres sur le toit" de Paris Brass Quintet
Hublot EP" de Solal Roubine
"Home is everywhere EP" de Nara

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Happy Child" au Théâtre de la Bastille
"True Copy" au Centquatre
"Cataract Valley" aux Ateliers Berthier
"Folie" au Théâtre du Rond-Point
"Dans la solitude des champs de coton" à la Grande Halle de La Villette
"Logiquim-pertubable-dufou" au Théâtre du Rond-Point
"The importance of being earnest" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Amours, mode d'emploi" au Théâtre des Mathurins
"Déshonorée" au Théâtre de l'Opprimé
"Jacob, Jacob" au Théâtre-Sénart
"Qui croire " à la Comédie de Reims
les reprises :
"Roses" au Théâtre de la Bastille
"Fin de partie" au Théâtre Essaion
"La Mate" au Théâtre du Rond-Point
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en mai

Cinéma :

Oldies but Goodies avec "Divorce à l'italienne" de Pietro Germi
et la chronique des autres sorties de mai

Lecture avec :

"A la droite d'Hitler" de Nicolaus Von Below
"Des hommes en noir" de Santiago Gamboa
"Honorer la fureur" de Rodolphe Barry
"Les anges de Babylone" de Ghislain Gilberti
"Sa majesté des ombres" de Ghislain Gilberti
"Travelling" de Christian Garcin & Tanguy Viel
et toujours :
"A jeter sans ouvrir" de Viv Albertine
"Carnets clandestins" de Nicolas Giacobone
"Le sauvage" de Guillermo Arriaga
"Les carnets de guerre de Louis Barthas 1914-1918" de Fredman
"Toute une vie et un soir" de Anne Griffin
"War is boring" de David Axe & Matt Bors

Froggeek's Delight :

"A plage tale : Innocence" de Asobo / Focus sur PS4, XBOX et PC

"Day's Gone" sur PS4

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=