Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Emilie Simon
The big machine  (Barclay)  octobre 2009

Avec l'automne est sorti The Big Machine, le dernier album d'Emilie Simon. Révolution personnelle et changement de cap en vue pour la demoiselle qui délaisse quelque peu l'électro pour prendre un virage que l'on peut qualifier de pop. Véritable orfèvre de la musique électronique made in France, Emilie Simon a souhaité se détacher de ses automatismes et de son univers björkien pour lorgner du côté de Kate Bush.

Vous noterez le paradoxe du titre de l'album à l'heure de ce virage. Composé initialement au piano pour la spontanéité de l'instrument, The Big Machine résulte, selon les dires de son auteur, d'un réel  souci de changer les règles du jeu. L'occasion de casser les repères et la routine, de se mettre en danger en quelque sorte. Désireuse d'ouvrir ce nouvel univers à d'autres, Émilie Simon profite dès lors de son installation à New-York pour revoir son processus de création et de s'entourer de musiciens adhérant au projet. Autre changement, celui du choix de l'anglais comme vecteur de communication. Exceptés sur "Fools like us" et "Ballad of the big machine" mêlant les langues de Molière et de Shakespeare, Emilie Simon délaisse sa langue natale pour les dix autres titres.

Vous l'aurez compris, quitte à changer la déco autant le faire jusqu'au bout. Emilie Simon ne se limite donc pas à déplacer quelques meubles et à ajouter quelques touches de couleur par-ci par-là. On a affaire ici à un véritable ravalement de façade musical. Pour quel résultat me direz-vous ? J'y viens...

Ce qui est (trop ?) frappant à la première écoute, c'est la filiation avec Kate Bush. Le chant d'Emilie Simon se rapproche (volontairement ou inconsciemment) de celui de la Britannique. Ce trait majeur de ce nouvel album pourra en agacer plus d'un. Il est vrai que la voix peut faire tiquer. La Montpelliéraine est une très bonne chanteuse, nul doute sur ce point, mais on regrettera le côté maniéré du chant sur la majorité des morceaux. Emilie Simon semble dès lors avoir perdu en simplicité et on regrettera la féérie vocale des premiers albums.

Quid du versant musical de l'album ? Le disque s'appuie sur une solide base rythmique (basse et batterie) à laquelle viennent se greffer piano et autres claviers ainsi que des arrangements de cuivres mis en forme par Kelly Pratt (croisé aux côtés d'Arcade Fire et de Beirut). L'ensemble sonne très années 80 avec les qualités et défauts de cette époque. Le côté pop est indéniable mais parfois c'est un peu trop... On retiendra quelques perles musicales comme "Rainbow", magistrale ouverture de l'album, le franglais "The Devil at my door", le groovy "Rocket to the moon" ainsi que la relative simplicité de "Ballad of the big machine".

Une page se tourne et c'est assumé.  Emilie Simon risque de déstabiliser les fidèles de la première heure mais saura sans nul doute fédérer un nouveau public. Me concernant, mon avis est bel et bien contrasté. The Big Machine est dans l'ensemble un bon album (très bon diront certains) mais à mon goût assez inégal. J'adhère à une partie mais zappe facilement le reste. Mitigé plus que déçu donc.

A vous de juger !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album eponyme de Emilie Simon
La chronique de l'album Vegetal de Emilie Simon
La chronique de l'album Franky Knight de Emilie Simon
Emilie Simon en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2004 (samedi)
Emilie Simon en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2006 (dimanche)
Emilie Simon en concert au Festival des Vieilles Charrues 2007 (samedi)
Emilie Simon en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2010 (mercredi 14)
Emilie Simon en concert au Festival Rock en Seine 2014 (samedi 23 août 2014)
Emilie Simon en concert au Festival Rock en Seine 2014

En savoir plus :
Le site officiel de Emilie Simon
Le Myspace de Emilie Simon


Groggy         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 15 septembre 2019 : Life in Vain

Cette semaine Daniel Johnston nous a quitté, mais aussi Philippe Pascal de Marquis de Sade. Merci à eux pour tout ce qu'ils ont apporté à la musique mondiale pour l'un et hexagonale pour l'autre.
Pour ce qui est du reste de l'actualité culturelle de la semaine, c'est parti pour le sommaire :

Du côté de la musique :

"Schlagenheim" de Black Midi
"Tokyo dreams" de Dpt Store
"Terry Riley : Sun rising" de Kronos Quartet
"Diabolique" de l'Epée
"Mer(s) : Elgar, Chausson & Joncières" de Marie-Nicole Lemieux
"Like in 1968" de Moddi
"Voodoo queen" de One Rusty Band
"Moon" de Violet Arnold
et toujours :
"L'horizon" de Manu
"Twelve nudes" de Ezra Furman
"Spleen 1" de Fleur du Mal, chronique assortie d'un entretien
Rencontre avec Le Flegmatic autour de son nouvel album "Ruine nouvelles" Le Flegmatic
"Echoplain Ep" de Echoplain
"Michel on my mind - Tribute to Michel Petrucciani" de Laurent Coulondre

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Pompiers" au Théâtre du Rond-Point
"La Vie de Galilée" à La Scala
"Suite française" au Théâtre La Bruyère
"The ways she dies" au Théâtre de la Bastille
"La Fin de l'Homme rouge" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Pour un oui ou pour un non" à la Manufacture des Abbesses
"Louise au parapluie" au Théâtre du Petit Gymnase
"La Réunification des deux Corées" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Ecoutez leur silence" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Les Naufragés" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Vive Bouchon !" au Théâtre du Splendid
"Marie-Antoinette" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Tempête en juin" au Théâtre La Bruyère
"Aux rats des paquerettes" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Pas vue, Ni connue" au Théâtre Essaion
des reprises
"L'homme à tête de chou" au Théâtre du Rond-Point
"Fables" au Studio Hébertot
"Le Défunt" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Dom Juan ou les limbes de la mémoire" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Une leçon d'Histoire de France - De l'An mil à Jeanne d'Arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France - De 1515 au Roi-Soleil " au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Karine Dubernet - Souris pas !" au Point Virgule
"Sandra Colombo - Instagrammable et cervelée" à la Comédie des Trois Bornes
"Marion Mezadorian - Pépites" à la Nouvelle Seine
"Carla Bianchi -Migrando" à la Nouvelle Seine
"Giorgia Sinicorni - Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et la chronique des spectacles à l'affiche en septembre

Expositions avec :

"Le Monde selon Roger Ballen" à la Halle Saint-Pierre

Cinéma avec :

"Les Fleurs amères" de Olivier Meys
Oldies but Goodies avec "Les Idoles" de Marc'O
et la chronique des films à l'affiche en septembre

Lecture avec :

"Ici seulement nous sommes uniques" de Christine Avel
"Les altruistes" de Andrew Ridker
"Les yeux fumés" de Nathalie Sauvagnac
"Un autre tambour" de William Melvin Kelley
"Un mariage américain" de Tayari Jones
"Week end à New York" de Benjamin Markovits
et toujours :
"Autoportrait d'une vie heureuse" de Ingo Schulze
"Conversations entre amis" de Sally Rooney
"Le dernier grenadier du monde" de Bakhtiar Ali
"Le siècle des dictateurs" Sous la direction d'Olivier Guez
"Les opérations extraordinaires de la seconde guerre mondiale" de Claude Quétel
"Les réfugiés" de Viet Thanh Nguyen

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=